AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyMer 12 Juin 2019 - 18:29

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

Arrivé devant ma porte je glissais ma main dans ma poche mais n'y trouvais pas mes clés. Sans m'alarmer je tapotais ma deuxième poche mais ne sentais rien non plus dans celle la. Alors je me mis à fouiller toutes mes poches, arrières, intérieur de veste. Si j'avais bien mon portefeuille et mon portable pas moyen de foutre la main sur mes clés. Enfin sauf celle de la bagnole mais ça n'allait pas m'aider la. Et merde. Ça ne me surprenait pas vraiment à vrai dire. J'avais encore dû les oublier quelque part, mais où ? C'était l'éternelle question. Peut-être au boulot ? Hmm non, je les avais en partant. Sauf que j'étais pas directement rentré. Heureusement j'avais des doubles de toutes mes clés à l'intérieur au cas où justement il arrive ce genre de merde. Après tout je savais pertinemment que j'étais tête en l'air et si ça n'allait pas m'être utile pour ouvrir la porte du coup ça m'éviterait au moins d'être dans la merde pour le reste. Je relevais ma manche pour regarder l'heure sur ma montre. Je pouvais faire une croix sur le dépannage ce soir. Les serruriers avaient finit leur journée il allait falloir attendre le lendemain. Je soupirais et me passais une main sur le visage avant de prendre mon portable. Je pensais appeler Isis au départ et m'imposer chez elle mais en voyant Betty Boobs dans mes contacts je changeais d'avis. C'était plus logique d'aller chez elle, elle avait les clés du boulot, on pourrait s'y rendre ensemble demain, ça serait plus simple. En tout cas plus simple pour moi. Elle y'avait des chances pour que ça la fasse chier mais à vrai dire ça avait plutôt tendance à m'amuser qu'à réellement m'embêter.

Je prenais ma voiture et roulais jusqu'à son immeuble. Evidemment que je savais où elle vivait. Je mis bien cinq minutes à tourner en rond pour trouver une place où me garer et dû en passer dix sous la pluie à rejoindre l'entrée de l'immeuble à pieds. Et puisque sinon ça ne serait pas drôle elle habitait bien sûr au dernier étage. Je finis tout de même par arriver aux bouts de ses innombrables escaliers et sans attendre je connait trois grands coups contre sa porte avant d'appuyer ma main contre l'encadrement, attendant patiemment qu'elle vienne ouvrir. Ouais non je n'étais tout de même pas entré sans frapper, on en était pas encore à la. Avec Isis oui je l'aurais fait, elle aurait pu même mettre une demi heure avant de remarquer ma présence si elle n'était pas dans le salon vu que j'aurais fait ma vie sans même annoncer ma présence. Mais ça ne faisait que six mois que je connaissais Zelda et en plus de ça c'était mon employée, j'étais capable de me fixer des limites tout de même. Je baissais les yeux sur ma chemise et tirait un coup dessus pour la décoller se ma peau. Penser à acheter un parapluie. La porte fini enfin par s'ouvrir et mes yeux se relevèrent tout d'abord sur des jambes nues. Remontant petit à petit mon regard je pouvais voir un petit short en jean puis un haut assez ample laissant apparaître une brassière de sport emprisonnant sa généreuse poitrine. Puis enfin son visage avec ses cheveux attachés plus ou moins en vrac. Alors oui elle était incroyablement sexy comme ça mais également colorée puis qu'elle avait des taches de peintures sur les fringues comme sur sa peau. Sérieusement ? Zelda ? La peinture ? Pas une seconde je ne l'avais imaginé ! Mais j'étais bien content de le découvrir de cette façon. Enfin bref ! "Re ! J'ai perdu mes clés, j'ai besoin d'un endroit où squatter" j'annonçais la couleur directement. Pas d'hypocrisie, c'était la strict vérité ! D'ailleurs j'aurais bien rajouté que si elle me laissait entrer je me ferais tout petit et qu'elle ne se rendrait même pas compte de ma présence mais je savais bien que j'allais prendre mes aises rapidement, j'étais comme ça. "Tu veux bien jouer à Patron-en-détresse.com ?" j'espérais que j'avais pas monté toutes ses marches pour rien quand même "Tu peux même continuer à te peindre dessus ça ne me pause aucun problème" sauf si elle avait une toile à la base !
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyMer 12 Juin 2019 - 22:31


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
« Et… Offline ! » Elle étira tout son dos en poussant un long soupir d’aise. Elle ne rêvait plus que d’une chose, rentrer chez elle et pouvoir enfin enlever ces foutus talons aiguilles ! Quelle idée de porter ça ? Un sale instrument de torture ! Certes ça lui faisait des jambes à convertir une nonne, mais vu la distance qu’elle parcourait… Peut-être réduire de quelques centimètres… Oui elle était très sincèrement entrain de débattre sur les talons dans son esprit et elle en avait un véritable argumentaire. Aussi le fait qu’elle ne retienne pas la porte de l’ascenseur n’avait rien à voir avec la personne qui courrait vers elle, mais juste compte tenu du fait qu’elle n’était plus sur le même fuseau horaire de conscience… Oh ça n’était que la quatrième fois cette semaine ! Le retour à la réalité fut le brutal changement entre le hall sec et l’extérieur sous la pluie, et en plus sa voiture était dans le parking souterrain… Demi-tour direction l’ascenseur et le sous-sol ! Une fois arrivée dans son immeuble la première chose qu’elle fit fut d’enlever ses chaussures avant d’entamer sa montée jusqu’à son appartement. Parfois elle se disait que Big Bang Theory s’était inspiré de son immeuble vu le nombre de fois ou l’ascenseur était en rade. Enfin comme ça elle faisait son sport du soir ! Une fois chez elle se fut changement de tenue immédiate après une bonne douche chaude. Un short en jean, un haut avec une brassière digne de la salle de sport et ses cheveux arrangés avec un pinceau, il était temps de finir enfin le cadeau d’anniversaire pour sa mère ! L’atout caché de Zelda était sans aucun doute son attrait pour la peinture.

Depuis toute petite elle avait toujours aimé dessiné et même adulte elle avait gardé ce réflexe de la peinture, un excellent exutoire surtout comme décharge émotionnelle. Peu de personne était au courant de ce petit loisir auquel elle s’adonnait, déjà parce qu’elle ne montrait jamais ses œuvres, sauf si elles étaient destinées  quelqu’un et ensuite parce que ça ne regardait qu’elle ! Pour le coup la toile qui prenait vie sous ses yeux étaient un paysage de l’Islande natale de sa mère sous un coucher de soleil, le cadeau idéal pour elle qui se plaignait de ne pas assez rentrer chez elle. Bien évidemment lorsqu’elle état en phase créatrice la peinture ne restait pas uniquement sur la toile, elle arrivait toujours à s’en mettre sur le corps sans s’en rendre compte, elle serait bonne pour reprendre une douche ! Elle prit deux minutes de pause juste le temps de commander sur uber eat à l‘indien qu’elle affectionnait. Donc lorsqu’elle entendit frapper à sa porte, elle s’attendait à trouver un livreur et non son patron… Son patron trempé de la tête aux pieds par ailleurs, et il était possible qu’elle ait quelque peu bloqué quelques secondes sur le fait que sa chemise se moulait à son torse… Et il valait mieux qu’elle arrête tout de suite de penser à quoique ce soit ! « Re ! J'ai perdu mes clés, j'ai besoin d'un endroit où squatter » « Génial ! Y’a un cybercafé à deux rues ! » Mauvais plan, très mauvais plan ! « Tu veux bien jouer à Patron-en-détresse.com ? » C’était une blague, un caméra cachée ? Un bizutage peut-être ? « Tu peux même continuer à te peindre dessus ça ne me pause aucun problème. » Oh putain la peinture ! Elle avait oublié ce détail…

Vraiment elle était à deux doigts de le laisser sur le palier, elle n’avait aucune obligation en dehors des heures de travail…Bon il avait vraiment de la chance d’être trempé ! Elle poussa un soupir avant de s’écarter pour le faire entrer « Je t’en prie ! » et d’aller en vitesse refermer a porte de la pièce donnant sur son atelier de peinture. Attrapant un chiffon elle commença à s’essuyer les tâches qu’elle avait sur la peau, la plupart étant sur ses bras et sur ses cuisses. « Tu sais que ça peut être considéré comme du harcèlement sexuel ? » Elle pris appuie sur l’ilot centrale de sa cuisine avant de grimper pour s’asseoir dessus. « Donc tu as perdu es clefs, et de toutes tes connaissances c’est sur mon palier que t’atterris… C’est quoi l’embrouille ? » Elle méfiante ? Non jamais ! « Et juste pour savoir, le squatte compte durer combien de temps ? »



Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyJeu 13 Juin 2019 - 0:24

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

L'avantage c'est que si Zelda ne voulait vraiment pas de moi je n'aurais que trois pas à faire pour aller squatter chez Isis. Elles étaient voisines. Je me demandais si blonde était au courant d'ailleurs que je connaissais très bien sa voisine. Non parce que même si j'avais probablement déjà évoqué Isis devant elle je l'avais probablement affublé d'un surnom débile et du coup le rapprochement n'était pas évident à faire. « Génial ! Y’a un cybercafé à deux rues ! » piquante ! Rien qui ne me surprenait vraiment. Elle avait répondu du tac au tac en plus de ça ! Du Zelda dans toute sa splendeur ! Mais hors de question que j'aille squatter là-bas. Pas que je ne pourrais pas m'y endormir mais m'incruster chez la belle blonde était tout de même une option beaucoup plus alléchante. Elle avait l'air surprise, c'est vrai que je pouvais parfois manquer de gêne mais ça elle avait dû le déceler dès notre première rencontre ! Allez histoire de finir de la convaincre je sortais les puppy eyes, un petit sourire toujours accroché aux lèvres. Elle me renverrait sous la pluie ? Vraiment ?

« Je t’en prie ! » aaaah ! Mon sourire s'élargis alors qu'elle elle soupirait et je passait à côté d'elle pour rentrer dans l'appartement. Elle ne manquait pas de goût y'avait pas à dire, c'était classe ! Elle se précipita pour fermer une porte qui donnait je ne sais où. Quoi, qu'est ce qu'elle pouvait bien cacher ? Une salle à la cinquante nuances de grey ? L'image mentale de Zelda toute vêtue de cuir un fouet à la main était plutôt excitante il fallait bien le reconnaître. Alors qu'elle essuyait les tâches de peintures sur sa peau je me débarrassais de ma veste pour la poser sur le dos d'une chaise. « Tu sais que ça peut être considéré comme du harcèlement sexuel ? » j'arquais un sourcil en tournant la tête vers elle avant de me mettre à rire. "T'es sûre de vouloir te lancer sur ce terrain ?" mon regard se baissa sur ses cuisses avant de remonter sur sa poitrine moulée dans sa brassière puis de se planter à nouveau dans ses yeux. Y'avait des arguments des deux côtés alors si elle voulait jouer on pouvait jouer ! Après tout on était plus au boulot et on était adultes alors ça ne me posait aucun problème de conscience. De toute façon avec Zelda ça avait toujours été un petit peu ambiguë dans le fond et ça serait mentir que de dire que je n'avais jamais pensé à elle autrement que de manière soft et professionnelle. De toute façon avec Betty Boobs comme nom de contact je pouvais difficilement prétendre le contraire. Je la suivais du regard jusqu'à l’îlot sur lequel elle s'assis. Sans que je m'en rende compte ma langue venait humidifier mes lèvres et je mordillais ma lèvre inférieure en souriant. J'avais une bonne joueuse en face de moi, ça allait être marrant ! « Donc tu as perdu es clefs, et de toutes tes connaissances c’est sur mon palier que t’atterris… C’est quoi l’embrouille ? » je souriais un peu plus et sortait mon portable de la poche arrière pour le foutre sur le canapé "Je me suis dis qu'avec un peu de chance tu serais en nuisette" raté ! Mais ça n'était pas décevant pour autant. « Et juste pour savoir, le squatte compte durer combien de temps ? » Elle s'attendait à quoi ? A ce que je reste jusqu'à ce que je retrouve miraculeusement mes clés ? Mais c'était plutôt sympa de savoir que c'était moi qui fixait combien de temps je m'imposais chez elle ! "Une semaine... Peut-être deux." Une nuit serait amplement suffisant même si je ne serais clairement pas contre partager d'autres nuits avec elle. C'était surtout elle qui allait vouloir me foutre à la porte demain après avoir constaté que quand je dormais je me croyais seul au monde. Je m'approchais d'elle et venais me caler entre ses jambes et appuyer mes deux mains sur l'îlot, de part et d'autre d'elle, me penchant de ce fait un peu sur elle. Je restais quelques secondes comme ça à la regarder avant de basculer mon poids sur un de mes bras afin de lever mon autre mains et d'attraper sa mâchoire pour lui tourner la tête sur le côté, sans être trop brusque non plus "C'est bien ce qu'il me semblait, t'as oublié une tâche de peinture sous ton oreille" je souriais et me redressais avant de me retourner et de me diriger vers son canapé "J'espère que ça te gêne pas si je mouille ton canapé" oh je pouvais bien mouiller autre chose mais chaque chose en son temps.
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyJeu 13 Juin 2019 - 11:24


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
Pourquoi avait-elle l’étrange impression qu’elle venait de faire une énorme connerie ne le laissant entrer ? Instinct féminin sûrement ? Et pourquoi elle ? Non mais franchement ce n’est pas comme si elle avait un écriteau marqué «  je suis sociable » sur la porte de son bureau ! Et puis merde elle le voyait déjà la journée et la semaine, c’était suffisant non ? Il n’avait pas entendu parler de la notion d’espace et de vie privée ? Ah bah non… Il avait tout de même ouvert un site de rencontre… Et puis elle avait d’autres choses à faire, elle avait un planning très chargé pour cette soirée… Oh merde il venait de faire tomber la veste… Non vraiment le combo chemise mouillé sur sa peau ne donnait pas du tout envie de lui enlever la dite chemise… On serait plutôt sur l’arracher sans ménagement. Elle avait toujours plus ou moins deviné que niveau musculature il n’avait rien a envié aux autres, mais au bureau, c’était rarement visible et heureusement pour elle ! « T'es sûre de vouloir te lancer sur ce terrain ? » Non… Oui… Peut-être… Merci de patienter le logiciel va redémarrer pour cause de surchauffe hormonale ! Elle essuya une dernière tâche sur sa cuisse avant de poser le torchon « Quand tu veux… » lui lança –t’elle avec une pointe de défi dans le regard. Non mais il jouait avec son orgueil là ! La défier… Tout le monde savait qu’elle relèverait le défi… Forcément ! En même temps il le savait très bien vu qu’il avait réussi à lui faire signer ce foutu contrat d’embauche ! Certes elle le regrettait juste pour la forme parce que dans le fond elle avait une magnifique vision du postérieur de Monsieur à chaque fois qu’il quittait son bureau…

« Je me suis dis qu'avec un peu de chance tu serais en nuisette » Le premier round était lancé… « Désolée de te décevoir mais je dors nue pour être honnête… » Quoi ? Elle a jamais dit qu’elle allait la jouer à la loyale ! Le but était de gagner, elle ne venait pas que pour participer… Tous les coups étaient permis et surtout ceux en-dessous de la ceinture… Oh oui elle risquait de le regretter, non elle allait forcément le regretter demain, mais là, présentement, il était chez elle donc… Sa maison, ses règles non ? « Une semaine... Peut-être deux. » « Pardon ?! » Non mais vraiment ça n’allait pas être possible du tout ! « Là on parle plus de squatte on parle d’invasion de territoire ! » Dépanner pour une voire même deux nuits allez d’accord, mais plus ? Oh que non ! Au pire elle pourrait toujours demander à son frère d’intervenir ? Du genre HELP mon patron a élu domicile chez moi ! Peut-être pas la meilleure idée… C’était un militaire après tout et encore plus protecteur que ses parents réunis… Elle sursauta en sentant sa présence juste devant elle. Proche… Beaucoup trop proche… Elle sentit son rythme cardiaque s’accélérer de plus en plus, atteignant un score jamais atteint lorsqu’il commença à se pencher sur elle, la regardant dans les yeux. Elle se demanda réellement ce qu’il comptait faire, ses mains avaient agrippé le rebord de l’ilôt telle une bouée. « C'est bien ce qu'il me semblait, t'as oublié une tâche de peinture sous ton oreille » Oh le bâtard ! Pour le coup elle ne savait pas si elle était ravie ou déçue… C’était encore pire ! D’accord… Très bien… Il voulait la jouer comme ça elle allait se faire un plaisir de lui montrer ce qu’elle avait dans son arsenal.

Certes très belle manœuvre… Mais elle ne s’avouait pas vaincu pour autant… S’il pouvait remettre sa veste par contre ça serait quand même plus supportable ! « J'espère que ça te gêne pas si je mouille ton canapé » Elle esquissa un sourire, reprenant le contrôle de son rythme cardiaque, et haussa les épaules. « Pas grave je ferais passer ça en note de frais ! Tu m’en repayeras un... Tu pourras même le choisir si tu veux! » La sonnerie de son téléphone se fit entendre lui donnant une magnifique idée de représailles… Tellement bonne occasion… Elle descendit avec légèreté de l’ilôt et prit quelques secondes pour réajuster son short et surtout sa brassière, puis elle avança avec félinité jusqu’à Chuck. Avec un léger sourire elle posa un genou entre ses cuisses, sa main droite vint se poser sur épaule, puis elle s’étendit de sorte à aller récupérer son téléphone se trouvant sur la table juste derrière le canapé non sans avoir pris le temps de bien exposer sa poitrine. « Je l’ai ! » Elle se remit sur ses pieds non sans avoir pris appuie sur les cuisses de Chuck. « C’était le chemin le plus court ! » Bien sûr, tellement crédible… Elle regarda le message tout en retournant prendre place sur l’ilôt. Posant le téléphone à côté d’elle elle observa Chuck avec un sourire non dissimulé, elle était à la fois très fière de sa répartie et en attente de son prochain mouvement… S’il pouvait être couvert par contre… Le genre col roulé… « Tu veux peut-être te sécher et te changer ? J’ai des affaires de mon frère qui devraient t’aller… » Ça lui laisserait le temps de faire redescendre ses hormones par la même occasion !


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyVen 14 Juin 2019 - 3:02

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

A vrai dire, même si je n'avais jamais été insensible au charme de la blonde je n'étais pas du tout venu dans le but de me lancer dans un jeu de séduction avec elle. Je n'avais pas eu cette idée derrière la tête de tenter de la faire craquer. J'avais beau avoir un côté sans gêne je savais tout de même me tenir et même si elle était clairement canon je n'allais pas pour autant bander sur le champ. Je n'avais plus quatorze ans, et heureusement ! Ceci dit elle avait elle même lancé le jeu d'une simple phrase et à partir de la les choses tournaient totalement différemment. Les possibilités changeaient. Si son corps me faisait bel et bien de l'effet, s'amuser à se provoquer était ce qui risquait de m'exciter le plus ! « Quand tu veux… » elle m'aurait dit non que je ne l'aurais pas reconnu, le moindre air de défis et je pouvais l'embarquer dans n'importe quoi ! Mais c'était quelque chose qui me plaisait ! Et puisqu'elle venait clairement d'ouvrir la porte au jeu, je comptais bien lancer mes dés !

« Désolée de te décevoir mais je dors nue pour être honnête… » je penchais la tête sur le côté en la regardant de haut en bas, imaginant inévitablement ce que ça pouvait donner une fois ses habits retirés. "A vrai dire c'est l'option qui me déçoit le moins" surtout que je ne comptais pas dormir sur le canapé. De ce fait j'allais pouvoir vérifier si c'était que de la gueule ou si elle dormait réellement nue, même avec quelqu'un à côté d'elle, son patron en l’occurrence. Mais qui sait ce qui allait se passer avant qu'on en arrive la ? « Pardon ?! » un rire amusé s'échappait d'entre mes lèvres, avait-elle vraiment pris la réponse au sérieux ? « Là on parle plus de squatte on parle d’invasion de territoire ! » il y avait bien un territoire qu'il me tentait d'envahir oui "Je pars demain t'en fais pas, tu n'auras à me supporter qu'une seule nuit" une nuit dans son lit et après je ne serais plus la. Elle pourrait reprendre sa peinture et retourner dans sa pièce secrète pour se déguiser en catwoman. J'aimais rompre les limites de la proximité et m'introduire dans l'espace personnel d'une personne pour la déstabiliser et c'était exactement ce que je faisais avec Zelda. A l'époque où j'étais coach en séduction j'en avais donné un paquet de conseil mais l'un des meilleurs pour moi était dans ce geste. Pas dans les parole mais dans le simple fait de créer une tension sexuelle en provoquant un malaise contrôlé. Cependant ça ne fonctionnait pas forcément avec tout le monde. Ça demandait de dégager une certaine assurance pour ne pas que ça tourne au ridicule. Vu sa réaction ça semblait faire son effet mais j'étais encore plus satisfait de moi au moment où je coupais toute montée de chaleur pour une banalité avant de m'éloigner. C'était complètement dans le but de la frustrer oui. Après tout on jouait, ça serait totalement inintéressant de craquer dès le début, c'était à son tour à présent d'avancer ses pions. « Pas grave je ferais passer ça en note de frais ! Tu m’en repayeras un... Tu pourras même le choisir si tu veux! » un sourire étendis mes lèvres alors que je m'asseyais sur son canapé "Je suis ravis de savoir que tu me fais confiance" attendez de voir sa tête si un jour un livreur frappait à sa porte en lui disant qu'il lui apportait un canapé ! Surtout que si je devais le choisir pour elle il était évident que je n'allais pas taper dans le classique. Le téléphone ce fit entendre. Ce fut le déclencheur de l’informaticienne pour me renvoyer la balle ! Un genoux entre mes jambes, venant presque frotter contre mon entre cuisses, elle appuyait sa main sur mon épaule. Je tournais la tête pour regarder celle ci et quand je la tournais à nouveau ce fut pour les poser sur sa généreuse poitrine qui se trouvait littéralement sous mon nez ! Okay on ne va pas se mentir, à ce moment même je luttais contre l'envie de presser mes mains contre ses fesses et de planter mon visage entre ses seins. C'était bien joué il fallait bien l'admettre, et vu le coup que je lui avais fait juste avant je savais pertinemment que ça n'était qu'une façon de m'allumer pour elle aussi s'éloigner après « Je l’ai ! » je me mordillais la lèvre pour éviter d'attraper sa brassière entre mes dents et relevais enfin les yeux sur son visage quand elle se remettais sur ses pieds. Quand ses seins n'envahissaient plus tout mon champ de vision en fait. « C’était le chemin le plus court ! » Bien entendu ! Ça lui allait bien de jouer les innocentes, même si elle n'aurait convaincu personne. "T'as bien fait de l'emprunter alors" un léger sourire venait à nouveau tirer mes lèvres. Si pour l'instant je donnais toujours l'impression d'avoir le contrôle sur moi même je n'étais pas dupe. Je savais qu'en continuant sur cette lancée ce contrôle allait vite commencer à s'effriter. Le tout était de savoir lequel de nous perdrait totalement ce contrôle en premier. Je restais assis, à la regarder se rehausser sur son îlot « Tu veux peut-être te sécher et te changer ? J’ai des affaires de mon frère qui devraient t’aller… » Elle me tendait elle même une perche énorme la, en était-elle consciente ? "Tu as raison" et je savais qu'elle serait ravis de l'entendre "Si je garde mes fringues je vais resté trempé un bon bout de temps" ça sécherait plus vite en les enlevant ! Je me levais donc et déboutonnait ma chemise, bouton par bouton, avant de la retirer, la décollant de ma peau au passage. Ça allait aussi me permettre à moi de sécher d'ailleurs. Je me rapprochais d'elle et lui tendais ma chemise "Tiens, je ne sais pas où tu étends les vêtements chez toi" et si elle ne voulait pas réellement que je continue à mouiller tout ses meubles autant éviter de la déposer n'importe où. Je tirais un coup sur ma ceinture pour la défaire et relevais les yeux sur elle "Ton frère t'as aussi laissé des pantalons ?" que je sache si je devais le retirer aussi. Enfin en réalité j'étais surtout très curieux de savoir si elle allait faire son maximum pour que je garde mon futal devant elle ou si elle allait réellement me laisser l'enlever. "C'est moi qui te donne froid comme ça ? Tu pointes encore plus que tout à l'heure" je pouvais jouer les innocents moi aussi même si parler de ses tétons renversait légèrement la vapeur. J'espérais surtout lui donner chaud à vrai dire.
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyVen 14 Juin 2019 - 16:11


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
Pourquoi avait-elle dit ça, pourquoi avait-elle dit ça, mais pourquoi bordel était-elle aussi facilement tombé dans l’appel du défi ?! Ce n’était pas la même personne qui quelques minutes plus tôt avait eu la bonne idée de lui indiquer la direction du cybercafé ? Et voilà que maintenant ça plongeait tête baissé dans un duel à la noix de se lancer sur un foutu terrain miné, ou glissant, voire même le combo des deux ! Autant être honnête la réponse avait été directe et aisée mais elle n’avait en rien saisi de quoi il en retourner. L’avantage de frapper d’abord et poser les questions en suite… De toute façon ça ne pouvait être pas si méchant… Bah tiens ! « A vrai dire c'est l'option qui me déçoit le moins » Comment est-ce que c’était arrivé sur le tapis ça aussi ? Ne rien répondre, surtout en rien répondre… « C’est tellement dommage… » Elle haussa légèrement les épaules « Tu ne pourras jamais en profiter ! » Mais pourquoi ?! Elle ne pouvait pas simplement ne rien dire et laisser couleur ? Non bien sûr ! La volonté du dernier mot sans doute… Ça allait irrémédiablement lui retomber sur le coin de la figure c’était une certitude ! Franchement c’était tout sauf avoir une attitude saine que de jouer ce genre de jeu avec son patron ! Quoique… Au pire il pouvait toujours la virer et elle serait libérée de son contrat… Oui c’était toujours plus facile de se cacher derrière cette excuse que de plutôt reconnaître que elle adorait jouer avec le feu et que si par mégarde elle finissait par se brûler ça serait de la plus agréable des façons… Même si c’était la pire des idées ! De toute façon depuis quand faisait-elle les bons choix ? Ou du moins les plus raisonnables ?

Elle pétait tous les compteurs surtout ! Elle avait tout de même épousé un homme qu’elle connaissait depuis un mois ! « Je pars demain t'en fais pas, tu n'auras à me supporter qu'une seule nuit » Le soulagement du se voir sur son visage elle en était convaincue ! « Une seule nuit et le lendemain au bureau… Ainsi que le surlendemain etc etc etc… Quelle chance j’ai ! » Conclut-elle sans dissimuler la pointe de sarcasme dans sa voix. « Je ne rêvais que de ça, me taper mon patron jour et nuit ! » Oui enfin non, enfin elle aurait peut-être dû mieux choisir les termes qu’elle utilisait… Pour sa défense elle n’avait pas fait cela du tout dans le sens d’avoir une réponse équivoque mais alors pas du tout ! La joie de ne pas réfléchir avant de parler… Enfin cela aurait pu être pire… Elle aurait pu reconnaître qu’il lui était déjà arrivé de réellement rêver de son patron, mais c’était bien loin de dépeindre le bureau, ça impliquait beaucoup moins de vêtements… Assez agréable certes, mais très perturbant ! Elle avait d’ailleurs pris sa journée suite à cela, ne préférant pas croiser Chuck après ça… Sinon malaise bonjour ! Elle avait déjà donné dans le fait de vouloir l’éviter une journée ça avait été un calvaire. Il était possible, qu’elle ait été légèrement désagréable avec un représentant d’un des partenaires du site… Bon okay il avait été plus que lourd et elle avait fini par lui péter le nez… Donc elle avait eu le courage d’une huître et en voulait pas avoir son quart d’heure remontage de bretelle, donc éviter son patron était une excellent idée et elle avait été plutôt douée… Du moins c’est ce qu’elle avait cru… Au dernier moment elle avait réussi à se retrouver coincé avec lui dans l’ascenseur… Poissa quand tu nous tiens…

Donc le courage fuyons prenait tout son sens ! D’ailleurs elle détestait réellement qu’il arrive ainsi à la déstabiliser ! Encore plus avec ce qu’il venait de faire… Super elle ne pourrait plus faire de la peinture sans repenser à ce moment… G-E-N-I-A-L ! Le plus perturbant venait surtout du fait qu’elle n’arrivait pas cerner ce qu’il voulait clairement, où s’arrêtait le jeu où commençait le reste… De quoi vous laisser dans profond bug ! « Je suis ravis de savoir que tu me fais confiance » « Oui… Autant qu’à un alcoolique devant un verre de whisky ! » Rien de personnel, elle avait énormément de mal à faire confiance à toute personne respirant sur cette planète ! Et puis comment faire confiance à quelqu’un que l’on n’arrivait pas à cerner ? Disons que ça se rapprochait plus de l’entente cordiale… Une entente qui prenait surtout un drôle de virage depuis quelques minutes ! Elle était particulièrement fière de sa réponse à la provocation de Chuck, qui a dit que le physique ne pouvait pas devenir une arme ? Il suffisait de savoir l’utiliser intelligemment. « T'as bien fait de l'emprunter alors » Elle afficha un magnifique sourire, un point partout, balle au centre. Elle pouvait au moins lui reconnaître qu’il avait un sacré self-control, ce qui rendait la partie encore plus amusante et intéressante… « Tu as raison. Si je garde mes fringues je vais resté trempé un bon bout de temps » Ouh quelle douce mélodie à ses oreilles… Ah le « tu as raison » qu’est-ce qu’elle aimait l’entendre… Encore mieux qu’une confiserie. « Ça évitera surtout que… » Ah bah celle-là elle l’avait pas vu arriver ! Elle se donnait une énorme baffe monumentale en faisait le lien avec sa phrase… Elle lui avait servi une perche sur un plateau d’argent et avec les compliments du chef en plus !

D’un geste parfaitement lent et calculé il s’était mis en déboutonner sa chemise et elle n’en avait pas perdu la moindre miette… Si elle pouvait se permettre, elle, elle aurait tout arraché d’un coup, mais sa façon était sympa aussi, la preuve elle en avait perdu sa phrase ! Elle était partagée entre l’envie qu’il continue ou qu’il arrête, ou qu’elle se cache derrière l’ilôt pour arriver à détacher son regard de ce spectacle. Ses mains se resserrèrent sur le rebord du plan de travail et lorsqu’il finit par se retrouver torse nu elle ne put empêcher de se mordre la lèvre inférieure. Ça tournait au vinaigre cette histoire ! Elle secoua la tête tentant de reprendre un masque d‘impassibilité ce qui était loin d’être évident avec la vue qu’elle avait et en plus du fait qu’il se rapprochait d’elle. « Tiens, je ne sais pas où tu étends les vêtements chez toi » Elle se racla la gorge avant d’attraper la chemise « Dans ma buanderie ! » Bonne idée de refuge ça ! « Ton frère t'as aussi laissé des pantalons ? » « NON ! » Elle bondit sur ses pieds faisant tomber la chemise par terre et se retrouvant presque nez à nez avec Chuck, la main sur la ceinture pour éviter tous mouvements supplémentaires. Déjà le torse elle avait encaissé, et encore elle en était pas totalement remise, mieux valait éviter d’ajouter ça en plus ! Surtout qu’elle en avait des pantalons de son frère aussi… Mais autant passer cet élément sous silence ! « Donc va falloir patienter que mon sèche-linge finisse pour pouvoir s’occuper euh sécher ton pantalon ! » Si en plus les lapsus s’y mettaient… « Mais je pourrais te prêter un super bas de pyjama Pocahontas qui t’iras à merveille pour cette nuit ! » Donc dès l’instant où elle entendrait son sèche-linge biper la fin elle se réfugierait et prétexterait… S’être endormie là-bas ?

« C'est moi qui te donne froid comme ça ? Tu pointes encore plus que tout à l'heure » Batard ! Elle avait plutôt chaud... Très chaud! Du genre chaleur solaire! Mais bien sûr elle ne trouva rien de mieux à faire que jeter un regard à sa poitrine… Finalement elle allait continuer la confrontation. « Non je dirais plutôt que c’est la faute de ta chemise… » Avec un magnifique sourire elle se retourna et se baissa pour ramasser la chemise à terre lui offrant une magnifique vue sur ses fesses, elle se releva lentement et en profita pour coller la chemise sur son haut afin de faire apparaître quelques tâches d’eau. Elle refit de nouveau face à Chuck « Je pense que ça m’a un peu mouillée… » Là c’était fait exprès l’utilisation de ce terme ! Ni une ni deux, elle enleva son haut pour se retrouver avec sa brassière de visible. « Il ne faudrait pas que je tombe malade… ».


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptySam 15 Juin 2019 - 0:05

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

« C’est tellement dommage… Tu ne pourras jamais en profiter ! » Quoi comment avait-elle bien pu deviner que c'était mon intention voyons ? Ceci dit si on dormait dans le même lit, à moins qu'elle s'enfouisse dans un piloupilou, je devrais pouvoir le constater par moi même ! Je me passais la langue sur les lèvres puis souriait "C'est un défis ?" De toute façon tout ceci était déjà un défis, un jeu. Et a vrai dire, même si elle gagnait et que je craquais en premier ça ne voudrait pas forcément dire que je ne la verrais pas nue pour autant ! Un sourire amusé étira mes lèvres à l'expression qu'elle afficha quand je lui dis que je ne restais qu'une nuit. Faut croire que oui, elle m'avait vraiment pris au sérieux quand j'avais parlé de semaines. « Une seule nuit et le lendemain au bureau… Ainsi que le surlendemain etc etc etc… Quelle chance j’ai ! » ah oui ça c'est sûr que ça n'allait pas changer. En dehors de chez elle, une fois au bureau, je serais toujours son patron et elle devrait toujours voir ma gueule tous les jours « Je ne rêvais que de ça, me taper mon patron jour et nuit ! » j'haussais un sourcil alors que mon sourire s'étendait encore plus. "Ah oui ?" j'avais très envie de rire en sachant que le double sens de sa phrase n'était pas celui qu'elle voulait faire entendre mais c'était bien trop beau ! "La nuit ne te suffis plus alors, tu rêves aussi de te taper ton patron en pleine journée ?" ça pouvait se négocier, j'étais persuadé qu'on pourrait trouver un arrangement !

« Oui… Autant qu’à un alcoolique devant un verre de whisky ! » un léger rire amusé m'échappait. J'aimais bien la comparaison "Visiblement ça t'empêcherait pas de le laisser choisir quoi mettre dans ton verre" vu qu'elle me disait que je pouvais choisir moi même son canapé ! Bon, même si on savait bien elle comme moi que cette histoire n'était absolument pas sérieuse. De toute façon son canapé allait sécher, peut-être même plus vite que moi. D'ailleurs en parlant de ça, elle semblait tellement pressée que j'enlève mes fringues mouillés qu'il aurait été mal polis de la faire attendre ! Je ne pouvais qu'être satisfait d'ailleurs quand elle se coupa elle même dans sa phrase pour me regarder défaire ma chemise. Ah pour le coup ma fierté se portait très bien oui ! Elle ne repris d'ailleurs jamais sa phrase pour la finir. Et même si se silence soudain était très révélateur je continuais comme si de rien était, lui tendant ma chemise. « Dans ma buanderie ! » ça y est elle s'était reprise, revenant à la réalité. Ceci dit si y'a bien quelque chose qui la fit réagir c'est mon pantalon. Ou mon intention de l'enlever en tout cas. Elle avait littéralement bondis « NON ! » et tout ça en attrapant ma ceinture. Je baissais la tête pour regarder sa main puis sans bouger ma tête je relevais mon regard sur elle "J'étais capable de retirer tout seul mais si tu tiens tant que ça à m'aider, vas y, t'as l'air tellement enjouée à cette idée que je m'en voudrais de te priver de ce plaisir" oh je sais c'était extrêmement bâtard de ma part. Mais après tout son "non" si spontané était une réponse à ma question et pas un stop, enfin en tout cas je pouvais parfaitement bien faire semblant de ne comprendre que ça « Donc va falloir patienter que mon sèche-linge finisse pour pouvoir s’occuper euh sécher ton pantalon ! » rien empêchait de l'étendre et le laisser sécher comme ça. C'était bien ce qu'elle comptait faire avec ma chemise non ? « Mais je pourrais te prêter un super bas de pyjama Pocahontas qui t’iras à merveille pour cette nuit ! » un rire s'échappa à nouveau de mes lèvres. J'étais persuadé que ça m'irait à merveille ! "Donc tu as des pyjamas, je suis déçu, moi qui te croyais quand tu disais dormir nue" ceci dit je doutais fort de rentrer dedans, et surtout il risquait de m'arriver au milieu des mollets ! "T'en fais pas grave si t'as pas de pantalon de ton frère, je resterais sans" ça ne me posais toujours aucun problème de le retirer maintenant, que j'en ai un autre ou pas à remettre à la place ! C'était même mieux de ne pas en avoir "Mais je n'ai pas l'habitude de dormir habillé moi non plus" enfin sauf quand je m'endormais dans un lieu publique évidemment "Donc tu pourras garder ton super pyjama de princesse Disney" niveau association je n'aurais jamais comparé Zelda à une princesse Disney, trop peu délicate et naïve pour une telle image. « Non je dirais plutôt que c’est la faute de ta chemise… » à ma chemise ? C'était son odeur qui lui avait fait cet effet ? Ou bien simplement le fait qu'elle ne soit plus sur moi. En tout cas elle ne niait pas le fait qu'elle pointait déjà tout à l'heure. Faut dire que j'avais pu le constater de tellement prêt que je le savais probablement mieux qu'elle ! Rien qu'à y repenser ça me redonnait chaud alors quand elle se retourna et se pencha en avant pour ramasser ma chemise ça n'aida pas du tout ! Je me mordais la lèvre. Ça y est la je pouvais bien le sentir ce contrôle qui s'effritait. Surtout avec son short qui laissait apparaître le bas de ses fesses penchée de cette façon. Je relevais mon regard sur elle quand elle se redressait « Je pense que ça m’a un peu mouillée… » un petit sourire amusé aux lèvres et mes yeux déviaient à nouveau. Sur ses seins. "On dirait bien" Et la seconde d'après elle retirait son haut, se retrouvant simplement en short et brassière. « Il ne faudrait pas que je tombe malade… » ma bouche s'était entre ouverte et je venais appuyer ma langue contre l'intérieur de ma joue "Ça serait dommage oui..." okay il fallait que je me reprenne ! "D'ailleurs ta brassière aussi est mouillée, tu devrais la retirer" l'envie de voir ce qu'il y avait en dessous prenait le dessus sur le besoin de ménager mon excitation. Mais je me demandais si elle aurait le cran de le faire ! "Enfin le meilleur moyen de ne pas attraper froid..." je la contournais et passais derrière elle, effleurant son dos de mon torse sans la toucher puis je penchais un peu la tête pour approcher mes lèvres de son oreilles ".. ça reste de se réchauffer" d'un simple geste je défaisais le bouton de mon pantalon sans aller plus loin, juste pour qu'elle entende le bruit et qu'elle sache. Je me redressais et lui reprenais ma chemise des mains pour la balancer sur mon épaule "Tu me fais visiter ta buanderie alors ?"
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptySam 15 Juin 2019 - 16:56


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda


Certes il ne fallait jamais dire jamais, c’était un peu comme faire une promesse, il y avait 50% de chance que vous ne teniez pas votre promesse. Mais faute à l’égo oblige, le jamais était sorti spontanément et elle allait tout faire pour ne pas déroger à cette promesse implicite… Fierté power ! « C'est un défis ? » Ah bah s’il le prenait comme ça… « C’est toi qui l’a dit pas moi ! » Allez hop ni vu ni connu qu’elle bottait en touche il en faisait bien ce qu’elle voulait ! Elle avait assez challengé des défis pour au moins les dix ans à venir ! Il allait vraiment falloir qu’elle travaille sur son esprit de compétition et de toujours vouloir gagner… Et surtout avec son patron ! « Ah oui ? La nuit ne te suffis plus alors, tu rêves aussi de te taper ton patron en pleine journée ? » Mais qu’est-ce qu’elle n’avait pas encore dit ?! Pourquoi fallait-il qu’il retourne ça dans un sens qui ne l’était absolument pas à l’origine ? Ne pas repenser à son rêve, ne pas repenser à son rêve… Si elle arrêtait tout simplement de lui répondre ça éviterait ce genre de situation non ? Elle croisa les bras sur sa poitrine « Tu aimerais bien… Mais non ! », pas consciemment du moins et elle le garderait jusqu’à la mort pour elle ! Plutôt retourner vivre au moyen-âge que de lui dire ! Pourquoi tout tournait dans ce sens ? Qu’importe ce qu’il disait, qu’importe ce qu’elle répondait ça revenait inévitablement sur un sujet beaucoup plus tendancieux… Certes elle la ressentait bien cette tension qu’il y avait à chaque fois qu’ils se trouvaient proches dans une même pièce, elle choisissait simplement de la refouler au plus profond de son inconscient… Ce qui expliquait ses rêves… Logique…

« Visiblement ça t'empêcherait pas de le laisser choisir quoi mettre dans ton verre » Elle poussa un profond soupir d’agacement « On oublie cette histoire de canapé et de verre ! » elle allait y perdre son latin et sa foutue patience ! Elle aimait avoir le dernier mot mais alors lui… C’était un autre cran elle le reconnaissait ! Vraiment faire un débat sur une réflexion ? Pensée pour elle-même ne jamais l’interroger sur la politique la religion ou les vegans… Trois sujets de discordes à n’en plus finir ! C’était un don de Chuck ça aussi, arriver à la faire passer par différentes émotions en un claquement de doigt… Elle aurait dû le surnommer Thanos en fait ! Il avait peut-être des tendances exhibitionnistes ! Elle ne voyait que ça e explication de la facilité avec laquelle il venait d’enlever sa chemise. Oui c’était un spectacle très… Appréciable, mais totalement inconvenant devant la jeune femme qu’elle était… Et oui elle disait ça par respect pour ses hormones ! C’était plus qu’un jeu dangereux, ça devenait carrément une préparation de guerre nucléaire ! Elle en avait même perdu le cours de sa phrase… C’était peut-être une caméra cachée, elle ne voyait que ça ! Elle aurait presque souhaité qu’une nana hystérique débarque en hurlant à la tromperie… Presque… Et le moment serait parfaitement choisi puisqu’elle avait sa main extrêmement bien placée sur la ceinture de Chuck. Vraiment s’il pouvait garder son pantalon ça serait au top ! « J'étais capable de retirer tout seul mais si tu tiens tant que ça à m'aider, vas y, t'as l'air tellement enjouée à cette idée que je m'en voudrais de te priver de ce plaisir » Elle allait le frapper… Très fort !

« Je ne rentrerais pas sur ce terrain-là c’est mort et tu gardes ce foutu pantalon ! » C’est qu’elle deviendrait presque autoritaire en plus ! Si elle lui disait qu’elle était lesbienne là tout de suite ça serait bien non ? Ça pourrait éviter de voir d’autres parties de son anatomie ? Non pas qu’elle n’était pas intéressée, mais autant éviter de lâcher les armes trop vite. « Donc tu as des pyjamas, je suis déçu, moi qui te croyais quand tu disais dormir nue » Elle leva les yeux au ciel « Tout dépend de qui j’ai à côté… Je suis parée à différentes éventualités… » Cela serait légèrement glauque si elle formait à poil quand son frère venait squatter chez elle quand même ! Ou ses parents d’ailleurs. « T'en fais pas grave si t'as pas de pantalon de ton frère, je resterais sans » « Evidemment… » Une autre réponse aurait été malvenue c’est sûr. « Mais je n'ai pas l'habitude de dormir habillé moi non plus » Nop elle ne l’avait pas entendu, non non du tout… « Je demande à voir… » Ah bah voilà ce qui s’appelle mettre de l’huile sur le feu… Bon boulot ! « Donc tu pourras garder ton super pyjama de princesse Disney » Elle esquissa un sourire, déjà il ne serait jamais rentré dedans, amis ça aurait été extrêmement drôle ! Surtout faire le comparatif entre le boulot et cette magnifique vision de pyjama disney… Crédibilité - 8000 ! C’était à peu près le niveau où étaient ses bonnes résolutions… Ah bah lui offrir un magnifique spectacle de son postérieur n’aidait en rien de rester neutre et ne pas attiser l’atmosphère tendue qui était venue s’installer ! « On dirait bien » Elle affichait un sourire triomphant surtout lorsqu’elle vit le regard de Chuck dévier sur sa poitrine.

En même temps il était difficile de la manquer, et heureusement sa brassière lui rendait merveilleusement justice. « Ça serait dommage oui... D'ailleurs ta brassière aussi est mouillée, tu devrais la retirer » Elle dut se mordre très violemment la langue pour ne pas laisser échapper un juron. Elle ne disait pas qu’elle voyait la victoire se profiler mais presque et finalement retournement de situation. Il avait un foutu self-control qu’elle détestait en cet instant précis… Mais rien que cette phrase annonçait un nouveau round. Honnêtement elle n’allait pas réussir à se frustrer éternellement, même si l’envie qu’il perde était très alléchante. « Enfin le meilleur moyen de ne pas attraper froid... » c’est de prendre un bain chaud ? De s’enrouler dans un plaid ? Déménager en Afrique du Sud ? Oui elle se concentrait sur toutes les fins possibles de cette phrase pour éviter de se focaliser sur la présence de Chuck dans son dos. Elle pouvait sentir la chaleur de son corps irradiant son dos, elle ferma les yeux quelques secondes luttant contre son instinct qui lui criait de se laisser aller contre lui. Retenant son souffle elle attendait la fin de cette fichue phrase qui tardait à venir ! « …ça reste de se réchauffer » Un frisson la parcourra en sentant le souffle de Chuck sous son oreille, sa prise se fit plus insistante sur la chemise lorsqu’elle entendit le bruit de son foutu bouton de pantalon se défaire. « Tu me fais visiter ta buanderie alors ? » Ouh la bonne idée ! Elle avait du mal à atterrir, mais il fallait qu’elle se reprenne maintenant ! « Excellente idée ! » Elle alla jusqu’à la buanderie se trouvant à côté de salle d’eau et ouvrit la porte en grand « Je te présente la buanderie ! » C’était d’une nullité accablante mais elle n’avait rien de mieux, elle pouvait partir discrètement et prendre une douche froide ? Très froide ?

Elle débarrassa le sèche-linge de ce qu’il y avait dedans avant de se relever et d’enlever sans cérémonie sa brassière « Très bonne observation pour ma brassière ! ». L’avantage de sa fainéantise était que lorsqu’elle se changeait pour peindre elle enlevait rarement son soutien-gorge, elle mettait sa brassière par-dessus et en avant, ce qui lui était d’une très grande aide en cet instant. « Et puisqu’on y est… » Elle déboutonna le bouton de son short en plantant son regard dans celui de Chuck avant de descendre celui-ci se retrouvant en sous-vêtements. Ce qu’il fallait savoir de Zelda c’est qu’elle adorait la lingerie, donc il était en rien étonnant que son ensemble soit parfaitement assorti. Avec un léger sourire elle mit ses vêtements dans le sèche-linge, elle se releva souriant à Chuck en s’avançant vers lui « Ce n’est vraiment pas dans mes habitudes de faire ça… » Arrivée devant lui posa son index sur la gorge de son patron avant de tracé un chemin jusqu’à son nombril « Mais on va dire que je fais une exception… » Elle laissa son souffle traîner dans son cou avant de remonter jusqu’à son oreille « Je te fais confiance avec mon sèche-linge alors me le déglingue pas merci ! » Elle afficha un magnifique sourire avant de se reculer, elle aussi elle pouvait s’amuser avec la frustration et le choix des mots...


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyJeu 20 Juin 2019 - 2:55

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

« C’est toi qui l’a dit pas moi ! » un sourire étira mes lèvres "Très bien je me garde dans un coin de ma tête alors" si j'étais facilement tête en l'air, en prouvait d'ailleurs l'oublis de mes clés ce soir, ça je ne risquait pas de l'oublier en revanche ! Non non ça je savais que je m'en rappellerais tout simplement parce que c'était justement un défis. Et également parce que ça concernait Zelda nue, ça serait difficile de se sortir cette image de la tête. Surtout quand elle alternait entre me secouer ses seins sous le nez et ses fesses moulée dans son petit short ! D'ailleurs en croisant ses bras sur sa poitrine de cette façon mon regard dévia à nouveau dessus sans que je ne cherche à le cacher avant de finalement revenir à ses yeux quand elle reprenait la parole « Tu aimerais bien… Mais non ! » c'est vrai que j'aimerais bien. C'était toujours plaisant de savoir qu'une personne fantasmait sur soit après tout non ? C'était flatteur ! Et même si pour certaines personnes savoir ce genre de chose était gênant ça n'était pas mon cas ! Je levais mes mains en haussant les sourcils "C'est pourtant toi qui l'a dit hein, pas moi" ça avait été un peu trop tentant de reprendre ses paroles même si je savais parfaitement que tout ça n'avait été que sarcasme de sa part. « On oublie cette histoire de canapé et de verre ! » je souriais amusé. Ça n'avait absolument aucune importance c'est vrai. Mais j'étais tout à fait capable de débattre dessus toute la nuit s'il le fallait ! Ça ne m'aurait pas dérangé, mais ça semblait la déranger elle. Peut importe le sujet était clos. Puis c'est vrai que notre petit jeu était tout de même bien plus amusant. Suffisait de voir avec quelle énergie elle s'était levée d'un coup pour m'empêcher de baisser mon pantalon ! « Je ne rentrerais pas sur ce terrain-là c’est mort et tu gardes ce foutu pantalon ! » mais c'était qu'elle me donnait carrément un ordre maintenant "Tiens donc !" je pouvais bien le garder pour l'instant mais qu'elle ne se fasse pas d’illusion. Si ce ptit jeu continuais le strip continuerait aussi ! "Ça te fait peur avec tous les hommes ou c'est seulement moi ?" le coin de mes lèvres s'étirait. Je savais pertinemment que ça ne lui plairait pas d'insinuer qu'elle avait peur, que ça soit juste ou non. D'ailleurs il y avait des chances pour qu'elle ai réellement peur de son comportement à elle si je venais à me débarrasser de ce pantalon et dans ce cas la la provocation n'en serait que plus belle ! « Tout dépend de qui j’ai à côté… Je suis parée à différentes éventualités… » je plaignais ceux qui avaient droit au pyjama en dormant avec elle. Enfin sauf si c'était sa famille mais la c'était autre chose "Promis j'essayerais de pas me moquer si je te vois la dedans Pocahontas" parce qu'autant dire que le sex appeal laisserait une grande place au ridicule ! Bien sûr le ridicule ne tuait pas c'était même plutôt marrant la plus part du temps, en revanche niveau excitation c'était pas le truc le plus efficace ! Ceci dit ça serait peut-être un bon moyen de me faire tenir plus longtemps avant de craquer ! Enfin je doutais quand même qu'on arrive à ce moment la sans avoir craqué avant pour être honnête. « Je demande à voir… » ah oui vraiment ? Je m'en voudrais de la décevoir dans ce cas ! "Et bien si tu ne demandes que ça t'en fais pas, t'auras l'occasion de voir" oh que oui elle l'avait cherché la, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même. De toute façon ça faisait un moment que le seule suspens était de savoir qui céderait pour amener à la fin de la soirée qui, elle, n'était plus un suspens. Me mettre juste derrière elle en me collant presque et me pencher vers son oreille était un jeu à double tranchant. Cette envie d'embrasser son cou, d'attraper sa peau entre mes dents, de presser mes mains sur sa poitrine pour l'amener à se serrer contre moi, elle était bien trop forte. Ça me demandait au final bien plus d'effort pour me contrôler à ce moment que pour la déstabiliser. Et si une fois de plus je m'amusais à tout couper net pour jouer sur sa frustration ça me permettait aussi de revenir un peu sur terre « Excellente idée ! » je la suivais donc jusqu'à la fameuse pièce « Je te présente la buanderie ! » un souffle amusé s'échappait de mes narines. Est ce que je devais répondre que j'étais ravis de la rencontrer depuis le temps qu'elle m'en parlait ?

Une fois le sèche-linge vidé elle retira sa brassière sans prévention « Très bonne observation pour ma brassière ! » et voilà qu'elle se retrouvais en soutiens gorge et son short rejoins rapidement sa brassière. J'avais soutenu son regard au début mais celui ci c'était rapidement baissé pour suivre le mouvement de son short qui descendait le long de ses jambes "Mais je suis très bon observateur" Et l'observateur aurait peut-être dû mettre des lunettes de soleil parce qu'il commençait sérieusement à avoir chaud la. En plus d'avoir un corps absolument à tomber sous sa lingerie était un appel auquel il était très dur de résister ! « Ce n’est vraiment pas dans mes habitudes de faire ça… » à son doigt qui descendait doucement entre les pecs jusqu'à mon ventre je ne retins pas un mordillement de lèvre « Mais on va dire que je fais une exception… » hmm j'avais très envie que ça soit ce qu'elle tentais de me faire croire mais vu les coups que je lui avais fait avant je sentais gros comme ça la saloperie qui arrivait, je ne savais juste pas ce que ça serait. Ceci dit quand ses lèvres s'approchèrent de mon oreille mes yeux se fermèrent un instant mais je les rouvrais rapidement pour ne pas qu'elle le voit. « Je te fais confiance avec mon sèche-linge alors me le déglingue pas merci ! » Je souriais et même si j'avais juste envie qu'elle cède pour que la frustration cesse je ne pouvais que saluer ce coup la, c'était bien joué ! "Ça tombe bien je sais comment fonctionne un sèche-linge" malgré les apparences parfois non je n'étais pas un homme de cro-magnon ! "Tout d'abord, dis moi si je me trompe, il faut le remplir" et puisqu'elle l'avait vidé avant d'y mettre ma chemise, sa brassière et son mini short il était clairement loin de manquer de place ! Un sourire à nouveau accroché aux lèvres je me débarrassais donc enfin de mon pantalon. Faisant abstraction de son petit ton autoritaire de tout à l'heure qui m'avait de toute façon encore plus donné envie de l'enlever. Je le balançais dedans avec le reste, me retrouvant en boxer. Je sortais le filtre à peluches pour les retirer avant de remettre en place le filtre propre puis je fermais le hublot avant de tourner le bouton sur 1 et de faire démarrer "J'ai tout bon non ?" J'écartais les bras. Vu le bruit qu'il s'était mis à faire il avait bel et bien démarré. Je m'approchais d'elle, suffisamment prêt pour avoir besoin de baisser la tête pour la regarder. Je remontais une main pour la glisser dans sa nuque et mon pouce venait doucement caresser sa gorge, lui remontant finalement doucement le menton "Tu es juste devant la sortie" oui j'aurais très bien pu la contourner mais c'était bien plus marrant comme ça. Enfin si elle me répondait que je devais lui passer sur le corps pour pouvoir sortir je la prendrais probablement au pied de la lettre !
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyVen 21 Juin 2019 - 16:08


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
« Très bien je me garde dans un coin de ma tête alors » Pourquoi est-ce qu’elle sentait que sur ce coup-là elle aurait vraiment mais alors vraiment mieux fait de se taire ? Pourquoi fallait-il qu’elle plonge corps et âme à chaque provocation induisant un défi ? Et forcément elle ne savait relativement pas arrêter et continuait jusqu’à la défaite de l’une des parties… Logique élémentaire des personnes atteintes de mauvaise foi et très mauvaises perdantes ! Elle finit par hausser les épaules, avec de la chance il aurait oublié demain ! Il était à peine capable de retenir le prénom de sa secrétaire, elle avait une réelle chance de voir juste ! « C'est pourtant toi qui l'a dit hein, pas moi » Elle se pinça l’arête du nez en secouant légèrement la tête « J’ai l’impression que le niveau de cette conversation est digne d’un débat sur la forme des billes d’enfants de quatre ans ! » Certes elle avait usé de cette répartie plus haut mais si ça continuait ils allaient réellement finir sur « c’est celui qui dit qui est ! ». Pourquoi elle lui avait ouvert déjà ? Mieux valait arrêter l’hémorragie assez vite sinon elle allait commencer à balancer des objets à travers la pièce. Sans la moindre raison mais ça avait toujours le mérite de la détendre ! C’était cette option ou elle allait finir par l’étrangler à force qu’il renchérisse sur son canapé ! Ou finalement c’était peut-être pas une si mauvaise idée si ça pouvait éviter qu’il enlève son pantalon ! « Tiens donc ! » Oh elle sentait que la suite n’allait pas lui plaire, ça sentait la petite remarque bien incisive qui allait l’obliger à répliquer… Disons que c’est l’intuition féminine… « Ça te fait peur avec tous les hommes ou c'est seulement moi ? ». Jackpot !

Si elle le frappait là tout de suite disons dans le plexus provoquant une légère coupure de l’arrivée de l’oxygène, est ce que c’était grave ? Après tout c’était en dehors du travail, personne n’en saurait jamais rien… « Tu as cette envie pressante de baisser ton pantalon devant toutes les femmes ou c’est seulement avec moi ? » Comment ça elle utilisait sa réponse contre lui ? Non du tout… Peut-être un tout petit peu ! En même temps ne valait-il pas mieux botter en touche ? Sa première envie avait été forcément l’attaquer sur sa virilité mais elle savait exactement comment ça allait finir, autant éviter d’arriver à la case sans pantalon ! Deuxième solution lui dire que oui c’était seulement oui avec une pointe de sarcasme, mais autant éviter de lui donner une énième perche ! Donc répondre par une autre question, technique de psychologue approuvée ça marchait très bien aussi ! « Promis j'essayerais de pas me moquer si je te vois la dedans Pocahontas » C’était le bon moment ou pas de lui parler de son super pyjama en forme de licorne ou pas ? Pour sa défense c’était un cadeau de son frère… Enfin cadeau… Cadeau, connerie oui ! « Si tu as l’occasion de le voir ! Ça se mérite ! » Zelda ou comment remettre une pièce dans le manège ! Mais elle n’y était pour rien il lui tendait des perches tellement attrayantes, comment résister ? Encore plus facile que voler une friandise à un bébé ! « Et bien si tu ne demandes que ça t'en fais pas, t'auras l'occasion de voir » Sa conscience venait officiellement de se barrer en lui disant qu’elle se démerde toute seule qu’elle n’avait que ce qu’elle récoltait ! Qu’elle se démerde toute seule à force de chercher… « Des paroles, des paroles et toujours des paroles… ».

Non mais si aussi elle la jouait comme ça… Il n’était pas étonnant qu’elle se retrouve dans la situation où elle était c’est-à-dire à passer du chaud au froid pour revenir au chaud, très chaud, on n’atteignait pas le niveau brûlant encore mais ça ne serait tarder… Finalement elle pouvait remercier la frustration de venir couper court à toutes les envies lui passant par la tête en réponse à ses actions. Maintenant il fallait se focaliser sur la buanderie, quel endroit magnifique que la buanderie… Toute pensée autre que déviante sur Chuck était bonne à prendre ! « Mais je suis très bon observateur » Et ça repartait pour un round ! Ses bonnes résolutions tenaient environ trois secondes trente, jusqu’à ce que son esprit de compétition trouve une nouvelle parade ! Ah bah le coup de se retrouver en sous-vêtements avait l’air de lui faire gagner quelques points dans cette manche, elle en gagna même un peu plus avec la lente descente calculée de son index, oh la revanche allait être terrible elle le savait ! « Ça tombe bien je sais comment fonctionne un sèche-linge » Ouh ça sentait la bêtise… « Tout d'abord, dis moi si je me trompe, il faut le remplir » Eh merde ! Voilà exactement la première chose qui lui vint à l’esprit lorsqu’elle le vit se débarrasser de son pantalon. Enfin non la première fugace réponse avait été de penser à lui demander s’il ne comptait remplir que le sèche-linge, mais ça avait été bien vite effacé par ce qu’elle avait sous les yeux ! Elle avait réussi à esquiver jusque-là, mais maintenant c’était fini ! Est-ce que c’était elle ou il y avait un lien étrange avec le fait que moins il y avait de vêtements plus la température semblait suffocante et l’ambiance devenait électrique au possible ?

On passait au-delà du seuil brûlant pour se diriger gentiment vers le seuil volcanique ! « J'ai tout bon non ? » Elle se racla légèrement la gorge pour reprendre un minimum de contenance « Oui… T’auras le droit à une jolie sucette pour cet exploit ! » Sucette ? Vraiment ? Elle avait pensé médaille et c’est sucette qui sortait ? Ça n‘allait pas jouer en sa faveur ça encore… Et encore moins le fait qu’il s’approche d’elle, ce n’était pas possible qu’il reste dans un coin ? Ou alors elle pouvait sortir de la pièce et l’enfermer à l’intérieur ? Ensuite elle irait se foutre sur sa terrasse histoire de se prendre la pluie pour faire redescendre sa chaleur corporelle… Et attraper la crève afin d’être bien malade avec une voix devenant un mix de Barry White et un canard ! Surtout se concentrer sur Barry White avec une tête de canard, ne pas penser à la sensation de sa main sur sa nuque, à la lente caresse de son pouce laissant sur sa peau un sillon de frisson. Et bien qu’elle avait tenté d’esquiver le contact visuel, il la força insidieusement à lever la tête pour planter son regard dans le sien. « Tu es juste devant la sortie » Mais alors là rien à foutre ! De toute façon elle n’avait aucune volonté de bouger d’un centimètre ! « Tu peux tout aussi bien me contourner c’est très simple, la sortie est là… » Elle traça un trait de son ongle juste en dessous du nombril de Chuck « Je suis là… » Elle déposa délicatement sa main droite sur lui « Et toi là… » Son index gauche vint de positionner juste au-dessus de sa main droite. « Il suffirait juste de passer par-là… » Elle traça de son index gauche le chemin contournant sa main pour arriver vers le premier trait fictif.

Comment ça elle en profitait légèrement ? … Elle aurait vraiment voulu finir sur une note de je me barre, mais sa main restait parfaitement immobile sur le flanc de Chuck… On était proche, très proche de l’éruption solaire ! Ah on avait dépassé l’éruption volcanique à l’instant même où elle avait senti sa main sur sa nuque. Sa Main gauche se posa en copie parfaite de la droite et elle se rapprocha légèrement amenuisant encore un peu plus le peu d'espace qu'il y avait entre eux deux. « Donc non il ne me sied guère d'accéder à ta requête de me décaler... » Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure « Après je ne suis pas fermée à la négociation, tout dépend ce que tu proposes... ».


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyMar 25 Juin 2019 - 0:13

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

« J’ai l’impression que le niveau de cette conversation est digne d’un débat sur la forme des billes d’enfants de quatre ans ! » mon sourire l'étirait. C'était complètement ça oui mais fallait bien avouer que c'était marrant ! Et puis... C'était elle qui avait commencé ! Bon d'accord j'arrête "Je vais clore le débat, elles sont rondes, et jouer au bille c'est absolument génial d'ailleurs" j'était un professionnel à l'époque de la cours de récrée ! Pas de portables ni même encore des cartes pokémon à s'échanger, non, des billes ! Au moins ça nous apprenait à viser ! Son petit ton autoritaire m'avait fait tilter. Certes on était plu au boulot donc je n'étais plus son patron mais ça n'inversait pas les rôles pour autant et on savait bien quel effet avait l'autorité sur moi. L'envie folle de faire totalement l'inverse, de tenir tête, de ne surtout pas obéir. C'était plutôt amusant, ceci dit, l’entrain qu'elle y avait mis. « Tu as cette envie pressante de baisser ton pantalon devant toutes les femmes ou c’est seulement avec moi ? » Oooh trop facile ça de répondre par une autre question pour ne pas avoir de réponse à donner ! J'aurais pourtant été très curieux de savoir quelle réponse elle aurait bien pu me donner moi ! En plus de ça j'étais sûr que si je répondais par une de ses deux propositions soit elle serait outrée ou faussement outrée soit elle ne me croirait pas une seconde, et à raison. Je n'avais pas envie de baisser mon froc devant tout le monde mais Zelda n'était pas la seule sinon vu le nombre de fois où on avait couché ensemble ça voudrait dire que je passerais ma vie en pantalon ! Un petit sourire étira le coin de mes lèvres alors que je ne la lâchais pas du regard "Ça serait plutôt une envie pressante que tu me baisses mon pantalon" elle était pourtant bien partie pour ! C'était un bon moment pour être partisan du moindre effort, le moment où se déshabiller. C'était toujours plus cool de déshabiller l'autre et d'être déshabillé par l'autre. Mais la on était plutôt bien partis pour se déshabiller chacun de notre côté dans le but d'allumer l'autre ! C'était un moyen efficace ! « Si tu as l’occasion de le voir ! Ça se mérite ! » un léger rire m'échappa et j'attrapais ma lèvre inférieure avec mes dents "Quand je parle de te voir nue tu me dis que tu seras en pyjama mais si le pyjama se mérite et que je le mérite pas peut-être que je vais juste te voir nue alors ?" il y avait-il une troisième option comme costume de nuit ? « Des paroles, des paroles et toujours des paroles… » pas des paroles ! J'avais voulu passer aux gestes mais c'était elle qui m'avait arrêté ! Fallait savoir ce qu'elle voulait au lieu de jouer au yoyo la ! "Pas des paroles en l'air, je ne dis pas que je dors nu pour me cacher ensuite derrière des pyjamas et des "faut le mériter" moi" c'était gratuit oui, ça m'amusait beaucoup. Non mais oh, c'était pas que de la gueule !

De toute façon vu ce qu'il se passait dans la buanderie on allait finir nu bien avant qu'il soit l'heure de se coucher ! « Oui… T’auras le droit à une jolie sucette pour cet exploit ! » Un éclat de rire franc s'échappa de ma gorge. Elle était bonne celle la ! Pas que la blague d'ailleurs.. "Depuis quand t'as une sucette toi ?" m'aurait elle caché des choses ? Même si c'était le cas, ça n'était pas ça qui m'arrêterait ! Ceci dit même si j'avais déjà croisé des trans avec de superbes poitrines je doutais fortement que ça soit le cas de la blonde ici présente. "Mais je peux te prêter la mienne pour compenser" il avait fallu que je la fasse celle la. A jouer avec le feu on finis par se brûler. C'est ce qu'on dit non ? Et il se passe quoi quand on va directement se baigner dans la lave d'un volcan ? Non parce que la je le sentais bien. Si prêt d'elle je pouvais même sentir la chaleur qui m'émanait de son corps presque totalement dénudé. Le contrôle s'effritait de plus en plus, en fait il n'était quasiment plus la. Ce qui restait ne faisait office que d'illusion pour ne pas montrer que j'avais une envie folle de lui sauter dessus et de lui faire sauvagement l'amour. « Tu peux tout aussi bien me contourner c’est très simple, la sortie est là… » je ne souriais plus, concentré sur ce qu'elle disait, en particulier pour ne pas penser à autre chose. Son ongle se baladant sur mon ventre me fit frissonner provoquant la contraction automatique de mes abdos. « Je suis là… » je baissais les yeux sur sa main contre ma peau et la regardais poser son doigt à côté « Et toi là… » sérieusement ? Elle me prenait pour un de ses putains de plan avec écris "vous êtes ici" ? Elle allait me sentir où j'allais être dans pas longtemps. « Il suffirait juste de passer par-là… » sauf que tout comme elle je ne bougeais pas, campant sur mes deux jambes fermement ancrées dans le sol. Lorsqu'elle posa sa deuxième main contre moi pour se rapprocher encore un peu plus je relevais les yeux sur elle sans pour autant relever la tête. Faut dire que si je la relevais je ne ferais que voir la porte. « Donc non il ne me sied guère d'accéder à ta requête de me décaler... » la soulever, la déplacer sur le côté, la reposer et avancer, c'était une bonne solution non ? Probablement une bonne solution pour ne pas craquer sur l'instant aussi « Après je ne suis pas fermée à la négociation, tout dépend ce que tu proposes... » je baissais les yeux sur ses lèvres et humidifiais les miennes avec ma langue. J'emplissais lentement mes poumons dans une dernière tentative de résistance et j'expirais lentement. La prendre contre le mur juste derrière sans négociation me paraissait une bonne option aussi. Mais une autre idée me vint en tête et étira légèrement mes lèvres. J'attrapais ses poignets pour lui dégager les mains et me baissais pour attraper ses jambes et me relever en la prenant sur mon épaule. Totalement fier de moi je lui donnais une tape sur les fesses "Et voilà comme ça t'as pas besoin de te décaler, tout le monde est content !" Oh ça j'en doute clairement ! Mais bon elle avait elle aussi mon popotin sous le nez si elle voulait se venger. Je sortais de la buanderie pour rejoindre le salon et enfin la reposer sur le sol. Mais n'ayant plus suffisamment de patience pour jouer au fuit moi je te suis et suis moi je te fuis je passais immédiatement derrière elle pour dégrafer son soutif et me coller cette fois ci bel et bien contre son dos. Si bien qu'elle pouvait également sentir autre chose contre ses fesses. Je remontais une main doucement sur sa gorge et venait mordiller le lobe de son oreille alors que mon autre main passait sous son soutif pour presser un de ses seins "Hmm échec au roi" et il ne laisserait pas la reine filer en diagonale.
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyMar 25 Juin 2019 - 18:16


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
« Je vais clore le débat, elles sont rondes, et jouer au bille c'est absolument génial d'ailleurs » Non il ne pouvait pas décemment venir de dire ce qu’elle pensait avoir entendu… Il venait réellement d’argumenter sur les billes ? Et ça c’était PDG d’un site de rencontre qui était dans les leaders du marché ? Ils feraient une sacrée tronche les investisseurs en entendant ça ! Oh non elle n’allait certainement pas renchérir sur ce sujet-là, elle ne tenait pas à passer les prochaines 15 minutes de sa vie à débattre sur des billes ! Elle se contenta d’hocher la tête avec un sourire de façade, sa meilleure technique pour éviter toute répartie inutile et clore le sujet et éviter de se donner envie de se pendre ! « Ça serait plutôt une envie pressante que tu me baisses mon pantalon » On pouvait revenir sur les billes finalement ? C’était un sujet très passionnant et sous-estimé finalement ! Okay elle devait avoir la tête d’un poisson or de l’eau, non elle ne s’était pas du tout attendu à cette réponse mais alors pas du tout ! Surtout faire extrêmement attention à la réponse qu’elle allait donner, autant la première phrase elle avait pu l’esquiver d’une manière habile autant là il remettait le couvert… Petit con ! « Est-ce que vraiment un jour cette phrase a marché avec quelqu’un ? » Elle était persuadée que la réponse était oui, car elle était à deux doigts de le faire, à un ego près, mais au moins ça lui permettait d’orienter la conversation sur autre chose qu’elle et lui et ce pantalon ! Mais c’était quoi cette obsession de ce pantalon c’était devenu le frère de l’anneau de Sauron ou quoi ? Surtout il fallait que son regard reste bien dans celui de Chuck, si elle baissait les yeux c’était mort !

« Quand je parle de te voir nue tu me dis que tu seras en pyjama mais si le pyjama se mérite et que je le mérite pas peut-être que je vais juste te voir nue alors ? » Est-ce que à un moment ce ne serait pas trop demandé de bien vouloir parler d’autre chose que de nudité ou de vêtements ? Serait-ce possible l’espace ne serait-ce que de cinq minutes… Cinq toutes petites minutes … Ses hormones en seraient ravies d’arrêter les montagnes russes ! Elle pointa son index vers Chuck « Non je ne rentrerais pas dans un débat de tournure de phrase avec toi ! Ni de quoique ce soit d’autres, t’es foutrement invivable ! » Pourquoi est-ce qu’elle sentait que ça allait être d’autant pire au travail maintenant ? « Pas des paroles en l'air, je ne dis pas que je dors nu pour me cacher ensuite derrière des pyjamas et des "faut le mériter" moi » Ah bah quand on cherche on trouve ! « C’est complètement sorti en dehors de son contexte ! » Et là on était dans un exemple flagrant de mauvaise foi, mais elle n’allait pas pour autant reconnaître qu’il avait raison… Enfin ça dépendait s’il comptait lui faire un exposé en quarante-huit points et cent douze sous-parties, là peut-être qu’elle y repenserait ! « De toute façon on n’arrivera pas à se mettre d’accord donc autant dire statu quo ! » Comme ça elle éviterait le déballage du pourquoi il avait raison ! Par pitié faites qu’il ne le fasse pas elle ne savait pas combien de temps elle pourrait résister avant de lui envoyer un objet dans la tronche ! Quoique finalement poursuivre sur un débat aurait évité bien d’autres débordements ! A peine l’eut-elle entendu rire qu’elle savait que la sucette ne passerait pas du tout ! « Depuis quand t'as une sucette toi ? ».

Elle ouvrit la bouche mais se ravisa bien rapidement car ça allait être encore pire… Lui dire qu’il n’avait qu’à vérifier si elle en avait une n’était pas la meilleure option qui s’offrait à elle. « Mais je peux te prêter la mienne pour compenser » Ah oui il avait osé, en même temps est-ce que vraiment ça l’étonnait ? non ! Le pire c’est que ça l’amusait, comme en témoignait le léger rire qui lui avait échappé. Bonne vanne elle le reconnaissait… « C’est une offre très généreuse de ta part…  Mais il faut tout de même que je teste le produit avant pour voir s’il serait susceptible de me convenir… » Quoi ? C’est lui qui avait glissé sur le terrain tendancieux et sous-entendu… Oui on en revenait toujours à c’est pas moi c’est lui ! En même temps depuis le début de leurs échanges c’était un peu la marque de fabrique ! Comme avoir le dernier mot et plus présentement tester les limites de l’autre. Il ne fallait pas croire que le fait qu’elle le touche soit facile pour elle, elle devait éployer un effort particulier à ne pas s’aventurer plus que ce qu’elle touchait pour le bien de sa démonstration. Il est vrai qu’elle était à deux doigts de lui demander s’il ne pouvait pas abandonner juste pour qu’ils passent à autre chose. En toute honnêteté elle ne savait pas encore combien de temps elle allait pouvoir retenir la furieuse envie de se coller à lui en entourant ses épaules de ses bras et le bas de son dos de ses jambes. Elle était particulièrement fière que son petit numéro lui fasse de l’effet, au moins elle n’était pas la seule à ressentir cette envie qui devenait presque douloureuse. Lorsqu’il se passa la langue sur ses lèvres, son corps répondit machinalement en la faisant se mordre la lèvre inférieure.

Il lui attrapa les poignets d’un seul coup et elle n’eut pas le temps de réagir qu’elle se retrouvait sur l’épaule de Chuck comme un sac e pomme de terre. Elle lâcha un léger cri de surprise à son action et grogna lorsqu’il lui donna une tape sur les fesses. « Et voilà comme ça t'as pas besoin de te décaler, tout le monde est content ! » « Putain Chuck poses-moi! Je vais te frapper tellement foooooort ! » Bien sûr ses menaces c’était comme pisser dans un violon, et comme les actions parlaient beaucoup mieux que les mots, elle n’eut aucun remord à refermer ses dents sur son caleçon attrapant ce qu’elle pouvait de peau en dessous. À la guerre comme à la guerre… Lorsqu’elle retrouva la présence du sol, ses cheveux étaient dans tous les sens, elle enleva les pinceaux qui retenaient son chignon et alors qu’elle envisageait très fortement d’en foutre un dans chacune des narines de Chuck, celui-ci disparu de son champ de vision, mais elle le ressenti très rapidement dans son dos après qu’il ait fait sauter l’agrafe de son soutien-gorge. À présent elle était totalement happée par la chaleur de ce corps dans son dos, de la puissance qu’il dégageait et comme réponse induite elle se colla d’autant plus à lui comme pour éviter tout espace de se former, elle rabattit ses cheveux sur son épaule pour lui offrir un accès à sa nuque. Une main sur sa gorge, l’autre sur son sein, sa bouche sur et contre son oreille lui provoquèrent un soupir appréciateur qu’elle laissa échapper. « Hmm échec au roi » Elle esquissa un fin sourire « Il parait que c'est la reine la pièce la plus puissante… Parce qu’elle a plus de liberté de mouvements… » Elle commença à faire onduler son bassin contre Chuck « Beaucoup de mouvements… ».

Elle accentua un peu plus le mouvement tel une danse lascive rythmée. Parallèlement elle fit remonter la main sur sa gorge jusqu’à sa bouche afin de saisir l’index de Chuck d’abord entre ses dents, puis après de faire jouer sa langue avec. S’il comptait encore agiter la carte de la frustration comme précédemment elle allait lui faire passer l’envie de la jouer…


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyDim 7 Juil 2019 - 21:01

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

« Est-ce que vraiment un jour cette phrase a marché avec quelqu’un ? » un petit sourire étirait le coin de mes lèvres, amusé. Est ce qu'elle voulait vraiment que je lui réponde ? De toute façon mon regard suffisait à ce qu'elle comprenne à mon avis. « Non je ne rentrerais pas dans un débat de tournure de phrase avec toi ! Ni de quoique ce soit d’autres, t’es foutrement invivable ! » mon sourire s'étira un peu plus "Comme si c'était qu'une question de tournure de phrase" non, simplement de pure logique ! Dire qu'à la base je n'étais pas du tout venu chez elle dans l'optique d'essayer de la séduire mais le jeu s'était déclenché tellement naturellement ! Faut croire qu'on se tenait depuis trop longtemps au boulot ! « C’est complètement sorti en dehors de son contexte ! » je secouais la tête "Tu sais bien que non" qu'elle continue à s'enfoncer si elle voulait mais c'était elle qui ne faisait que dire tout et son contraire depuis le début ! J'étais bien curieux de voir la finalité de tout ça du coup ! Personnellement j'optais pour la version dodo toute nue ! Disons que le pyjama c'était marrant mais une minute avec c'était suffisant. « De toute façon on n’arrivera pas à se mettre d’accord donc autant dire statu quo ! » un rire amusé m'échappa, mais bien sûr ! "Y'a que ceux qui sentent qu'ils sont en train de perdre qui sont d'accord pour dire égalité" y'avait pas égalité non clairement pas mais bon au fond je m'en fichais bien "Mais je vais être gentil et on va faire comme si" et je savais que cette simple phrase allait la faire rager intérieurement. Au final je ne savais pas ce que je provoquais plus chez elle ce soir, de l'excitation ou de l'énervement ? Peut-être simplement un bon gros mélange des deux !

« C’est une offre très généreuse de ta part…  Mais il faut tout de même que je teste le produit avant pour voir s’il serait susceptible de me convenir… » Etait-elle vraiment consciente de ce qu'elle disait la ? Non parce que ça n'était plus une perche qu'elle me tendait la et encore moins une sucette ! Je baissais les yeux sur mon boxer et les relevais finalement vers elle avant d'écarter les bras "Oh mais vas y, si tu veux tester fait toi plaisir" elle avait besoin que je lui indique où se trouvait ma sucette avant de la goûter où elle allait trouver toute seule ? L'embarquer sur mon épaule était finalement un bon moyen de me donner un peu de répit. J'étais vraiment à deux doigts de céder, ou peut-être que j'étais bel et bien en train de céder en fait. « Putain Chuck poses-moi! Je vais te frapper tellement foooooort ! » je ne pu pas m'empêcher de rire mais c'est surtout un "Aouh !" qui s'échappa de ma bouche. Elle venait vraiment de me mordre les fesses ? Sérieusement ? Alors la je riais encore plus ! "Si pressée que ça de goûter à la marchandise ? Attend au moins que je retire le boxer" pas sûr que celui ci ai très bon goût tout de même ! Une fois reposée au sol elle détachait ses cheveux alors que je passais derrière elle. Son dos qui se collait à mon torse et c'était la fin, j'arrêtais de me retenir, me permettant enfin de dépasser les limites de ses sous-vêtements et de poser mes lèvres contre sa peau. « Il parait que c'est la reine la pièce la plus puissante… Parce qu’elle a plus de liberté de mouvements… » j'insinuais bel et bien que la reine avait gagné mais visiblement elle continuait à jouer ! Jouer de ses formes contre la mienne la en l’occurrence puisque oui elle commençait à tirer sur le tissus de mon boxer. « Beaucoup de mouvements… » je me mordais la lèvre et soupirais d'excitation, toujours contre son oreille. J'avais laissé mes yeux se fermer un instant mais les rouvrais bien vite en la sentant prendre mon doigt entre ses dents et y passer sa langue. "Hmm" bon sang je n'avais plus une seule pensée soft à cet instant précis et mon self contrôle avait définitivement fini de faire se bagages pour partir en vacances. Je pressais un peu plus mon bassin contre ses fesses lui faisant sentir à quel point j'étais content de la voir. De ma deuxième main je lâchais sa poitrine pour descendre le long de son ventre et finalement entre ses jambes en restant toute fois par dessus la dentelle. Je changeais finalement rapidement d'idée et récupérais mes deux mains pour la tourner face à moi l'embrasser sauvagement. Sans lâcher ses lèvres pulpeuses j'attrapais ses fesses pour la soulever en me redressant et l'asseyais sur la table. C'était bien la meilleure façon de se mettre à table d'ailleurs, nul doute la dessus ! L'excitation déjà bien présente était montée en flèche au contact de ses lèvres contre les miennes. Fini de jouer ! Je me décollais d'elle uniquement le temps de lui retirer sa culotte ainsi que son soutif déjà dégrafé et d'une main je l’incitais à se coucher contre la table. Je me penchais sur elle et venais balader mes lèvres et la langue sur un de ses seins tout en caressant l'autre. Quelques secondes seulement avant de relever les yeux vers elle puis de sourire et de lui écarter les jambes pour descendre agiter ma langue contre son petit bouton de plaisir.
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725

Zeldå T. Störm
Zeldå T. Störm
ARRIVÉ(E) LE : 10/06/2019
MESSAGES : 60
FRIANDISES : 120
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

FEAT : Scarlett Johansson
AGE : 30 ans
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Veuve et Sans Relation Durable
JOB : Responsable du service informatique du site "To be continued" - officieusement hackeuse reconnue sous le pseudo Ph-0ë-ni-X
MULTITROGNES : Ivy

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 7j8yO3TD_o

Rp en cours :
Chuck

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT ZIem3Emv_o

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyMar 9 Juil 2019 - 23:51


One day I will lose my mind
Chuck & Zelda
Est-ce qu’elle avait vraiment posé la question ? Ah bah oui ! Enfin non, enfin c’était pour la réplique surtout ! De toute façon dès le moment où ça avait commencé à être tendancieux tout était prétexte à interprétation ! Et il n’eut pas besoin de poser des mots pour qu’elle ait une réponse plus que criante en le regardant… Elle lui aurait bien fait ravaler son sourire suffisant ! « Comme si c'était qu'une question de tournure de phrase » Surtout ne pas renchérir, surtout ne pas se lancer dans un débat totalement stérile… Même si l’envie était plus que présente… Elle se contenta de pousser un long soupir et de croiser les bras sur sa poitrine, l’attitude blasée c’était encore ce qu’il y avait de mieux à faire ! « Tu sais bien que non » C’était véritablement difficile de devoir tenir sa langue… Certes il avait raison et elle le savait mais elle ne risquait pas de le dire ! « C’est toujours comme ça t’arrange ! » Oui c’était facile et botter en touche mais ça lui ferait gagner du temps. « Y'a que ceux qui sentent qu'ils sont en train de perdre qui sont d'accord pour dire égalité » Oh que c’était moche ! Il y avait aussi ceux qui voulaient arrêter ce blablatage totalement abracadabrantesque qui n’amènerait absolument rien du tout ! Si on pouvait éviter de finir sur la polémique de pourquoi le ciel était bleu ça serait génial ! « Mais je vais être gentil et on va faire comme si » Elle allait le massacrer ! Le massacrer à la petite cuillère même ! Ou le plonger dans un bain d’acide au choix ! Elle finit par hausser les épaules « Okay j’ai raison donc super ! ». Bien sûr qu’elle tournait ses paroles à son avantage, en même temps elle aurait été idiote de ne pas le faire…

« Oh mais vas y, si tu veux tester fait toi plaisir » Eh merde ! Maintenant elle faisait quoi ? Parce que à force de toujours ouvrir sa grande gamelle et de vouloir avoir le dernier mot… Là il venait de lui poser une véritable colle ! Il était un tout petit peu envisageable mais alors un tout petit peu qu’elle ait réellement envisagé de le faire ! Elle se mordit quelques secondes la lèvre inférieure et bien qu’elle mettait toute la volonté dont elle était capable son regard n’arrivait pas  se fixer à celui de Chuck, il descendait bien plus bas ! « Nan je suis pas d’humeur ! » Elle avait vraiment voulu trouver mieux, mais rien n’était sorti ! De toute façon au point où elle en était… Elle faisait tellement les montagnes russes des émotions que pour dégager une réplique claire et cinglante il fallait qu’elle se concentre sur autre chose que le corps dénudé de Chuck ! Aussitôt pensé qu’elle se retrouvé sur son épaule et à lui mordre les fesses en plus ! « Aouh ! » Oui elle avait un magnifique sourire même s’il ne pouvait le voir. « Si pressée que ça de goûter à la marchandise ? Attend au moins que je retire le boxer » Est-ce qu’un jour elle pourrait faire quelque chose qu’il ne prenne pas à la rigolade ? Quoique vu la position dans laquelle elle était, il valait peut-être mieux qu’il le prenne sur le ton de la plaisanterie plutôt que de lui rendre la pareille. Ou alors elle finirait réellement par le frapper… Ou pas… A priori il y avait un programme bien plus intéressant que lui proposait Chuck… Un programme dans lequel elle allait se plaire à jouer. Surtout en entendant et sentant les réactions de Chuck, ça lui donnait une motivation supplémentaire. Elle esquissa un fin sourire lorsqu’il vint appuyer un peu plus son bassin.

Au moins elle lui faisait autant d’effet qu’il lui en faisait… Elle retint sa respiration lorsqu’il fit descendre sa main jusqu’à sa culotte, lorsqu’il se ravisa elle poussa un léger râle de frustration qui fut remplacer par un léger cri de surprise lorsqu’il la tourna d’un coup vers lui. Elle eut juste le temps de prendre une légère inspiration avant qu’il ne fonde sur elle pour l’embrasser, ou plutôt qu’il l’embrasse enfin, d’une façon totalement primaire qu’elle lui rendit sans ménagement, enroulant sa nuque de ses mains pour le presser un peu plus vers elle. Elle finit même par lui mordre la lèvre inférieure lorsqu’il la souleva d’un coup pour la positionner sur la table de sa cuisine. Là c’était sûr plus jamais elle ne pourrait faire la cuisine comme avant ! Comme par reflexe elle entoura la taille de Chuck de ses jambes, continuant de laisser sa langue jouer avec la sienne, ses mains enserrant sa nuque. Lorsqu’il se détacha d’elle, elle eut tout le loisir de contempler ses yeux, elle savait exactement quelle couleur mélanger pour pouvoir reproduire ce bleu métallique en fusion qui lui faisait face. Elle le laissa lui enlever ce qui lui rester de vêtements et s’allongea sur la table, c’est à peine si elle ressentait le froid de celle-ci. L’instant d’après il était à moitié sur elle, enfin elle ressentait surtout ses lèvres, sa langue, ses mains… Elle se mordit la lèvre inférieure passant ses mains sur les épaules de Chuck. Lorsqu’elle aperçut son sourire, elle ne put s’empêcher de se demander quelle bêtise il avait en tête… Pour le coup il lui fallut à peine quelque secondes pour comprendre, juste le temps qu’elle ait sa tête entre ses cuisses « Oh merde ! » lâcha-t’elle dans un souffle avant que son corps ne se cambre en un réflexe, suivant le rythme que Chuck lui imposait.

Ses mains furent d'abord sur la table à attraper le bord, avant de venir agripper les cheveux de Chuck, laissant échapper quelques gémissements de plaisir… Définitivement ça allait être un enfer au boulot !


Emi Burton

_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no (c)signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t651-zelda-il-y-a-deux-sor http://family-business.forumactif.com/t662-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Chuck L. Tsaregorodtsev
Chuck L. Tsaregorodtsev
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 1152
FRIANDISES : 194
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG (vava) Blondie (Crackship)

66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT XzpuUjkZ_o

FEAT : Charlie Hunnam
AGE : 35 ans
SEXUALITÉ : Bisexuel, les limites c'est pas marrant
STATUT : Sur le marché
JOB : Entremetteur, gérant d'un site de rencontre que vous pourrez trouver sur Google en tapant "To be continued..." (ancien coach en séduction)
ADRESSE : 13 Downtown

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.)

MAIS ENCORE ? : 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT 3OKjVERe_o
RPs en cours; IvyZeldaIsis #1Topic CommunIsis #2

RPs terminés:
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Giphy

MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 19:06

One day I will lose my mind

Zelda & Chuck

« C’est toujours comme ça t’arrange ! » c'est c'la oui ! C'est beau le déni ! « Okay j’ai raison donc super ! » un léger rire m'échappa. Ou comment clore la conversation en concluant par ce qui nous arrange ! Mais soit ! Je n'allais pas la contrarier. Les bras écartés après qu'elle dit vouloir tester la marchandise je souriais en regardant sa réaction. Elle était en train de buguer la non ? Peut-être se rendait-elle compte de la perche qu'elle m'avait tendu et probablement le regrettait-elle. C'était dur de ne pas rire en voyant son regard se baisser constamment entre mes jambes « Nan je suis pas d’humeur ! » j'arquais un sourcil. Elle aurait pu trouver quelque chose de plus convainquant. Je rabaissais mes bras "Oui c'est ça, et moi je suis Laura Ingalls" non ça n'était pas de la prétention mais je n'étais pas aveugle non plus ! Et d'ailleurs je ne niais pas d'être moi aussi d'humeur peu catholique en ce moment ! Si ça n'avait pas été son cas, jamais on aurait pu se lancer dans ce petit jeu. Alors même si ça n'avait pas été son humeur au départ ça l'était vite devenu. Et puis si ça n'avait été le cas elle n'aurait pas non plus mordu mes fesses, la coquine ! Mais ça m'avait bien fait rire ceci dit ! Une fois reposée au sol le jeu se transformait finalement en quelque chose d'un peu plus sérieux. La ligne était franchie cette fois ci, plus question de faire marche arrière. Certes si l'abandonner à la dernière seconde aurait été un excellent coup pour la frustrer et l'énerver ça aurait aussi été le cas pour moi hors la j'étais lancé et je n'avais aucune envie de m'arrêter juste pour le jeu. Puis j'aimais bien l'enquiquiner mais j'étais pas non plus sadique à ce point !

Son petit cris de surprise quand je la tournais face à moi m'arracha un sourire et je collais aussitôt mes lèvres aux siennes. Rapidement elle se retrouvait sur la table et mes lèvres venaient se perdre sur sa peau, lui embrassant, lui embrasant. Créant un chemin jusqu'entre ses cuisses pour venir enfin goûter à son fruit interdis et lui arracher quelques plaintes de plaisir. Je sentais son corps se cambrer et remontais une main sur sa taille alors que la deuxième venait agripper sa cuisse. Ses mains attrapant mes cheveux me signifiaient que mon traitement lui plaisait et pas seulement. Ses gémissements, ces petits bruits qui lui échappaient des lèvres ne faisaient que faire monter encore plus l'excitation en moi. Le cerveau embrumé je n'avais plus qu'une chose en tête, assouvir cette envie, ce désir qui ne faisait que grandir. Le mien comme le sien bien sûr, je ne comptais pas me concentrer que sur mon propre plaisir ! Après tout un des plus grand plaisir du sexe aussi était de savoir qu'on en procurait à son partenaire ! Je tournais la tête pour mordiller sa cuisse avant de me redresser en gardant ses deux jambes sur mes épaules. Je prenais tout de même une seconde pour la regarder alors que je descendais mon boxer. Faut dire que la vision que j'avais sous les yeux à ce moment la était absolument parfaite. Je me mordais la lèvre inférieure et frottais tout d'abord doucement mon intimité à la sienne avant d'enfin m'insérer en elle. Un long soupire fila entre mes lèvres entre-ouvertes et j'attrapais à nouveau ses cuisses pour pouvoir instaurer un rythme moins doux mais plus passionné. Les sensations parcouraient tout mon corps et particulièrement mon bas ventre qui me donnait l'impression d'être suffisamment bouillant pour y faire cuire un steak. En sentant le plaisir monter de plus en plus je passais mon pouce sur ma langue et venait l'ajouter à l'équation en titillant son petit bourgeon. Je resserrais l'emprise de mon autre main sur le haut de sa cuisse pour la garder bien contre moi en me sentant venir et me crispait à plusieurs reprises en lâchant des gémissements au moment d'atteindre l'orgasme. Je desserrais ma main et me retirais d'elle afin de baisser ses jambes et de me pencher sur elle pour passer mes bras dans son dos et la redresser. Toujours debout devant elle assise sur la table je reprenais mon souffle en la regardant, les yeux noirs de désirs. J'approchais à nouveau mon visage du sien et lui volait un autre baiser en soupirant contre ses lèvres, glissant mes mains autour de son visage pour prolonger un peu plus. Je détachais doucement mes lèvres des siennes sans vraiment m'éloigner et souriais "T'as perdu je t'ai vu nue" je mordillais ma lèvre inférieure sans arrêter de sourire. Je redescendais mes mains le long de son corps pour caresser doucement ses hanches en restant calé entre ses jambes.
(c) Niagara

_________________
    Anyway the wind blows
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t650-avoir-de-la-bouteille http://family-business.forumactif.com/t655-chuck-la-difference-entre-cupidon-et-moi-c-est-que-moi-je-ne-suis-pas-un-bebe-en-couche#12729 http://family-business.forumactif.com/t654-chuck-wanna-play#12725


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT   66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
66> One day I will lose my mind | Zelda /!\HOT
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» La chronologie des jeux The Legend of Zelda
» serpents in my mind ❥ SALOMÉ
» [PEGI +18] zawen ♥ × mind your own business.
» Hymnes de vos villages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family Business :: Seattle :: Downtown :: Habitations-
Sauter vers: