AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 two ship passing on the night. (Dorah)

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Norah McCalls
ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2018
MESSAGES : 87
FRIANDISES : 16
CREDIT : Tag the best (vava)



FEAT : Eliza Taylor Cotter
AGE : 28 (03.06.1990)
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Collectionneuse
JOB : Agent artistique (pour la partie officielle)
MessageSujet: two ship passing on the night. (Dorah)   Jeu 18 Oct 2018 - 17:14


two ship passing on the night.
Ils étaient rares désormais ces jours où Norah pouvait être elle-même et pas cette héritière McCalls qu'elle avait construit au fil des années. En représentation permanente face au monde, la blondinette n'avait plus rien du petit ange qu'elle avait été plus jeune. Plus rien non plus de la fille qui hésitait à devenir l'héritière d'une fortune de plusieurs millions et d'un héritage à la fois légal et illégal des plus impressionnant. En devenant une femme d'affaire aguerrit, la jeune McCalls avait en effet découvert bien des secrets de familles. Son père savait ce qu'elle faisait. Il savait qu'elle avait hérité de la même tendance que lui à profiter d'affaires prolixes et pas forcément légal et d'une certaine manière, elle en avait retiré plus d'admiration et de fierté encore de la part de son paternel. Une fierté qui l'aidait à oublier les remords d'une vie qu'elle n'aurait pas forcément choisi si elle en avait eu l'opportunité. Il était toujours bon pour l'âme de prétendre qu'on ne faisait pas ce qu'on faisait par simple envie ou plaisir à être riche, non ? Car dans le fond, personne ne l'avait poussé dans ce genre d'activités. Personne ne l'avait contrainte à passer plus de temps en soirée à surveiller ses filles qu'à s'amuser. Personne ne l'avait contrainte à poser ses petites protégées préférées dans le lit d'hommes assez pervers pour penser que l'argent pouvait leur permettre n'importe quelle folie... Du moins, presque n'importe quelle folie. Norah aimait bien trop ses filles – à sa manière – pour permettre tout et n'importe quoi.

Secouant la tête, arrachant ces pensées amères à leur écrin lancinant, la jeune femme s'obligea à penser à autre chose, regardant autour d'elle. Pour l'ouverture du dernier pub à la mode, il n'y avait pas grand monde. Un flop diraient certains. De ce qu'elle avait compris, c'était la volonté du gérant. Il avait voulu créer un endroit aux allures intimistes et feutrées. Un mix entre l'ancien et le neuf, la culture de la musique et du bon alcool. Une sorte de zone de non droit pour les starlettes en quête de reconnaissance, au profit de la haute société de Seattle, en quête de vie privée. Avec le cocktail à trente dollars, il était certain qu'il n'y aurait pas n'importe qui ici – d'où le lot de grosses fortunes plus ou moins connues que la femme d'affaire pouvait repérer si et là, écoutant le dernier groupe de musique live à la mode jouer pour une petite centaine de personnes à peine. Dans un bar ayant une capacité d'environ 200 personnes, on pouvait dire que l'endroit était tranquille pour une première et s'il n'y avait pas eu deux vigiles à l'entrée pour s'assurer, malgré tout, que chacune des personnes se présentant était bien « sur la liste », on aurait réellement pu croire que l'endroit n'avait juste pas intéressé assez de monde. TMZ avait néanmoins posté des photos de l'entrée où un monde impressionnant se trouvait à la porte, à attendre pour pouvoir entrer. Non. La tranquillité, le peu d'invités présents, la musique tranquille, tout cela était voulu. Et dehors, il y avait un vrai bouillon d'empressement. Tout le monde voulait faire partie du petit nombre de privilégié qui aurait – les premiers – déboursé vingt-huit dollars pour un VIP mojito fraise des bois.

Assise dans l'un des cinq espaces VIP du club – qui prévoyait des espaces VIP dans un pub VIP ? Quelqu'un, assurément, qui voulait attirer la crème de la crème des riches et célèbres – Norah regardait autour d'elle en sirotant sa boisson et bien vite, son regard tomba sur un homme qui pouvait difficilement passer inaperçu. L'homme devait bien faire plus de deux mètres et ses étaient cheveux bien trop long pour un homme. Il semblait étrangement à son aise et en même temps pas vraiment, alors que sa tête dodelinait, sans qu'il ne s'en rende compte, au rythme de la musique. Il avait un petit quelque-chose d'envoûtant et à vrai dire, il était fort probable que son manque d'amusement des dernières semaines l'aidait à être plutôt encline à passer un peu de bon temps avec quelqu'un qui pouvait simplement se contenter de sourire parce que la musique lui plaisait bien. Jouer les dignes héritières McCalls l'obligeait bien trop souvent à oublier que le plaisir pouvait aussi se trouver dans des petites choses simples qui ne coûtaient ni argent, ni karma.

Alors qu'elle se décidait enfin à faire quelque-chose, l'homme tourna la tête vers elle, comme s'il avait senti le regard insistant de la belle McCalls. Avec un sourire amusé, Norah se pencha par-dessus la barrière, sans jamais quitter l'homme des yeux. Elle savait que dans cette position, son décolleté était mis en valeur. Elle s'était assez souvent vu en train de parler à quelqu'un par-dessus l'espace VIP pour savoir à quoi elle ressemblait, ainsi positionné, ouvrant une vue imprenable sur ses seins. « Voit avec le barman ce que cet homme là-bas a pris ce soir », dit-elle à l'attention de son garde du corps, habitué à lui servir d'assistant quand elle décidait de se déplacer avec moins d'entourage. « Dis-lui d'envoyer la plus jolie serveuse qu'il ait dans son lot pour lui apporter un autre verre. »

Elle se redressa ensuite lentement, quittant sa proie des yeux pour se balancer doucement au rythme de la musique. Ce jeu ne l'amusait déjà presque plus. C'était la Norah McCalls connue qui agissait ainsi, pas celle qu'elle voulait être ce soir. Sortir de ses habits de parfaite agent artistique sans cœur et sans âme.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | @Dorian Saltzman



_________________
† I hate the way you make me feel. I hate the way you make me want you. I hate the way you make me love you. But most of all, I hate knowing there is no future.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t264-the-devil-wears-prada http://family-business.forumactif.com/t273-dont-call-me-bitch-please-i-m-madam-norah http://family-business.forumactif.com/t274-business-is-business-norah

avatar
Dorian Saltzman
ARRIVÉ(E) LE : 25/08/2018
MESSAGES : 165
FRIANDISES : 15
PSEUDO : Elina
CREDIT : Tag ♥



FEAT : Jared Padalecki
AGE : 34 ans (21 Juin 1984)
SEXUALITÉ : hétéro
STATUT : célibataire
JOB : batteur dans le groupe de rock "Toxic Shark"
ADRESSE : 13 Capitol Hill avec Doudou

MULTITROGNES : Matthew Halliwell le dealer à la vie de merde (Bob Morley) et et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours :
MATHILDA
DOUG
NORAH
AMELIA
CHARLIE

MessageSujet: Re: two ship passing on the night. (Dorah)   Dim 9 Déc 2018 - 0:37

Two ship passing on the night

Norah & Dorian

Etre connu et reconnu avait son lot d’avantages. Des inconnus, fans du groupe, venaient souvent à ma rencontre, pour les plus courageux, pour discuter quelques minutes, réclamer un autographe ou me demander de poser pour une photo. Avec les gars, nous n’étions pas du genre à avoir la grosse tête, chose que nos fans appréciaient. Il était donc facile de nous aborder et nous nous prêtions toujours au jeu pour passer du temps avec ceux qui aimaient notre musique. J’aimais ce contact avec les gens, j’avais toujours été sociable et j’aimais le contact humain. Le contraire serait assez problématique avec mon métier. La notoriété me permettait aussi d’avoir des invitations et des passe-droits dans tous les endroits branchés de la ville où je me trouvais. Ça faisait une bonne pub pour les établissements dans lesquels on passait. Ça ne me posait pas de problème et je venais rarement les mains vides. On m’offrait toujours plein de choses mais je laissais toujours une petite contribution. Ce soir, un nouveau bar branché ouvrait ses portes. Un bar très sélect qui ne laissait pas entrer n’importe qui et qui se vantait de ne laisser entrer que des membres VIP. Evidemment, j’avais reçu une invitation, tout comme les autres membres du groupe. Doug n’était pas dispo ce soir, les gars non plus. Ce n’était pas un souci, je pouvais très bien y aller seul !

Ma douche prise, je m’étais préparé à sortir et j’avais rejoint le lieu des festivités. Etant sur la liste et le vigile m’ayant reconnu, on me laissa entrer facilement et je constatais bien vite qu’il n’y avait pas foule à l’intérieur. Le proprio ne tarda pas à venir à ma rencontre une fois prévenu de mon arrivée et il passa quelques minutes avec moi, me remerciant de ma venue et m’expliquant le contexte de son établissement. Il finit par me conduire au bar pour m’offrir le premier verre. Je le remerciais avant qu’il ne me laisse pour accueillir d’autres personnes. La barmaid prit le relais et engagea la conversation. Ce bar n’avait pas l’ambiance des bars habituels. Je sentais qu’il était différent des autres mais ça ne me dérangeait pas plus que ça. Après avoir échangé quelques mots avec elle, la demoiselle fut sollicitée par d’autres clients et je sirotais mon verre en portant mon attention sur le groupe qui était en train de jouer en live. Ils avaient un style plutôt sympa et agréable à écouter. J’aimais bien ! A tel point qu’instinctivement, que je bougeais légèrement la tête en rythme avec la musique. C’était plus fort que moi. La musique avait toujours été une passion, viscérale. Je ne pouvais pas vivre sans elle.

Sentant un regard posé sur moi, je tournais la tête pour croiser le regard d’une jolie blonde assise dans un coin VIP. Son visage me disait quelque chose. Je l’avais déjà vue quelque part. Pourtant il m’était impossible de savoir où. J’avais vu trop de gens défiler pour me souvenir de tout le monde. Je croisais trop de personne, tout le temps. Qu’importe. Avec un sourire, elle se pencha sur la barrière et m’offrit une vue imprenable sur son décolleté. Ça, c’était une jolie entrée en matière. Elle savait retenir l’attention d’un homme. Elle s’adressa à un autre homme à côté d’elle et il ne tarda pas à se déplacer. La blonde quant à elle se redressa pour danser lentement. La voix de la serveuse me tira de mes pensées lorsqu’elle assura qu’on venait de m’offrir un nouveau verre, de la part d’une autre personne cette fois. Je la remerciais et bus le verre d’une traite. Pour ma part, je n’étais pas du genre à passer par dix mille intermédiaires quand je voulais quelque chose. Je reposais le verre vide sur le comptoir et je me levais pour rejoindre la jolie blonde. Je restais derrière la barrière, posant mes mains dessus, n’ayant pas été autorisé à aller plus loin pour le moment. « C’est bien la première fois qu’on envoie autant de monde pour m’offrir un verre. C’est gentil, merci. » Assurais-je avec un sourire. J’avais l’habitude qu’on me paye des verres mais généralement, la personne concernée se déplaçait elle-même. « Me permettez-vous de vous rendre la pareille Mademoiselle ? » Mais cette fois, je n’allais pas envoyer une serveuse, j’étais venu directement à elle.

(c) Niagara @Norah McCalls

_________________

We cannot choose our family, but we can choose our friends
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t117-dorian-i-lost-my-shoe http://family-business.forumactif.com/t127-dorian-la-musique-adoucit-les-moeurs http://family-business.forumactif.com/t126-dorian-what-goes-around
 
two ship passing on the night. (Dorah)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» One night stand
» sweet night
» [Jeux] SHIP SIMULATOR EXTREME, pour ceux qui sont en manque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family Business :: Seattle :: Capitol Hill-
Sauter vers: