AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 On ne revient jamais en avant [DOUG]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité
MessageSujet: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyMar 16 Oct 2018 - 23:05

 
On ne revient jamais en avant.
Hally  ⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆ Doug

En rentrant du travail, Hally s'était laissée mourir dans le canapé, n'ayant plus la force de rien. C'était comme si son cerveau s'était totalement liquéfié dans son crâne. Qui aurait crû qu'essayer d'apprendre le codage était si compliqué ? Heureusement qu'Alex était là, mais pour encore combien de temps ? Elle se coucha sur le côté, se calant la tête sur un coussin et attrapa son téléphone. C'était bien le seul écran qui ne la gênait pas. Comme régulièrement, la blonde se remontait le moral en regardant ses memories sur Snapchat, naviguant entre photo à filtre et vidéo drôle. Scrollant son écran, elle passait les mois, remontant dans le temps comme benjamin Button, transformant les mois en année. Une photo la fit plus sourire que les autres. Elle cliqua dessus, pour l'agrandir. Doug. Doug Maxwell. Ca faisait parti des quelques photos qu'elle avait prit pour elle même, sans jamais les envoyer à personne. Pourtant elles étaient drôle leur tête de chien. Un pincement au cœur nostalgique la fit soupirer lourdement, comme à chaque fois qu'elle regardait quelque chose le concernant. Ca n'était pas qu'elle était toute chose, ou qu'elle regrettait. Aujourd'hui, ça ne représentait plus rien. Mais c'était juste que, comme à chaque fois, ça n'avait pas fonctionné à cause d'elle. C'était juste une brève histoire qui avait un goût d'inachevé. Mais ça restait malgré tout un moment à part dans sa vie, mine de rien. Elle quitta l'appli, et fixa l'écran d'accueil un moment, avant d'aller dans ses contacts, jusqu'à retrouver l'émoji cookie dans son répertoire. Cookie Dough. Doug. Ça l'avait fait rire en fin de soirée, alors qu'elle partageait une glace à cette saveur avec lui pour faire descendre le chaud de l'alcool en elle. Et puis c'était resté ainsi dans son répertoire, tout ce temps Elle cliqua sur le contact, pour lui envoyé un message. Après tout, elle était à Seattle et jusqu'aux dernières nouvelles – qu'elle pouvait suivre comme tous ses fans – il l'était lui aussi. Puis elle abandonna. Il avait sûrement changé de numéro entre temps. Peut-être pas ? Elle retourna dans les messages et composa, avant d'abandonner une nouvelle fois. C'était idiot. Il l'avait sans doute oublié, elle n'avait pas la prétention de croire qu'elle pouvait une fille différente de toute les autres. Elle reposa son téléphone. Ça ne servait à rien de remuer le passé ainsi. Elle soupira à nouveau et alluma plutôt la télé, regardant les clips sur une chaîne dédiée à ça. Jusqu'à ce qu'il pointe le bout de son nez sur son écran. Sérieusement ? Est-ce que c'était une signe du destin qui la poussait à prendre contact ? Absolument pas, mais elle avait l'envie idiote d'y croire un peu. Elle attrapa son mobile, prit son courage à deux doigts, et glissa ceux-ci sur le clavier tactile pour lui proposer d'aller prendre un verre un jour. Ce fut les minutes les plus longues de sa vie. Et s'il ignorait et que sa coloc la retrouvait prostrée comme ça, sur le canapé, fixant avec des yeux secs son écran ? Et si il ne se souvenait plus d'elle ? Et si ça n'était plus son numéro ? Et si -

Elle se redressa en voyant qu'il avait répondu. Lui, ou peut-être le nouveau propriétaire du numéro. Un sourire soulagé prit place en voyant que c'était bien lui, et qu'il voyait toujours qui elle était. Mieux encore, il était partant pour prendre un verre. Ils échangèrent plusieurs messages, et après sa première boulette en envoyant un « je suis toute à toi » qui pouvait prêter à confusion, elle se mit à réfléchir à ses réponses. Elles les récrivait plusieurs fois, pour ne pas se montrer trop enjouée ou trop insistance, essayant d'avoir un air détaché de ça. Mais au fond d'elle, c'était autre chose. Elle était comme prise d'un regain d'énergie, une excitation qui aurait pu lui permettre de lui écrire pendant des heures, voire tout le restant de la journée. Peut-être devrait-elle proposer à Maia de venir ? Hally avait déjà cru entendre qu'elle écoutait le groupe, ça serait une chouette surprise à faire à sa coloc, non ? Égoïstement, elle avait envie que cette première depuis longtemps ne soit que pour elle. Peut-être que si elle s'entendait toujours avec Doug, peut-être pourraient-ils faire ça, oui. Dispo le lendemain soir. Paf, comme ça, sans prévenir. Oh, elle pensait avoir quelques semaines devant, elle, voire des mois ! C'était le genre de projet qu'elle ne pensait même pas se voir réaliser, une sorte de rendez-vous lointain pour faire genre, mais qu'on repousse et qu'on oublie. Merde, demain ?

Ca avait mit un sacré coup de pression à Hally. Elle avait passé la totalité de sa soirée a essayer l'ensemble de sa garde robe. C'était complètement con d'avoir envie de lui faire bonne impression. Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Qu'est-ce qu'il allait s'imaginer ? Peut-être ferait-elle mieux d'y aller en mode détente ? Avec un sweat et un sarouel pendant que t'y es, pensa-t-elle face à ses propres interrogations. Non, elle avait toujours été coquette, et aimait se préparer. Elle pouvait concilier les deux. Elle pouvait prendre soin d'elle sans donner l'impression de sortir tout droit d'un gala. Elle tenta de couper court à la conversation quand elle commença à perdre le contrôle en parlant de tout les bienfaits des choses qui étaient comme avant. Doug ne comprendrait sûrement pas les combats intérieurs de Hally de toute façon, pas de quoi en faire tout un plat. Elle s'en était remise depuis bien longtemps et heureusement. Mais, en y pensant...le caractère vraiment hors du temps que lui avait procuré ces quelques mois valait son pesant d'or malgré tout. Elle regarda la pile d'habits qui recouvrait son lit et dégagea tout part terre. Pourquoi se stressait-elle ainsi ? Ca n'était qu'un verre, absolument pas un rencard. Elle soupira, se trouvait tout à coup très stupide. Elle chercherait une tenue le lendemain, sans pression..

Le lendemain, donc, Hally opta pour une certes classique mais indémodable petite robe noire, avec le jupon dans une matière proche du cuir. Le look un peu rock s'était sans doute imposé de lui même, aux vues de la personne qu'elle voyait ce soir. Elle était plutôt satisfaite du résultat final, entre la tenue, son maquillage et sa coiffure. Peut-être devrait-elle se relancer dans un blog ? Maintenant qu'elle avait quelques notions de codages supplémentaires.. Pauvre Alex, il faudrait qu'elle lui offre un verre aussi à l'occasion. Elle attrapa son foulard, son sac à main, son téléphone, rajouta un pchit de parfum et attrapa le uber qu'elle avait commandé. Pour alimenter son compte instagram, elle prit un selfie sur la route, qu'elle publia. Elle y glissa une citation tirée du roi lion. Pumba disant qu'on ne revient jamais en avant, avant que Timon ne le corrige pour préciser que la vraie phrase était ; on ne revient jamais en arrière. C'était comme pour ce soir. Elle n'y allait pas pour faire revivre de vieux souvenirs, mais pour profiter du moment, et en créer de nouveaux surtout. Et si ils n'avaient plus rien à se raconter ? Elle n'y avait pas pensé jusqu'à là, jusqu'à se retrouver devant ce bar. Et si toute la soirée des gens venaient à sa rencontre et lui gâchait le plaisir de le retrouver ? Et si le verre se transformait en quelques verres et qu'elle commençait à trop parler ? Un verre, Hally tu ne prendras qu'un verre. Elle se connaissait que trop bien. Après, soit elle devenait hilarante pour les autres, soit très chiante. Elle n'avait pas envie de foirer ça. Ceci dit, elle partait avec un avantage elle ne pouvait pas être plus chiante qu'à l'époque, avec cette espèce de crise de jalousie qu'elle lui avait tapé pour franchementtrois fois rien. Elle pouvait s'estimer heureuse qu'il accepte encore de la voir ! Et si il y avait une distance entre eux, gênante ? Et si – Elle l'aperçut alors, arriver, et d'un coup d'un seul, les questions qu'elles se posaient s'envolèrent, laissant place à la Hally naturelle malgré elle. Un sourire s'étira sur ses joues au fur et à mesure qu'il se rapprochait. Elle aurait aimé faire genre : ''Oh Doug, je n''t'avais pas reconnu !'' mais elle s'en sentit incapable lorsqu'il arriva à son niveau. De toute façon son sourire la trahissait. Elle n'avait pas été recalée en tant qu'actrice pour rien. Elle vint alors le prendre entre ses bras, sincèrement contente qu'il soit là, et de le revoir avant de mettre fin à son câlin/prise d'otage. Elle lui adressa un sourire : «  Je pensais que ton mec serait avec toi... » dit-elle toutefois d'un sourire taquin. Ca lui aurait fait plaisir de voir Dorian, elle s'était toujours assez bien entendu avec lui. Mais tout comme avec Maia, l'envie égoïste de ne pas partager Doug ce soir ne rendait pas cette absence dramatique. C'était bizarre de le revoir après tout ce temps. Mais en même temps, ça ne l'était pas. Il avait toujours autant l'air d'être lui qu'avant, et ça fit sourire doucement la demoiselle, alors qu'elle le regardait. La soirée ne pouvait qu'être bonne, elle en était maintenant convaincue.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Doug S. Maxwell
Doug S. Maxwell
ARRIVÉ(E) LE : 17/08/2018
MESSAGES : 1389
FRIANDISES : 1
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG

On ne revient jamais en avant [DOUG] XTm5bjAR_o

FEAT : Jensen Ackles
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Hétéro, navré messieurs
STATUT : Célibataire
JOB : Guitariste dans un groupe de Rock connu (Toxic Shark)
ADRESSE : 13 Capitol Hill avec Dorian

MULTITROGNES : Un entremetteur avec un nom imprononçable alias Chuck (Charlie H.)

MAIS ENCORE ? : On ne revient jamais en avant [DOUG] Original
RPs en cours: DarcyJudith

RPs terminés: AloysiusJessalynMathildaHallyDorianAlexander
On ne revient jamais en avant [DOUG] JCStdCdN_o


MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyLun 22 Oct 2018 - 18:50

On ne revient jamais en avant

Hally & Doug

Contrairement à ce qu'on pourrait croire je n'étais pas tout le temps occupé. Niveau boulot c'était assez aléatoire et en heures décalées souvent mais ça ne me prenait pas tout mon temps. Et le temps libre que je l'avais je le passais pas mal à sortir ici ou là, en soirée souvent, mais rien de gravé dans le marbre, simplement des projets. Je pouvais donc parfaitement bien changer mes plans et c'est ce que j'avais fait pour ce soir. Hier j'avais reçu un message d'une personne avec qui je n'avais pas parler depuis longtemps. Quelque chose comme deux ans je dirais. Malgré le nombre d'ex que je pouvais avoir je ne pensais pas en avoir déjà oublié. Des coups d'un soir la oui d'accord, je serais bien incapable de toutes les reconnaître. Mais les relations que j'avais eu, même si elles avaient été courte, avait été plus qu'un coup d'un soir, j'avais apprécié chacune de ses femmes et craqué pour chacune d'elle. Il m'en restait beaucoup dans mes contacts de téléphone. Celles qui n'y étaient plus étaient celles avec qui ça c'était mal terminé ou encore celles dont je n'avais plus de nouvelles depuis vraiment très longtemps. Contre toute attente j'avais donc appris hier qu'Hally était en ville. On s'était rencontré pendant que j'étais en tournée et à cause des changements de villes pour les concerts ça n'avait pas duré. Plutôt logique, c'était même limite vu d'avance. La petite blonde avait fait beaucoup d'efforts, venant me voir aux concerts pour passer un petit moment avec moi après et puis après avec la distance quand on avait dû bouger ben ça c'était terminé. C'était complètement normal, je ne pouvais pas lui demander de me suivre et de tout quitter, je comprenais totalement surtout que même avant ça n'avait pas été simple parce que le rythme de nos journées en tournée était plutôt soutenu. J'aurais probablement pété un câble et manqué de patience avant elle si j'avais été à sa place. Mais du coup recevoir un message de sa part avait été une réelle surprise. Moi qui attendait que Dodo sorte de la douche pour prendre sa place j'avais finalement eu de quoi m'occuper en discutant avec la miss Johnson. Du coup on avait prévu de ce revoir, après tout ça serait sympa ! Y'avait pas vraiment de raison que ça ne le soit pas en même temps. Pour ma part je me rendais détendu au Targy's Tavern. Endroit que j'appréciais beaucoup de part son ambiance rétro.

Arrivant à pieds je l'avais repéré d'assez loin en train de m'attendre devant l'entrée du bar. Elle était bien habillée ! A la fois élégante et sexy ! Pour ma part je ne m'étais pas posé de question, j'étais en jean tee-shirt avec mon blouson et je me disais maintenant que j'aurais peut-être dû faire un petit effort. Mais bon, c'était trop tard maintenant de toute façon. Arrivé à sa hauteur, le sourire déjà inévitablement accroché aux lèvres, elle me sauta dessus pour m'enlacer ! Un rire m'échappa et je refermais mes bras sur elle pour la serrer contre moi avant de la relâcher. Et ben je lui avais manqué apparemment ! «  Je pensais que ton mec serait avec toi... » Un nouveau rire franc m'échappa. On était habitué à être comparé à un couple en plaisantant avec Dodo et faut bien reconnaître que c'était amusant ! Après tout, c'est vrai que je lui mettais des mains au cul ! "Il pouvait pas venir il était en train de brosser ses cheveux, avec un peu de chance dans une demi-heure il aura finit" bon en réalité je l'avais prévenu que j'allais boire un verre ou plus avec Hally mais je ne lui avais pas proposé de venir. "Mais si tu veux le voir aussi je peux lui demander de rappliquer" s'il avait rien prévu d'autre entre temps ! Mais bon je pense que si elle avait voulu le voir aussi elle me l'aurait dit hier quand j'avais parlé de lui. "Allez viens par là" je passais mon bras sur ses épaules en souriant et l’entraînais avec moi à l'intérieur "Tu veux boire quoi ?" je m'approchais du bar pour pouvoir commander et relâchais mon bras pour me tourner vers elle "Mais toi aussi t'es venue seule, pas de petit copain jaloux derrière ?" fallait remettre à jour nos infos ! Et pour ça fallait bien que je m'intéresse à elle. Puis ça n'était pas "parce qu'il le fallait bien" d'ailleurs, j'étais réellement curieux de savoir !
(c) Niagara

_________________
    Friends are the family you choose
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t63-doug-i-love-rock-n-rol http://family-business.forumactif.com/t76-doug-i-love-rock-n-roll#126 http://family-business.forumactif.com/t75-doug-let-s-play
Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyVen 2 Nov 2018 - 21:48

 
On ne revient jamais en avant.
Hally  ⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆ Doug
Pourquoi avait-elle mit si longtemps avant de lui écrire? Pourquoi avait-elle mit si longtemps avant de reprendre contact avec lui ? Pourquoi s'était-elle mis en tête de ne plus faire partie du tout de sa vie ? Pour se protéger elle-même sans doute un peu au début, puis par habitude probablement, avant de s'imaginer bêtement que leur chemin n'était pas fait pour se recroiser. Elle était contente que ce clip des Toxic Skark l'ait poussé à écrire au brun la veille. Elle rit alors à la remarque que fit Doug par rapport aux cheveux de Dorian. L'image de Raiponce avec le visage du batteur s'imposa à elle, lui donnant du fil à retordre pour cesser de ricaner. Doug lui facilita cependant la tâche en lui disant qu'il pouvait toujours lui proposer de les rejoindre. Si elle avait encore des doutes sur la nature de ce rendez-vous, au moins elle était désormais fixée, ça n'était vraiment pas un rencard.  Elle battit des cils quelques secondes, interdite. Mince, comment lui dire que ce n'était pas nécessaire sans se montrer impolie envers Dorian? La blondinette avait toujours été trop expressive, et Doug dû comprendre de lui même ce qu'elle pensait, puisqu'il l'entraina à l’intérieur, lui épargnant de répondre à ça en balayant cette idée en même temps qu'il ouvrit la porte du pub, bras dessus bras dessous.

Assez tactile de base, Hally n'était pas gênée par ce genre de contact, encore moins avec lui. Au contraire, elle était plutôt soulagée de voir qu'il n'était pas distant, et qu'aucun malaise ne flottait entre eux. Prenant la direction du bar, il lui demanda ce qu'elle voulait boire. Hally n'avait jamais été trop fan des bières et en jetant un coup d'oeil au comptoir décoré par ses tireuses, et sentie qu'elle allait devoir faire un effort sur ses préférences. " A moins qu'un de ces robinets ne servent des Long Island, dans quel cas je passerai la soirée en dessous, je prendrai une bière, ça ira très bien. Une aux fruits..." ajouta-t-elle, pour espérer chasser le gout d'amertume qu'elle n'aimait pas. Rapidement, Doug rebondit sur sa remarque quand au fait d'être venue seule.  Quoi, il aurait préféré qu'elle lui présente quelqu'un ? Il ne lui avait pas seulement ouvert la porte du Targy's Tavern tout à l'heure, mais aussi celle de la friendzone, non ? A tête reposée, Hally aurait été la première à dire que ça ne lui poserait pas de problème, parce qu'ils avaient déjà essayé, et qu'ils étaient incompatibles tous les deux. Hally se ferait rattraper tôt ou tard par sa jalousie, lorsqu'il serait en tournée, devant toute ces groupies stupides. Mais il était vrai que, tout de suite, revoir Doug lui faisait oublier ces détails négatifs et ses bonnes résolutions. Il avait toujours dégagé ce truc qui faisait n'importe qui se sentir bien en sa présence. Même après deux ans, rien n'avait changé, il était toujours lui. Elle décida de répondre sur un ton humoristique. Prenant son regard de chiot triste, elle posa sa main contre sa joue, la caressant du pouce, et rassembla le peu de talent d'actrice en elle pour lui dire d'une voix désolée : " Mais, Doug... Tu sais bien qu'après toi, aucun autre homme n'a la moindre saveur, comment aurais-je pu te remplacer?" avant de retrouver son regard malicieux et son sourire espiègle, lui tapotant alors la joue avec moquerie. Elle reprit, d'un air semi-sérieux : " Nan-nan, personne. Je suis un peu comme le dernier gâteau d'apéro moi. Tu sais, : tout le monde me veut mais personne ne me prend." plaisanta-t-elle ensuite. Elle le disait en souriant, mais en soit, ça n'avait rien de drôle que de tomber toujours sur des mauvaises personnes... Hally était du genre à croire aux contes, et à l'Amour avec un grand A, mais elle tombait toujours soit sur des Cons avec un grand C, soit sur des relations vouées à l'échec. Elle ne perdait pourtant pas espoir, sauf par moment peut-être. Elle haussa toutefois des épaules, l'air de dire qu'elle s'en fichait bien mal. " Enfin bon, c'est pas bien intéressant tout ça. Et si tu me racontais plutôt ce qui s'est passé dans la folle vie incroyable du grand Monsieur Maxwell ? " demanda-t-elle en faisant exprès d'en faire des caisses sur son titre, pour le taquiner. Une vie de rock-star était forcément plus intéressante que celle d'une petite intérimaire, non?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Doug S. Maxwell
Doug S. Maxwell
ARRIVÉ(E) LE : 17/08/2018
MESSAGES : 1389
FRIANDISES : 1
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG

On ne revient jamais en avant [DOUG] XTm5bjAR_o

FEAT : Jensen Ackles
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Hétéro, navré messieurs
STATUT : Célibataire
JOB : Guitariste dans un groupe de Rock connu (Toxic Shark)
ADRESSE : 13 Capitol Hill avec Dorian

MULTITROGNES : Un entremetteur avec un nom imprononçable alias Chuck (Charlie H.)

MAIS ENCORE ? : On ne revient jamais en avant [DOUG] Original
RPs en cours: DarcyJudith

RPs terminés: AloysiusJessalynMathildaHallyDorianAlexander
On ne revient jamais en avant [DOUG] JCStdCdN_o


MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyVen 7 Déc 2018 - 14:04

On ne revient jamais en avant

Hally & Doug

C'était pas forcément quelque chose de courant qu'une ex me recontacte pour qu'on se revoit. Même si ça arrivait vu le nombre de filles avec qui j'avais tenté le coup, en vain. Hally ça s'était passé pendant la tournée donc manque de chance vu qu'on devait bouger souvent c'était pas l'idéal pour entretenir une relation. Est ce que ça se serait mieux passé si on était resté dans la même ville ? Ça je ne pourrais probablement jamais le savoir mais ça aurait été différent c'est certain. Hasard ou non, aujourd'hui on vivait tous les deux à Seattle donc ça aurait été dommage de ne pas se revoir. Après tout on était pas en mauvais thermes ! En tout cas de mon côté ça n'était pas comme ça que je le voyais, j'étais pas énervé contre elle ou quoi que ce soit du genre du coup y'avait aucune raison de refuser, ça allait forcément bien se passer non ? Vu sa tête quand je lui disais qu'on pouvait toujours proposer à Dodo de nous rejoindre je comprenais très bien que ça n'était pas ce qu'elle voulait et qu'elle ne s'attendait pas à ce que je lui propose ça. Bon c'était pas une proposition réellement sérieuse de toute façon. En revanche celle de lui payer un verre c'était on ne peut plus sérieux ! " A moins qu'un de ces robinets ne servent des Long Island, dans quel cas je passerai la soirée en dessous, je prendrai une bière, ça ira très bien. Une aux fruits..." venant souvent dans ce bar je connaissais plutôt bien ce qu'ils proposaient comme boissons, qu'elle se rassure si elle ne voulait pas de bière il n'y avait pas que ça même si c'était ce qui nous tapait le plus à l’œil quand on entrait ici. Je fis signe à une des barmaids, Livia, que je connaissais depuis quelques mois maintenant, depuis qu'elle bossait ici en fait. "Un Long Island et un Old Fashioned s'il te plait" je lui souriais avant de reposer les yeux sur Hally "Mais si tu m'abandonnes pour passer ta soirée avec ton Long Island je te préviens je vais être vexé !" Mais non, si tout se passait bien on était censé passer la soirée que nous deux. Ce qui m'avait d'ailleurs fait me poser la question sur un éventuel homme dans sa vie. Après tout il fallait bien que je sache, on ne se posait pas les mêmes limites avec une femme célibataire ou avec une femme en couple.

Pour le coup je me demandais ce qu'elle faisait quand elle posait sa main sur ma joue mais je compris vite au ton de sa voix et à l'expression qu'elle prenait " Mais, Doug... Tu sais bien qu'après toi, aucun autre homme n'a la moindre saveur, comment aurais-je pu te remplacer?" Un rire m'échappa et je secouais la tête en souriant "Dis donc t'as fini de te moquer oui !" je lui aurait bien lancé un pop corn dessus mais j'en avais pas vraiment sous la main la " Nan-nan, personne. Je suis un peu comme le dernier gâteau d'apéro moi. Tu sais, : tout le monde me veut mais personne ne me prend." attend quoi elle me faisait une petite session déprime la ? Je levais l'index "D'une, je prend toujours le dernier gâteau" ben oui attend faut pas gâcher ! "Et de deux t'es pas le dernier gâteau, t'es une belle femme, va pas me faire croire que t'as jamais aucune occasion" Non parce qu'à l'entendre parler on pourrait presque croire que tout le monde la trouvait jolie sans jamais l'aborder ou vouloir faire sa connaissance. Pourtant moi j'étais persuadé que rien que dans ce bar je pouvais très bien trouver quelqu'un qui aimerait bien passer du temps avec Hally et potentiellement aller plus loin. Et quand je parle de ça je parle en dehors du sexe, oui parce que ça je pouvais en trouver une vingtaine dans ce bar qui serait effectivement ravis de faire sa connaissance plus en profondeur. " Enfin bon, c'est pas bien intéressant tout ça. Et si tu me racontais plutôt ce qui s'est passé dans la folle vie incroyable du grand Monsieur Maxwell ? " je souriais et prenais les deux verres que Livia venait de poser pour lui passer le sien et trinquer avec elle "Hmm et bien on a continué la tournée, c'était vraiment génial mais deux ans loin de chez soit c'est un peu long, pas sûr qu'on recommence sur une période aussi longue" je riais légèrement avant de boire une gorgée de mon verre et de reprendre la parole "Mais bon je vais éviter de parler boulot, je préfère" on m'en parlait déjà bien assez hors j'étais comme tout le monde, quand je ne bossais pas je voulais éviter de passer mon temps libre à parler de mon job. "Et sinon et bien ça fait un an que je suis revenue ici et ça fait du bien, j'ai retrouvé du monde et la routine" bon lui parler de l'autre ex que j'avais retrouvé n'était peut-être pas l'idéal par contre. Je buvais une gorgée de mon verre "Tu vis toute seule au fait ou en coloc ?" je reposais mon verre "Parce qu'éventuellement si t'as rien de prévu après on pourra peut-être prolonger la soirée chez toi" si elle avait envie. Enfin si c'était le cas et qu'elle avait pas de coloc je préférais que ça soit chez elle, au cas ou Dodo soit encore chez nous, c'était mieux. Sait on jamais !
(c) Niagara

_________________
    Friends are the family you choose
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t63-doug-i-love-rock-n-rol http://family-business.forumactif.com/t76-doug-i-love-rock-n-roll#126 http://family-business.forumactif.com/t75-doug-let-s-play
Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyLun 10 Déc 2018 - 18:26


On ne revient jamais en avant.
Hally ⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆ Doug
Arrêter de se moquer de Doug ? Hally lui envoya un sourire faussement angélique. Le pauvre, il n'était pas au bout de ses peine, après tout la soirée ne faisait que de commencer ! La réponse qu'il fit quand à sa comparaison à un dernier gâteau d’apéro lui arracha un faible sourire. Elle n'avait pas dit ça en quête de compliments, ce qu'il fit pourtant. Hally ne se trouvait pas moche, elle n'était pas du genre à dire ça pour qu'on réconforte son égo. Elle se situait volontiers dans la moyenne, ça n'était pas son physique qui la freinait, mais les débiles sur qui elle tombait. Elle n'était pas forcément hyper naïve, mais elle gardait en elle un côté fleur bleu qui lui jouait souvent des tours. Il était facile de jouer avec son petit cœur, parce qu'elle était le genre de femme qui vivait les choses à fond. Si elle s'entichait pour un mec, c'était à cent pour cent. La finalité de tout ça, c'était que bien souvent on abusait de sa gentillesse. Heureusement, lorsqu'elle s'énervait, elle le faisait aussi à fond, et faisait amèrement regretter aux gens de s'être joué d'elle. La demie mesure n'existait pas chez les Johnson. Bien sur qu'elle avait eut des occasions. Mais le problème, c'était que les mecs en question étaient aussi d'occasion... Mais tout n'était pas de leur faute, elle en avait conscience. Elle avait aussi un caractère et une présence qui pouvait agacer. Mais c'était bien plus facile de blâmer le reste du monde qu'elle-même.

La serveuse leur donna leurs verres, et Doug termina le service en offrant le Long Island à la demoiselle, qui trinqua avec lui alors qu'elle se rayait volontairement du sujet de conversation, détournant celle-ci sur la Rock star. Il ne lui apprit rien qu'elle ne savait déjà, en dehors du fait qu'ils ne partiraient sans doute plus aussi longtemps en tournée. Pour avoir bouger elle-même dans plusieurs villes différentes aux États-Unis, elle pouvait entendre cette probable envie de stabilité. Très vite, il émit le souhait de ne pas discuter du boulot, frustrant un peu Hally, qui ne se lassait pas des anecdotes croustillantes qu'il pouvait vivre. Elle n'allait pas le saouler avec ça, s'il ne voulait pas en parler, non ? Elle bredouilla qu'elle comprenait, même si c'était faux, et aspira dans sa paille pour gouter son cocktail. Ça faisait un an qu'il avait regagner Seattle, de quoi reprendre racines progressivement. Ca devait lui manquer quand même, d'être dans une ville différente chaque soir, non ? La routine expliquait peut-être la raison du pourquoi il avait été aussi disponible pour ce soir. " Oh, j'ai l'honneur de briser ta routine alors?" demanda-t-elle d'un sourire malin. Non, pas tant que ça, puisqu'il avait déjà retrouvé une ancienne copine, à Seattle. Revoir des ex devait sans doute faire partie de la routine de Doug, finalement. Ce qu'elle était bien loin de pouvoir deviner. Pire encore, qu'elles habitaient à côté l'une et l'autre et qu'elles se connaissaient !

D'ailleurs, par pur hasard ou farce du destin, il l'interrogea sur sa vie, notamment pour savoir si elle était en coloc ou pas. Sa façon d'avoir tourné sa phrase la fit déglutir par le mauvais trou, et elle tenta tant bien que mal de dissimuler ça pas une petite toux. Elle ne pouvait même pas mettre ça sur le dos d'un verre trop dosé, puisqu'elle avait prit les premières gorgées sans encombres. Comment ça, prolonger la soirée chez elle ? Est-ce que leur petit tête à tête venait de basculer sans même qu'elle ne le réalise ? Très vite, Hally comprit qu'il n'y avait probablement aucun sous-entendu, mais que Doug la troublait suffisamment pour qu'elle soit déstabilisée, et pas très lucide. Mais si il y en avait un? Elle le regarda quelques secondes, interdite, le regardant d'un œil à l'autre sans réussir à figer son regard dans le sien, avant de faire glisser celui-ci sur le côté, comme si quelque chose avait détourner son attention. Quelque chose d'autre qu'une petite gêne. Mordillant sa paille elle répondit en essayant d'avoir un air détaché : " J'en sais trop rien.. ma coloc va faire un arrêt cardiaque si elle te vois et je ne connais pas encore assez bien la ville pour savoir où enterrer un corps." Ou on pourrait être discret aussi.. pensa-t-elle en contrepartie. S'il y avait un sous entendu à cette proposition, venait-elle vraiment de la refuser ? Elle se trouvait stupide, d'autant plus qu'elle prit conscience qu'elle avait mit un ensemble de lingerie assortie, signe qu'elle avait, l'espace d'un instant, envisagée d'être vue dedans. " et puis de toute façon, avant de vouloir prolonger, on pourrait déjà profiter ici? Je ne voudrais pas abandonner mon Long Island pour un dernier verre chez moi, il pourrait se vexer !" plaisanta-t-elle, pour reprendre la blague précédente du brun, qu'elle ponctua d'une moue moqueuse.

En parlant de boisson... qu'avait-il prit, lui ? Hally ne connaissait pas. Mais une chose était sûr, c'est que ça n'avait pas l'air aussi dilué que son cocktail. " T'as pris quoi toi ? J'peux gouter?" demanda-t-elle en prenant déjà le verre du brun en otage dans sa main, le rapprochant de sa bouche. L'odeur qu'il dégageait lui fit retrousser le nez, et elle n'y toucha pas, le lui rendant tout aussi vite. " Ha ! Non, mon dieu, berk !!" commenta-t-elle, écœurée d'avance, insultant au passage tous les grands fans de spiritueux. Elle avait le whisky en horreur depuis qu'il était responsable de sa plus grande gueule de bois. Elle ne se souvenait pas de grand chose, en dehors du principal coupable. Rien que le parfum de celui-ci lui rappelait son enfer. Fun fact : ça avait été après un after d'un des concerts des Toxic Shark. Vous vous souvenez ? Hally vit tout à cent pour cent, même ses cuites. Après le stade déchirée, elle entre rapidement dans la zone : ingérable, et devient une sorte de monstre qui surenchérit dans la connerie. Le seul point positif qu'avait pu vivre Doug, c'était que si certes elle avait pu être drôle et gonflante à la fois lors de cette fameuse soirée, il y avait un bon côté à la désinhibition de Hally, qui se démontrait dans l'intimité. Même si le terme intimité était peut-être un peu surcoté, puisque le monstre nymphomane qu'elle avait été ce soir là se fichait bien mal d'où et comment. " Comment tu peux encore boire ça... " enchérit-elle en grimaçant, les yeux rivés sur le Old Fashioned, reprenant une gorgée de son cocktail à elle pour oublier ce parfum d'horreur, comme traumatisée. " Hé regarde." dit-elle alors en mettant une petite tape dans le ventre de Doug, du revers de la main, après avoir remarqué que le leu de fléchettes se libérait. " Ca te dis de perdre ?" demanda-t-elle dans un sourire plein de défi. En faite, elle ne savait même pas jouer, mais ça ne devait pas être sorcier. Quand il s'agissait de viser, après un verre ou deux, Hally devenait un vrai sniper. " Tu pars avec un avantage certain, c'est que je n'sais pas y jouer. Mais je me dois de te prévenir, quand j'étais petite et que je jouais au Molkky, mon oncle se mettait toujours dans mon équipe et me faisait boire un peu de son aquavit, c'est entre le gin et la vodka, précisa-t-elle, ignorant si aux USA ils connaissaient cette boisson scandinave, a peine hein, juste assez pour améliorer mes performances, et ça marchait ! Et je suis prête à boire mon cocktail cul sec pour mettre toutes les chances de mon coté !" s'amusa-t-elle en dandinant des épaules.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Doug S. Maxwell
Doug S. Maxwell
ARRIVÉ(E) LE : 17/08/2018
MESSAGES : 1389
FRIANDISES : 1
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG

On ne revient jamais en avant [DOUG] XTm5bjAR_o

FEAT : Jensen Ackles
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Hétéro, navré messieurs
STATUT : Célibataire
JOB : Guitariste dans un groupe de Rock connu (Toxic Shark)
ADRESSE : 13 Capitol Hill avec Dorian

MULTITROGNES : Un entremetteur avec un nom imprononçable alias Chuck (Charlie H.)

MAIS ENCORE ? : On ne revient jamais en avant [DOUG] Original
RPs en cours: DarcyJudith

RPs terminés: AloysiusJessalynMathildaHallyDorianAlexander
On ne revient jamais en avant [DOUG] JCStdCdN_o


MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyDim 6 Jan 2019 - 22:31

On ne revient jamais en avant

Hally & Doug

Je savais bien que les femmes et leur confiance en elles ça n'était pas toujours très évident mais ça me peinais qu'Hally se voit comme le dernier gâteau apéro. Je savais que ça n'était qu'une façon de parler et qu'elle n'avait pas dit ça pour que je m'attarde dessus mais elle avait quand même ressentis le besoin de préciser ça donc lui faire comprendre qu'elle était en tord la dessus n'était pas de trop. Après tout ça n'avait rien d'hypocrite, je n'étais pas le mec qui lui disait qu'elle était jolie et qu'elle pouvait plaire pour la réconforter mais j'étais le mec à qui elle avait suffisamment plu pour se mettre en couple avec donc j'étais bien la preuve qu'elle n'était pas la dernière choisi ! Surtout que pendant la tournée, des nanas qui voulait sa place y'en avait plusieurs, c'était un des effets de la célébrité. Donc clairement je n'étais pas sortis avec elle parce qu'il n'y avait plus de choix, loin de la. Ça voulait bien dire ce que ça voulait dire et ça serait bien qu'elle en prenne conscience ! J'étais sûr que ça changerait au moins un peu sa vie parce que du moment où elle avait conscience de ça elle gagnait forcément en confiance en elle et de ce fait ça lui faciliterait la vie et elle pourrait d'ailleurs probablement plus facilement faire des rencontres.

Hally m'avait lancé sur le boulot mais je n'avais pas forcément envie de parler de ça. J'en parlais déjà suffisamment dans ma vie de tous les jours et j'avais souvent des questions par rapport à ça avec les personnes avec qui je parlais même en dehors du boulot donc au bout d'un moment je préférais laisser ça de côté. Après tout oui, j'étais dans un groupe de rock maintenant connu mais j'étais aussi un homme qui aimait sa petite vie plus "normale" ou tout du moins classique en dehors du job. Alors si on pouvait oublier un peu ce côté la ça m'arrangeait. Je me retenais de rire en entendant la blonde dire qu'elle comprenait alors qu'elle bougonnait plus qu'autre chose. "Oh, j'ai l'honneur de briser ta routine alors?" cette fois ci je ne retenais plus mon rire "On peut dire ça comme ça oui !" après tout je ne revoyais pas des ex tous les jours même si j'étais effectivement resté en contact avec certaines d'entre elles. Elle avala de travers quand je lui parlais de prolonger la soirée chez elle. Okay j'avais peut-être été un peu trop direct en fait, ou peut-être que je me faisais un peu des films et qu'elle ne voulait réellement que boire un verre et discuter. Mais bon c'était trop tard maintenant je l'avais dis, donc j'attendais sa réponse qui tardait un peu à venir mais ej finis par l'avoir. Enfin plus ou moins "J'en sais trop rien.. ma coloc va faire un arrêt cardiaque si elle te vois et je ne connais pas encore assez bien la ville pour savoir où enterrer un corps." un rire m'échappa. "J'en connais quelques uns mais c'est peut-être pas une bonne idée de te les montrer" bon donc elle avait une coloc et cette dernière me connaissait visiblement, ça compliquait les choses. Enfin bon de toute façon vu sa réponse je crois que je pouvais dire sans trop me tromper que même si elle l'avait déguisé pour pas que ça soit trop rustre je venais quand même de me prendre un râteau. C'était pas la fin du monde mais c'était jamais très agréable non plus. En même temps j'en étais en partie responsable vu que je m'étais clairement un peu trop précipité "et puis de toute façon, avant de vouloir prolonger, on pourrait déjà profiter ici? Je ne voudrais pas abandonner mon Long Island pour un dernier verre chez moi, il pourrait se vexer !" je souris face à sa moue et buvais une gorgée de mon verre "Oh de toute façon je ne parlais pas de tout plaquer pour partir immédiatement, juste éventuellement plus tard" d'où le terme prolonger la soirée.

"T'as pris quoi toi ? J'peux gouter?" elle me pris mon verre avant que j'ai le temps de répondre et l'approcha de son nez avant de me le rendre bien rapidement en grimaçant " Ha ! Non, mon dieu, berk !!" je ne pouvais pas m'empêcher de rire "C'est un Old Fashioned, c'est surtout du Whisky en fait" bon y'avait pas que ça mais je n'allais pas lui détailler la recette, l'ingrédient principal c'était ça. Et elle avait dû bien le sentir. J'en reprenais d'ailleurs une gorgées "Mais si tu ne sais pas apprécier ce merveilleux nectar laisse le moi oui, ça serait dommage de gâcher !" attend c'était sacré le whisky ! C'était pas de l'alcool de fillette ! "Comment tu peux encore boire ça... " j'haussais les sourcils "Ben pourquoi je pourrais p.. OOh mais c'est vrai !" ça me revenait maintenant "C'était avec du whisky que tu t'étais mis dans un état pas possible et que j'avais même dû finir par te porter !" enfin un temps seulement, pendant un coup de moue en fait, et aussi parce qu'elle mettait deux heures à monter les escaliers parce qu'elle préférais faire la con dedans mais son énergie était revenue bien rapidement ! Je riais à nouveau "Cette soirée était énorme" en tout cas c'était les meilleurs moments qui m'avaient le plus marqués et y repenser me faisait vraiment plaisir. Hally bourrée c'était quelque chose ! En revanche le lendemain elle s'était maudite et avait ragé contre le Whisky qu'elle avait pas arrêté de boire la veille, je comprenais mieux sa réaction face à mon verre maintenant. " Hé regarde." je baissais surtout la tête sur mon ventre qui venait de se prendre un ptit coup et finalement relevais les yeux sur ce qu'elle regardait "Ca te dis de perdre ?" je regardais le jeu de fléchette puis la demoiselle en souriant "Perdre ? Tu rêves ma vieille !" Attend elle venait d'éveiller mon côté compétiteur en plus de ça ! " Tu pars avec un avantage certain, c'est que je n'sais pas y jouer. Mais je me dois de te prévenir, quand j'étais petite et que je jouais au Molkky, mon oncle se mettait toujours dans mon équipe et me faisait boire un peu de son aquavit, c'est entre le gin et la vodka, a peine hein, juste assez pour améliorer mes performances, et ça marchait ! Et je suis prête à boire mon cocktail cul sec pour mettre toutes les chances de mon coté !" j'haussais les sourcils en souriant "Sérieusement ? T'as une famille encore plus bizarre que la mienne ! Et depuis quand on vise mieux en étant bourré ?" je secouais la tête en souriant, y'avait rien de normal dans son anecdote mais c'était marrant ! "Bon y'a plusieurs jeux différents mais on va taper dans le plus simple, on part avec le même score et faut qu'on le fasse descende à zéro. Mais zéro pile, sinon, imaginons que tu sois à 2 et que tu fasses 6 points, tu descends de deux et tu remontes à 4, Capichto ?" Je pensais être clair mais c'était parce que je connaissais la règle donc peut-être que j'étais pas aussi clair dans ce que je disais que ce que j'avais dans la tête "Boit ton verre Robine des bois, tu vas avoir besoin de toutes tes capacités !" bizarrement provoquées par l'alcool ! Je prenais mon verre et me dirigeais vers le jeu pour prendre la boite de fléchettes "On a trois tires à chaque fois et ensuite c'est à l'autre de jouer" j'allais la laisser commencer quand même "On pari quelque chose ?" autant mettre un peu de piment non ?
(c) Niagara

_________________
    Friends are the family you choose
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t63-doug-i-love-rock-n-rol http://family-business.forumactif.com/t76-doug-i-love-rock-n-roll#126 http://family-business.forumactif.com/t75-doug-let-s-play
Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyLun 7 Jan 2019 - 21:11

 
On ne revient jamais en avant.
Hally  ⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆ Doug
Lorsque son souvenir écœuré lié au whisky rappela quelque chose en retour à Doug, Hally lui lança un regard mi amusé, mi honteux, mi assassin. Oui, ca faisait beaucoup de moitié dans un seul tout, mais Hally pouvait faire passer un milliard d'expressions dans ses yeux ! Lorsqu'il qualifia cette ancienne soirée "d'énorme", elle répliqua tout bas :  " Ravie qu'au moins l'un de nous deux s'en souvienne..." Elle avait bien quelques flash, mais y repenser maintenant risquait de lui faire changer d'avis quand au fait de ne pas l'embarquer chez elle, dans sa chambre, ou partout ailleurs aux alentours, et de remettre le couvert, juste pour passer du bon temps. Même les supers cachettes pour cadavres qu'il semblait connaitre devenaient envisageables. Vous avez déjà essayé de ne pas penser à quelque chose ? Inévitablement, vous vous mettez à le faire. C'était ce qui était en train de se produire dans la petite tête de la suédoise. Fort heureusement, ces souvenirs là étant teintés d'une nausée liée à l'alcool, elle n'eut donc pas tant de mal à détourner son attention sur autre chose : le jeu de fléchettes. Sa façon de proposer une partie à Doug n'était pas innocente. Elle le connaissait suffisamment pour savoir qu'il n'était pas du genre à accepter de perdre si facilement, et qu'elle allait éveiller quelque chose en lui. Si elle lui avait simplement proposé une partie, il aurait probablement dit oui, mais peut-être pas avec ce même esprit compétiteur. Qui, au passage, attisait le sien aussi.  Un rire illumina son visage lorsqu'elle l'entendit répliquer: "Perdre ? Tu rêves ma vieille !" Bingo ! Elle lui raconta alors cette histoire avec son oncle qui l'incitait à boire pour gagner, parce qu'elle visait mieux ainsi. Sans doute parce qu'elle ne se mettait pas la pression ? Comme lorsqu'elle avait commencé à apprendre la langue qu'elle parlait dorénavant très bien aujourd'hui? A l'époque, elle avait du mal à construire des phrases correctes mais, avec quelques verres dans le gosier, elle tenait des conversations entières, avec des mots qu'elle ne pensait même pas connaitre ! Alors, finalement, il n'y avait pas grand chose d'étonnant dans le fait qu'elle faisait les choses mieux, imbibée de quelque chose. Lorsqu'il qualifia sa famille de bizarre, elle haussa des épaules, amusée, imaginant un instant si il avait pu avoir l'occasion de les rencontrer. Sa mère l'aurait détesté, parce qu'il n'avait pas une vie suffisamment cadrée et stricte. Elle voulait un homme qui puisse tenir sa fille avec poigne, pour contenir toute la folie dont elle pouvait faire preuve, la trouvant bien trop souvent immature. Son père, lui, aurait davantage cherché à le découvrir, se contentant de penser que : tant qu'il rendait sa fille chérie heureuse, il ne pouvait que l'apprécier. Elle imagina un instant Doug avec son oncle, et définitivement, ça aurait été avec lui qu'il se serait le plus entendu.  En admettant qu'ils se seraient comprit malgré la barrière de la langue, évidemment !  " Depuis quand ? Depuis toujours ! A moins que ce ne soit ceux qui comptaient les points les plus bourrés..." plaisanta-t-elle. Mais, vraiment ? Ca n'avait pas cet effet de potion magique sur lui ? C'était ceci dit de courte durée. On ne pouvait pas tomber aussi souvent que Hally, bourrée, et être à  la fois la meilleure gâchette du monde !

Il lui expliqua les règles du jeu. Il faisait bien, puisqu'elle avait toujours cru qu'il suffisait de l'envoyer dans le mile pour remporter la partie. Partir avec le même score. OK - elle hocha un petit peu de la tête à chaque fois qu'elle comprenait l'information -  Faire redescendre le score à zéro - OK. C'était étrange de gagner un jeu en ayant un score à zéro, non ? Il précisa son explication.  Zéro pile. OK. Et là, il imagea ses dires avec des chiffres, qui larguèrent complètement Hally en chemin. Être à 2, faire 6, redescendre de 2 et remonter de 4 ? Cette fois-ci, sa tête ne bougeait plus, mais ses paupières se plissaient comme si cela allait lui permettre une meilleure compréhension. " Et donc, ça, tu dis que c'est la version la plus simple?" demanda-t-elle, en essayant toujours de traiter l'information. " Mais ouais, j'vois. Ouais, c'est un peu comme le Mölkky, finalement. On doit faire 50 points, tout pile. Si on dépasse le score, on retombe à 25. Sauf que là, on fait... on fait comme t'as dis..." Cette parenthèse, c'était pour faire comme si elle avait comprit ce qu'il avait dit, mais en réalité, elle c'était arrêtée à la dernière information qu'elle avait comprise : le zéro tout pile. Il l'invita à boire son verre pour qu'elle soit Maître de ses capacités. En d'autres mots ? " Bois ta soit disante potion magique si tu veux avoir une chance de gagner contre moi" Il n'avait pas complètement tord, remarque. Obéissante, elle aspira dans sa paille et captant la personne au bar, elle lui demanda si elle pouvait avoir la même chose de nouveau, avant de suivre Doug vers la cible, arrivant presque à la fin de son premier cocktail. Désormais, ça n'était plus seulement qu'une invitation à boire un verre. C'était un duel, et, à en juger par la confiance du rockeur, si elle voulait le gagner, elle allait devoir mettre les bouchées double !

Il s'empara de la boite à fléchette, lui expliquant qu'ils faisaient à tour de rôle trois lancers. Puis, il proposa d'agrémenter le jeu en pariant quelque chose. C'était pile dans ces moments là qu'Hally avait à la fois tout et rien comme idées. Des paris nuls, des paris drôles ou des paris osés. Le tout était de savoir pour quel genre de défis elle pouvait opter ce soir... Si elle voulait se tenir à la ligne de conduite qu'elle s'était elle même imposée, il y avait quelques paris dont elle ne pouvait pas se permettre, paris qu'elle aurait d'ailleurs volontiers perdu pour sa propre satisfaction. " Mhhh..." fit-elle, en pleine réflexion, posant son verre finalement vide à présent. A défaut de pouvoir choisir quelque chose d'osé, elle savait qu'avec Doug, elle pouvait au moins parier quelque chose d'amusant. " Si je gagnes... et je vais gagner, dit-elle avec assurance, alors que sa seule chance résidait principalement dans le fait que Doug la laisse gagner - On fait un crochet ensemble aux toilettes, et tu deviens moi :  tu enfiles ma robe, je te maquille avec ce que j'ai sur moi, et tu enfile mes chaussures, du moins comme tu peux..." dit-elle, en regardant les pieds de Doug, bien loin de son petit 38. Prêter ses affaires à Doug risquait de les détruire. Il ne rentrerait jamais dans sa robe, pas avec la fermeture du dos zipée, en tout cas. Et ses talons ? Il allait les flinguer. Ca lui ferait mal au cœur, mais ceci-dit, ça en valait la peine, non ?   " Ou alors !? à ta prochaine tournée dans le coin, je monte sur scène pour chanter du Britney Spears, dit-elle en refermant ses doigts autour du poignet de Doug, fredonnant le refrain de "Toxic" contre la fléchette qu'il tenait, comme si cet ensemble était devenu un micro -  Un peu comme le duo Lady Gaga/ Bradley Cooper, mais en archi nul, tu vois" rit-elle, en s'imaginant pourrir la scène en quelques secondes chrono, relâchant sa main. Amusée, elle accueillit son nouveau cocktail dans un sourire. L'espace d'un instant, elle fit comme un replay sur la scène dans sa tête, se demandant pourquoi elle n'avait pas prit directement la fléchette pour faire sa démonstration ratée de Britney Spears. N'allait-elle pas un peu au contact avec lui finalement ? Elle remercia la serveuse et s'empara de sa nouvelle potion magique : " Et si dans un monde parallèle je perds... admettons... tu choisis la sentence." finit-elle, dans un clin d'oeil, pour se la jouer ''meuf hyper confiante''. Sauf que... MERDE, mais pourquoi j'ai fais un clin d'oeil ? se demanda-t-elle. Il allait penser que c'était une invitation, ça, non ? Non... Avec un peu de chance, il avait cligné des yeux au même moment...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Doug S. Maxwell
Doug S. Maxwell
ARRIVÉ(E) LE : 17/08/2018
MESSAGES : 1389
FRIANDISES : 1
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG

On ne revient jamais en avant [DOUG] XTm5bjAR_o

FEAT : Jensen Ackles
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Hétéro, navré messieurs
STATUT : Célibataire
JOB : Guitariste dans un groupe de Rock connu (Toxic Shark)
ADRESSE : 13 Capitol Hill avec Dorian

MULTITROGNES : Un entremetteur avec un nom imprononçable alias Chuck (Charlie H.)

MAIS ENCORE ? : On ne revient jamais en avant [DOUG] Original
RPs en cours: DarcyJudith

RPs terminés: AloysiusJessalynMathildaHallyDorianAlexander
On ne revient jamais en avant [DOUG] JCStdCdN_o


MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] EmptyJeu 31 Jan 2019 - 17:00

On ne revient jamais en avant

Hally & Doug

" Ravie qu'au moins l'un de nous deux s'en souvienne..." je ne pouvais pas m'empêcher de rire. Oh oui avec la cuite qu'elle s'était prise ça ne m'étonnait pas du tout qu'elle ne se souvienne pas de tout mais moi je me souvenais ! Bon probablement pas de tout les détails non plus mais j'avais quand même des souvenirs plutôt intactes et ça m'amusait bien d'y repenser ! En tout cas bien plus qu'Hally visiblement. Enfin bon du coup ça n'était pas grave j'allais garder le whisky pour moi ça n'était pas un problème ! Elle m'avait lancé sur les fléchettes, elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait la ! Mais elle avait provoqué mon esprit de compétition donc il fallait assumer maintenant ! Elle me parlait sa famille avec qui elle buvait de l'alcool pour être plus performante. Mine de rien ça aurait probablement été drôle de les rencontrer ! Vous voyez qu'ils m'auraient fait boire pour que je sois plus performant au lit avec leur fille ? Hmm bon, j'avais des doutes la part contre.. Mais j'avais pas besoin de ça de toute façon, enfin ! " Depuis quand ? Depuis toujours ! A moins que ce ne soit ceux qui comptaient les points les plus bourrés..." je levais l'index en haussant les sourcils "Ah ! Ça ! Ça serait déjà plus plausible" je riais et rabaissais ma main. Ben quoi, ça paraissait plus logique non ? En tout cas j'avais hâte de voir ses fameuses capacités développée sous alcool ! Bon histoire qu'elle ne soit pas complètement paumé, je lui expliquais une des règles de jeu les plus connue. Au début elle semblait me suivre mais quand je me mis à lui parler du score qui rebondissait pour remonter si elle ne faisait pas zéro pile c'était à ce moment la que je la perdais. " Et donc, ça, tu dis que c'est la version la plus simple?" je pris un petit temps de réflexion en avançant machinalement les lèvres puis je reposais les yeux sur elle en hochant la tête "Oui, une des plus simple" c'était quand même pas compliqué à comprendre, si ? " Mais ouais, j'vois. Ouais, c'est un peu comme le Mölkky, finalement. On doit faire 50 points, tout pile. Si on dépasse le score, on retombe à 25. Sauf que là, on fait... on fait comme t'as dis..." ... "Le Molkoi ?" c'était quoi ce truc ? Enfin bref "Pas tout à fait, si tu fais pas zéro pile tu repars pas d'un pilier mais tu remontes du nombres de points que t'as dépassé" Bon elle avait commencé à boire et si ça l'aidait à se concentrer ça ne l'aidait pas forcément à mieux comprendre donc on allait faire plus simple "Tu sais quoi, tu fais le plus de points possible et quand t'es prêt du zéro je te dis combien tu dois faire pour gagner, et je calculerais moi même où t'en es pour te le dire à chaque fois, okay ?" comme ça elle avait pas à se prendre la tête.

Et comme tout bons joueurs il fallait un enjeux ! Sinon c'était pas drôle ! Certes je pourrais me contenter de lui mettre la misère mais si je pouvais avoir encore une motivation en plus ça serait probablement plus marrant ! " Si je gagnes... et je vais gagner. On fait un crochet ensemble aux toilettes, et tu deviens moi :  tu enfiles ma robe, je te maquille avec ce que j'ai sur moi, et tu enfile mes chaussures, du moins comme tu peux..." un éclat de rire m'échappa "Tu sais que si on fait ça soit ta robe va craquer soit elle sera complètement distendue et tu ne pourras plus jamais la mettre ? Et tes chaussures je rentrerais jamais dedans. Ceci dit le maquillage pourquoi pas !" Ca aurait pu être marrant si ses fringues et chaussures pouvaient s'adapter à ma taille mais la c'était sûr et certain que je lui ruinerais si on faisait ça. Le maquillage ça pour le coup la, même si quelqu'un me prenait en photo et que ça finissait sur le net ça n'était pas grave parce que ça ne serait pas la première ! "Mais si un jour t'as tout à ma taille et que j'ai perdu le jeu je promet d'y mettre !" ah ben oui un pari était un pari ! " Ou alors !? à ta prochaine tournée dans le coin, je monte sur scène pour chanter du Britney Spears" heuu la par contre.. Je riais en la regardant se servir de ma main qui tenait les fléchettes comme micro en se la jouant Britney "Un peu comme le duo Lady Gaga/ Bradley Cooper, mais en archi nul, tu vois" je secouais la tête puisque pour le coup je ne voyais pas du tout "J'ai pas vu le film" je souriais mais je n'étais pas sûr d'aller le voir. Enfin pas au cinéma mais peut-être que j'aurais l'occasion de le voir un de ses quatre. A mon avis si ça arrivait c'était qu'une fille voulait me le montrer. "Mais on va oublier cette option la parce que ça je peux pas" je secouais la tête en souriant. Ça ne dépendait pas que de moi. Je ne pouvais pas faire n'importe quoi non plus. On était un groupe donc par définition on était plusieurs et il y avait aussi toute une équipe derrière. En plus de ça on faisait du rock et le plublic ne venait pas pour voir quelqu'un interrompre le concert pour chanter de la pop même si ça pouvait être drôle. Chanter avec nous une de nos chansons c'était déjà plus réalisable mais ça risquait quand même de faire grincer quelques dents. Elle partis chercher son deuxième verre et revint rapidement " Et si dans un monde parallèle je perds... admettons... tu choisis la sentence." je souris quand elle me fit un clin d’œil. Ça voulait dire quoi ça ? Moi qui m'était demandé si elle avait réellement envie qu'on prolonge la soirée ou non juste avant, cette fois ci j'avais l'impression que oui ! Je me faisais pas des films après tout, elle m'avait bien fait un clin d’œil non ? "Hmm okay, si tu perds je veux un strip-tease ! Disons au moins jusqu'à être en lingerie" je pensais au départ partir sur quelque chose de ridicule tout comme elle l'avait fait mais finalement elle m'avait plutôt poussé à me tourner vers quelque chose d'ironique "Ou bien un massage, c'est cool aussi les massages" oui parce que bon je n'allais la forcer à se déshabiller en dansant sous mes yeux si elle n'en avait pas envie non plus, ça pouvait la mettre mal à l'aise bien que je connaisse déjà son corps. Cependant la faire me masser ça je n'avais aucun scrupule ! Je lui tendais les trois fléchettes en souriant "Honneur au perdant" je souriais en me retenant de rire.

HS; Je propose qu'on saute le passage du jeu, ça risque d'être un peu long/chiant de décrire coup par coup xD
(c) Niagara

_________________
    Friends are the family you choose
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t63-doug-i-love-rock-n-rol http://family-business.forumactif.com/t76-doug-i-love-rock-n-roll#126 http://family-business.forumactif.com/t75-doug-let-s-play


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On ne revient jamais en avant [DOUG]   On ne revient jamais en avant [DOUG] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne revient jamais en avant [DOUG]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel M1 avant un M2 Métiers des bibliothèques?
» les points a verifier avant de prendre la route
» le papier ne sera jamais mort...
» lavage avant usage
» Signes avant retards de regles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family Business :: Why so serious ? :: Archives :: RPs ARCHIVÉS-
Sauter vers: