AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:29

Matthew Peter Halliwell

Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Identity Card
Je suis né(e) le 11.09.1989 à Seattle, j'ai donc 29 ans, depuis peu. J'ai des origines américaines et philippines et la nationalité américaine. Je suis intéressé(e) par les courbes féminines, d'ailleurs je suis actuellement un électron libre. Dans la vie je suis collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza mais j'ai un autre travail beaucoup plus rentable, je suis également officieusement dealer et financièrement je suis plus que pas mal. Dans mon miroir, j'aperçois le visage de Bob Morley et je fais partie du groupe Family comes first.

Comme toute personne normalement constituée, Matt a des défauts et des qualités. C’est un homme qui a énormément gagné en assurance au fil des années. Il sait qu’il a un physique plaisant alors il en joue beaucoup, notamment pour gagner des clientes. Il n’est pas imbu de lui-même ni narcissique, ça ne va pas jusque là mais il a appris à prendre soin de son apparence, surtout quand il doit sortir. Autrement, il y a beaucoup de laisser aller quand il est chez lui. Le jeune Halliwell est un bon vivant qui aime les plaisirs de la vie. N’ayant pas grand-chose dans son enfance, lorsqu’il a pu se faire plaisir dans sa vie d’adulte, il n’a pas hésité une seule seconde. Il aime faire la fête, profiter de la vie et s’amuser chaque fois qu’il en a l’occasion. Il a le sens de l’humour et rire est une excellente façon de décompresser. C’est un homme sociable qui va facilement vers les autres et qui sait engager une conversation. Fin manipulateur, il sait parler aux femmes en glissant deux-trois compliments bien choisis avec le sourire pour parvenir à ses fins. A savoir vendre sa drogue ou amener une nouvelle femme dans son lit. Séducteur dans l’âme, il ne crache pas sur une occasion de passer du bon temps. En revanche, il sait se montrer distant quand il le faut. Il ne s’attache pas facilement et préfère rester très secret sur sa vie. Peu de personnes connaissent sa véritable histoire. A quoi bon se lamenter sur le passé ? Il préfère garder ça pour lui. S’il a besoin d’une oreille attentive, il a ses sœurs. Grand déconneur, il ne résiste jamais devant un défi. Quel qu’il soit. Cela lui a déjà valu quelques passages à l’hôpital mais sa fierté est restée intacte. Cependant, même s’il ne dévoile aucun détail de sa vie à qui que ce soit, il sait garder les secrets des autres. Il connait la vie de son entourage, de ses clients, de certaines personnes qu’il côtoie dans des soirées parce que l’alcool délie les langues mais il ne dévoile rien et garde tout pour lui. A ce niveau-là, il est une véritable tombe. Chose que beaucoup apprécient. Il ne voit rien, et n’entend rien. Pour le plus grand bonheur des grosses têtes qu’il côtoie. Loyal avec ses proches, il accourra même en pleine nuit pour aider ses proches dans le besoin. En revanche, il est plutôt lâche avec les gens qu’il considère sans importance et n’hésitera pas à prendre la fuite si nécessaire. Possessif et impulsif, il s’énerve très vite et a du mal à faire redescendre la pression dans ces cas là. En général, il faut qu’il tape dans quelque chose parce qu’il ne sait pas canaliser ses nerfs autrement. La boxe est un très bon défouloir. La patience n’a jamais fait partie de ses qualités non plus. Matt est également un homme rancunier, si on lui a fait une crasse un jour, il n‘oubliera jamais et ayant plutôt l’esprit revanchard, il est possible qu’il rende la pareille, en pire. Mieux vaut éviter de le prendre pour un con, parce qu’il n’aime pas ça. Il est loin d’être stupide et même s’il n’a jamais excellé à l’école, il est intelligent et rusé. Son échec scolaire résulte plus d’un problème de cadre parental et de fainéantise accrue.
By the way...
(1) Matthew préfère se déplacer en moto plutôt qu'en voiture. Il en a une dans son garage mais il ne s'en sert qu'occasionnellement. En revanche, sa moto il l'utilise tous les jours, où qu'il doive aller. Il aime cette sensation de liberté et de légèreté que procure les déplacement sur un engin à deux roues (2) Il ne se prend pas la tête avec ses cheveux. Il ne se coiffe pas toujours, il est plutôt du genre à les laisser pousser sans vraiment s'en préoccuper. Si un jour il en a marre, il coupe tout. Il est passé par tout un tas de coupe de cheveux, en passant du très court au long et bouclé. Il fait un peu plus attention maintenant qu'il a un pied dans le monde de la bourgeoisie (3) Il fume énormément. Autant il ne touche pas à la drogue, autant il fume du tabac comme un pompier (4) Il n'est pas super sportif mais il court vite. Il a une bonne endurance malgré son hygiène de vie et il préfère pratiquer des sports de combat comme la boxe plutôt que de courir sans but précis pour faire un jogging. Il aime aussi faire un peu de musculation de temps en temps (5) Il ne faut pas lui parler quand il se réveille, il est de mauvaise humeur tant qu'il n'a pas bu son café et fumé une cigarette. La café clope du matin c'est sacré. Sa plus jeune soeur avait pris l'habitude de l'appeler l'ours mal léché tous les matins (6) Il gagne beaucoup d'argent mais ne l'affiche pas. ça paraîtrait suspect pour un simple livreur de pizza de porter des costumes Armani et des montres en or. Il reste plutôt simple sur son apparence physique mais n'hésite pas à se faire plaisir de temps en temps en s'achetant une moto puissante où la dernière télévision à la mode en utilisant le prétexte d'un héritage de famille (7) Matt possède quelques tatouages. Un signe infini sous son poignet droit, un tribal autour de son bras et un dernier caché dans un endroit que seules les personnes l'ayant vu dans son intimité peuvent connaitre puisqu'il se trouve sur l'une de ses fesses (8.) Enfant, il voulait devenir infirmier comme son beau-père. Il n'a jamais pu atteindre ce rêve alors il regarde beaucoup les séries médicales ou les documentaires hospitaliers (9) Il écoute beaucoup la musique, il est bien rare de ne pas en entendre en fond sonore chez lui. Il écoute de tout, sauf du rap ou du métal parce qu'il déteste ça (10) Peu de monde l'appelle encore par son véritable nom, Matthew. La plupart des gens l'appellent Matt. Ses soeurs utilisent Matty comme leur mère et pour ses clients c'est Pete, ou Peter. Par le passé on l'appelait souvent le petit con mais ce temps est révolu.

We are family, get up ev'rybody and sing
Matthew est l’aîné d’une famille de cinq enfants. Tous issus de pères différents. Il est également le seul garçon. Sa mère étant tombée en dépression suite à la mort de son beau-père dans son adolescence, il a dû assumer son rôle de grand frère assez tôt. Il a toujours tout fait pour protéger ses petites sœurs, même si ce n’était parfois pas facile avec le caractère bien trempé de sa sœur cadette. Sa famille est précieuse et même si toutes ses soeurs connaissent la nature de son véritable travail, il veille à ce qu’elles n’y soient aucunement mêlées. Matt n’est pas le genre d’homme qui s’attache facilement, ses amis, il les compte sur les doigts de la main mais personne ne touche à ses sœurs parce qu’il peut se montrer mauvais et violent si on fait du mal à ses proches. Ses sœurs et lui ont grandi dans le même foyer misérable, ils ont subi les mêmes galères et les mêmes peines. Ils ont toujours été dans le même bateau et ça les a énormément rapprochés et liés pour l’éternité.


Behind the scene
Pseudo/Prénom : Elina ❞ Où habites-tu ? : Toujours au même endroit, en France dans l'oise ❞ Ton âge ? : Le même que Matth  krr  ❞ Comment as-tu trouvé le forum ? : Par les souris qui sont dans le staff xD ❞ Es-tu un inventé, scénario, pré-liens ? : Scénario de la plus belle des blondes    ❞
Code:
<pris>Bob Morley</pris> ❞ Matthew Halliwell
(c) Niagara

_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:29

C'est l'histoire de la vie, le cycle éternel

Hello Darkness my old friend

Tous les hommes naissent libres et égaux en droit. C’est ce que stipule la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Sur le papier, c’est peut-être vrai, en effet. Dans la réalité, c’est une autre histoire. Tous les enfants ne sont pas sur le même pied d’égalité. Certains voient le jour dans des familles riches qui peuvent subvenir à leurs besoins. D’autres grandissent dans un cercle familial aimant et attentionné où les parents ont un rôle fondamental dans le développement de leurs enfants. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde. Le petit Matthew n’est pas né dans une famille riche. Il n’a jamais su qui était son véritable père. Il n’a pas non plus grandi choyé par l’amour d’une mère. Non pas qu’elle n’aimait pas son fils, loin de là, elle aimait son bébé, chacun d’entre eux d’ailleurs. Mais Moïra n’était pas ce qu’on pouvait qualifier de bonne mère. Elle faisait de son mieux, certes, mais c’était loin d’être suffisant. Moïra était une prostituée. Elle s’était mise à vendre son corps très jeune parce qu’elle s’était retrouvée à la rue à peine passé la majorité. Oh elle s’était débrouillée pour survivre à l’époque, jusqu’à tomber bien bas. Matthew fut son premier enfant issu d’une passe avec l’un de ses clients. Lequel ? Elle n’en avait elle-même aucune idée. A l’époque, la prostitution était bien moins réglementée qu’à l’heure actuelle et puis, elle ne faisait pas vraiment attention. Une chance qu’elle n’ait jamais rien attrapé de malencontreux d’ailleurs. Moïra ne s’était pas rendu compte de sa grossesse dès les premiers mois. A vrai dire, elle ne grossissait pas, elle avait toujours ses règles, la routine quoi. Ce ne fut qu’un jour où elle fut prise de douleurs qu’elle se rendit à l’hôpital et que le médecin lui annonça qu’elle était enceinte de six mois. Déni de grossesse. Il était trop tard pour avorter. Le choc fut difficile à encaisser mais son ventre se mit à grossir en très peu de temps. Ce n’est que lorsqu’elle sentit son bébé bouger qu’elle réalisa que c’était peut-être une bonne chose, finalement. Au moins, elle aurait quelqu’un à aimer. Quelqu’un qui aurait besoin d’elle, pour une fois. L’accouchement fut une épreuve douloureuse, mais elle était plutôt fière de serrer son petit Matthew dans ses bras. Il était son fils. Le seul et unique homme de sa vie.

S’occuper d’un bébé en bas âge et exercer ce genre de travail ne faisaient pas bon ménage. Il ne lui était pas possible d’obtenir un congé maternité et personne n’était réellement disponible pour garder le petit Matthy, comme elle le surnommait. Plus de parents, pas de frères et sœurs, pas de famille, c’était bien compliqué pour Moïra. Elle l’emmenait bien souvent pour le laisser à des collègues le temps de s’occuper d’un client. Heureusement pour la jeune maman, son fils était plutôt agréable comme bébé et pas du tout sauvage. Il faut dire qu’il était habitué à être trimballé de bras en bras. Sa situation se compliqua l’année suivante, quand elle donna naissance à un deuxième enfant, une petite fille, Maeva. Le père de la petite n’était pas plus connu que celui de Matthew. Si la vie de prostituée n’était déjà pas simple avec un enfant en bas âge, c’était encore pire avec deux. Cependant, elle trimballait ses enfants partout où elle allait, un dans chaque bras. Vivre au quotidien n’était pas une mince affaire et bien souvent Moïra était bien trop épuisée pour s’occuper de ses deux enfants. Il lui arrivait bon nombre de fois de s’écrouler dans le canapé miteux et de s’endormir, laissant Matthew et Maeva livrés à eux-mêmes. La plupart du temps, ils se chamaillaient. Matt aimait voler la poupée de sa sœur pour la jeter contre un mur ou tirer les cheveux de la fillette. La petite Maeva quant à elle aimait par-dessus tout mordre tout ce qui passait à proximité de ses dents. Un joyeux bordel dans lequel Moïra parvenait quand même à trouver le sommeil. Un ange gardien devait sans doute veiller sur ses deux petits bouts de chou à sa place.

Trois ans après la naissance de son aîné, Moïra mit au monde deux nouvelles petites puces, des jumelles, Mina et Mira. Toujours d’un père inconnu. Le hasard était tout de même assez mal foutu. Moïra n’avait pas une bonne situation, dans tous les domaines et elle tombait enceinte en un claquement de doigts tandis que des couples, bien dans leur vie, ne parvenaient pas toujours à en avoir. N’y avait-il pas un souci dans l’équilibre ? Toujours est-il que l’arrivée des jumelles fut un coup de massue pour cette jeune maman déjà au fond du gouffre. Comment allait-elle joindre les deux bouts avec quatre enfants à charge ? Tous de moins de cinq ans ? Grâce à l’aide d’un ami. Un homme qu’elle avait rencontré à l’hôpital, l’un des infirmiers qui s’était occupé d’elle pendant la grossesse de sa première fille. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, Gabriel n’avait cessé de lui venir en aide. D’abord en offrant des cadeaux à ses enfants, puis il se mit à l’aider financièrement en lui payant ses courses pour remplir son frigo. Il aimait beaucoup les jeunes Halliwell, notamment le petit bonhomme. Dès qu’il avait du temps libre, il venait s’occuper d’eux pendant que leur mère se reposait. Il les aimait ces petits bouts de chou, tout comme Moïra pour qui il s’était réellement pris d’affection, jusqu’à développer des sentiments pour la jeune femme. Evidemment, il n’aimait pas son travail. Il tenta à plusieurs reprises de la persuader de trouver autre chose pour gagner sa vie. De trouver un boulot plus respectable. Elle ne l’écoutait jamais, parce que la prostitution, c’était de l’argent facile. Elle n’avait qu’à écarter les cuisses, penser à autre chose et en dix minutes maximum l’affaire était bouclée. Chaque fois que l’occasion se présentait, il revint à l’attaque. Sa persévérance fut un jour récompensée. Quand enfin Moïra accepta de lui laisser une place dans son cœur, elle capitula et cessa ses activités. Ils emménagèrent tous ensemble, dans l’appartement de Gabriel. Chaque enfant avait sa propre chambre, des jouets et des vêtements personnels. La vie de la famille Halliwell prit un tournant inattendu. Eux qui avaient toujours vécu dans la misère se retrouvaient dans une situation plutôt bonne. Un changement auquel aucun d’eux n’était habitué. Un changement qu’ils appréciaient tous. La maman d’à peine trente ans tomba de nouveau enceinte, de son dernier enfant. Une autre petite fille pour compléter cette nouvelle famille recomposée. Le premier enfant de Gabriel avec la femme qu’il aimait. Le petit Matthew, sept ans, accueillit une nouvelle sœur, la petite Monica. Une nouvelle vie s’offrait à eux, une vie pleine de bonheur, d’éclats de rire et de joie. Une grande première pour Moïra et ses enfants. Le calme avant la tempête.

Pendant quelques années, le destin les laissa tranquille. Pour la première fois de sa vie, Moïra était épanouie dans sa vie de maman, de femme et de compagne. Ses enfants, certes un peu turbulents, grandissaient dans un cadre paisible et agréable. Tous avaient adopté Gabriel. L’infirmier aidait les enfants à faire leurs devoirs, passait du temps avec eux, les emmenait au cinéma ou au parc du coin, comme un vrai père aurait pu le faire avec sa progéniture. Certes, il était le père biologique de Monica mais Matthew le considérait comme tel également. Gabriel était la première véritable figure paternelle et masculine pour les petits Halliwell, il avait su trouver sa place avec brio au sein de la petite famille et Moïra n’en était que plus comblée. Matt était même fier d’avoir un homme avec qui jouer au baseball, sa mère étant bien souvent accaparée par ses petites sœurs. Il aimait ces moments entre « hommes » avec son beau-père. Au fil des années, le jeune papa était même devenu un modèle pour le petit garçon qui voulait également devenir infirmier. Il faut dire que Gabriel avait le don pour raconter des histoires et rendre n’importe quel sujet intéressant. Matthew buvait chacune de ses paroles à chaque fois. Et puis avec lui, il pouvait librement se plaindre des filles et se liguer contre le reste des femmes de la maison dans des jeux en équipe improvisés.

Toutes les bonnes choses ont une fin. C’est ce qu’on dit. Pour certains, la roue tourne un peu plus vite que pour d’autres. Le bonheur de la famille Halliwell dura six ans. Six années de vie paisible, de joie et d’éclats de rire. Six longues années d’une vie sans souci majeur, sans problème d’argent, ou de santé. Une vie entre parenthèses. Loin des réalités du monde extérieur. Tous vivaient dans une bulle, jusqu’à ce jour de février 2001. C’était l’anniversaire de Gabriel, Matthew et sa famille avaient préparé une petite fête pour le père de famille. Moïra était allée spécialement chez le coiffeur et s’était superbement apprêtée pour l’occasion. Matt avait emballé le cadeau dans du papier joliment décoré et avait choisi la musique. Les filles s’étaient occupées du gâteau et de la décoration de la table. Ils avaient passé des jours à tout organisé, la journée à tout préparer. Il n’y avait plus qu’à attendre que Gabriel sorte du travail pour les rejoindre et fêter dignement son anniversaire. Les heures défilèrent. Toujours pas de Gabriel. Moïra pensait qu’il avait été retenu pour une urgence à l’hôpital. Elle tenta de le joindre mais son portable était éteint. Ils prirent leur mal en patience jusqu’à ce que le téléphone de la maison sonne. Un médecin était à l’autre bout du fil, un collègue de l’hôpital. Matt vit sa mère se décomposer au téléphone. Il sut à cet instant précis qu’il ne reverrait jamais son beau-père. Instinctivement, il attrapa Monica pour la serrer dans ses bras. Moïra fondit en pleurs et raccrocha. Gabriel avait été victime d’un accident de la route. Il avait quitté l’hôpital à la fin de son service et avait pris sa voiture pour rentrer chez lui retrouver sa famille. Malheureusement, un chauffard avait brûlé un feu rouge et lui était rentré dedans. Mort sur le coup. Les pompiers n’avaient rien pu faire en le sortant de son véhicule. Matt n’eut pas besoin d’explication de la part de sa mère. La voir dans cet état suffisait à un jeune garçon de onze ans à comprendre la situation. Gabriel avait quitté ce monde et Matthew se retrouvait à présent l’homme de la maison, celui qui devait prendre soin de sa famille.

Dire qu’il n’avait pas souffert de la perte de son beau-père serait mentir. Tous les Halliwell avaient été affectés. Tous sans exception. Pendant une semaine, personne ne prononça un seul mot. Tous pleurèrent le soir venu une fois seuls dans leurs chambres. Moïra avait sans cesse les yeux rougis par les larmes de la perte de son âme sœur. Tous avaient perdu leur point de repère. Il n’y avait plus de sourire, plus d’éclat de rire, uniquement des âmes en peine. On dit que le temps guérit les blessures. Ce n’est pas le cas pour tout le monde. Moïra ne parvint pas à remonter la pente. Elle se laissait aller, ne bougeant du canapé que pour rejoindre son lit le soir pour dormir. Matthew et Maeva s’occupaient de leurs petites sœurs, du mieux qu’ils le pouvaient. Bien vite, l’argent se mit à manquer. Moïra avait cessé toute activité rémunérée depuis qu’elle avait arrêté la prostitution. Gabriel avait alors subvenu à leurs besoins. Maintenant qu’il n’était plus là, personne ne renflouait les comptes et la situation devint problématique. Le couple avait de l’argent de côté mais cette réserve n’était pas éternelle. Très vite, la petite famille dut déménager pour retourner dans un appartement miteux. Retour à la case départ. Retour tout en bas de l’échelle sociale. La chute fut rude. Matthew tenta à maintes reprises de prendre soin de sa mère, de l’aider à aller mieux mais ses efforts étaient plutôt vains. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même.

Il y a des jours en particulier qui changent une vie. Qui lui font prendre un tournant décisif et définitif. Certains jours où on se dit, et si je n’avais pas fait ça, où en serais-je aujourd’hui ? Certains événements, même infimes, peuvent avoir des conséquences pour toujours. Nos actes et nos choix déterminent ce que nous devenons. Quand nous apparaissons en bas de l’échelle, sommes-nous destinés à ne pas progresser ? C’était un jour gris d’automne, Matthew rentrait de l’école avec une nouvelle mauvaise note. Comment exceller dans sa scolarité avec une vie comme la sienne ? Il n’écoutait pas ses professeurs, les rares fois où il allait en cours. Matt était bien trop pensif, déterminé à trouver une solution pour venir en aide à sa mère et à sa famille. Comment résoudre des problèmes d’argent à douze ans ? La solution s’offrit à lui, sur un plateau d’argent. Un jeune homme à peine majeur s’approcha de lui, capuche sur la tête et mains dans les poches, l’air louche. « Hey petit ! Ça te dit de gagner un peu d’argent ? » Il avait prononcé le mot magique, le malin. Le jeune Halliwell venait-il de trouver la solution à ses problèmes ? Il n’hésita pas une seule seconde avant d’acquiescer d’un signe de tête. Un nouveau poisson venait d’être ferré. Le jeune adulte lui montra un petit paquet qu’il tenait dans la main et lui assura qu’il avait juste à le donner à quelqu’un. Matt avait le look du gamin des rues, son pantalon était troué, sa veste décolorée par le temps et ses cheveux étaient emmêlés. Il avait le look adéquat. Il passerait inaperçu dans les ruelles de la ville. Il accepta et récolta cinquante dollars pour cette livraison. Tout content d’avoir trouvé de l’argent, il rentra chez lui en courant et tout sourire et assura à sa mère qu’il allait pouvoir s’occuper de tout. Moïra ne posa pas de question et se contenta de déposer un bisou sur la tête de son fils.

Matt ne le savait pas encore, insouciant comme il l’était à cette époque, mais il venait de sceller son destin à travers cette simple livraison. Quelques jours plus tard, le jeune homme l’attendait à la sortie de son école. Tout sourire, il passa un bras autour de ses épaules et agissait avec le jeune Halliwell comme s’ils étaient amis de longue date. Il l’amadoua avec une facilité déconcertante et employa les mots à la perfection pour le manipuler comme il le voulait. Matthew joua les facteurs pendant plusieurs mois en échange d’une rémunération qui grandissait selon les tâches qu’il devait accomplir.  Jusqu’au jour où on lui proposa, sans qu’on ne lui demande réellement son avis, d’approcher des jeunes dans une fête pour leur vendre de la drogue. La somme qu’on lui proposait en retour avait presque triplé. Comment refuser ? Avec sa belle gueule, il allait ramener de nouvelles clientes, c’était certain. Les dealers avaient trouvé un bon filon et ils n’étaient pas décidés à le laisser partir, maintenant que leurs griffes s’étaient refermées sur lui. Matthew accepta, se glissa dans la fête, se fondit parmi la foule, profita un peu – beaucoup – de la soirée et vendit toute la marchandise qu’on lui avait confié. Cette prouesse lui permit de monter les échelons dans sa nouvelle profession. Ça l’arrangeait, il fallait bien le reconnaitre, parce que c’était de l’argent facile. Pas de compte à rendre à qui que ce soit, des clients demandeurs. Son sourire et son air mystérieux étaient des atouts non négligeables pour refourguer sa came. Ainsi, il était fier, en tant qu’homme de la maison, de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, même s’il n’était pas encore majeur. En parallèle, l’état de Moïra ne s’arrangeait pas réellement mais elle faisait des efforts pour être un minimum présente pour ses filles et son fils, dont elle était extrêmement fière et reconnaissante. Car il était celui sur qui tout reposait. Pour toujours et à jamais.

L’adolescence et le passage à l’âge adulte amène son flot de nouveautés et de premières fois à chaque individu. Matt ne fit pas exception. Première cuite, première relation sexuelle avec fille, première copine, même si leur relation ne dura que quinze jours, première cigarette… Il ne toucha jamais à la drogue cependant. Il en vendait, il savait l’effet que ça faisait, alors très peu pour lui. Il préférait garder toutes ses capacités intellectuelles. Les relations de couple, ce n’était pas vraiment pour lui non plus. Se sentir piégé avec une seule fille ne lui convenait pas. Il y avait bien trop de femmes sur terre pour s’en contenter d’une seule. Et puis, il n’est jamais tombé amoureux. Sauf une fois. Une seule et unique fois. Avec la plus belle des femmes qu’il n’a jamais rencontrée. La plus jolie des blondes. Mais la plus inaccessible aussi. Ils n’étaient définitivement pas du même monde. Elle faisait partie du haut de l’échelle, lui se situait au plus bas. Il avait dix-neuf ans quand il la rencontra. Ce jour-là, il était parvenu à entrer dans une boite branchée où seules les personnes notées sur une liste pouvaient passer. Son travail, sa belle gueule et sa tchatche légendaire lui permettaient d’avoir de bonnes connaissances qui l’aidaient à s’infiltrer où il le voulait. Tout le monde sait que les bourgeois de la haute société sont friands de drogues en tout genre. Quoi de mieux que d’entrer dans une boite huppée pour agrandir sa clientèle ? Cependant, alors qu’il se mêlait aux invités prestigieux, il la repéra. Belle, lumineuse, souriante, elle irradiait les lieux par sa prestance et sa simple présence. La jolie Norah avait immédiatement attiré son attention. L’espace d’un instant, il oublia pourquoi il se trouvait en ses lieux. Son objectif initial disparut et cette magnifique blonde devint le centre de son attention. Il se lança le défi personnel de la séduire, il voulait savoir s’il était capable d’intéresser une fille de son genre. Et puis elle lui plaisait, alors autant lier l’utile à l’agréable.

Contre toute attente, le courant passa plutôt bien entre eux et un jeu de séduction s’instaura entre eux. Ils ne terminèrent pas la soirée ensemble mais Matt se mit à sortir de plus en plus dans ce genre d’endroit dans l’unique but de la revoir. A chaque fois, c’était un plaisir de passer du temps avec elle parce qu’en plus d’être canon, elle était intéressante. Elle était loin d’être la blonde écervelée des clichés. Ils passaient leur temps à se tourner autour, sans que ça n’aille plus loin. Juste pour le plaisir d’être avec elle. Il se sentait utile et apprécié pour une fois. En dehors de sa famille, peu de personne lui accordait la moindre importance. Qui s’intéresse à un pauvre gamin des rues fils d’une prostituée ? Personne. Norah était la première à montrer de l’intérêt pour le jeune dealer et ça lui faisait un bien fou. Elle devint rapidement nécessaire et indispensable pour lui. Elle était devenue son tout. Sa lumière dans les ténèbres. Son étoile dans la nuit noire. Il ne passait pas une minute sans que Norah ne vienne hanter son esprit. Quand il la voyait, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Pour la première fois de sa vie, il se sentait bien, en paix, sur un petit nuage chaque fois qu’elle était avec lui. Ils finirent par succomber l’un à l’autre lors de cette nuit inoubliable. Dans tous les sens du terme. Cette nuit avait été magique mais également dramatique. Lorsqu’il se réveilla, Norah nue dans ses bras, ses réflexions prirent le pas sur tout le reste. Il aimait ce petit bout de femme, d’un amour inconditionnel. Il se sentait capable de décrocher la lune pour elle, si elle le lui demandait. Mais son train de vie était dangereux. Il n’était pas un homme bien. Il avait de mauvaises fréquentations, peu d’amis fiables, une réputation qui laissait à désirer. Il ne pouvait décemment pas la tirer vers le fond avec lui. Il était lui-même une mauvaise fréquentation. Il était loin d’être le gendre idéal avec une bonne situation et un métier respectable. Certes, il avait de l’argent, mais il ne le gagnait pas de manière légale. Ce fut en la regardant dormir paisiblement tel un ange tombé du ciel, qu’il réalisa tout ça. Il ne méritait pas de fréquenter un diamant tel que Norah. Elle ne méritait pas qu’on lui brûle les ailes. Ils n’appartenaient pas au même monde, Matt devait se faire une raison. Alors il prit la décision qui s’imposa à lui. Il prit la fuite. Il s’éclipsa avant qu’elle ne sorte de son sommeil et disparut totalement de sa vie. Plus de sorties dans les mêmes boites qu’elle. Plus de contact. Plus rien. Pourtant, il continuait de garder un œil sur elle, de loin. C’était plus fort que lui. Officiellement, elle n’était qu’une distraction parmi tant d’autres une fille de plus dans son lit, rien de plus. Officieusement, ce n’était pas la même chanson. Ça faisait plus mal que prévu parce que la voir s’afficher avec d’autres mecs lui donnait comme des envies de meurtre. Etrangement, lorsque c’était le cas, il passait des heures à la salle de sport pour se défouler sur un punching-ball.

La vie avait repris plus ou moins son cours, jusqu’à ce qu’il atteigne la majorité. Une semaine après avoir fêté ses vingt-et-un ans, un nouveau drame survint chez les Halliwell. Moïra se donna la mort. Cela faisait des années que cette idée lui trottait dans la tête. Depuis la mort de Gabriel. Cependant, elle avait repoussé l’échéance jusqu’à ce que son aîné soit majeur. Parce qu’elle ne voulait pas que ses enfants soient dispatchés dans des familles d’accueil ou se retrouvent à l’orphelinat. Pendant des années, elle prit son mal en patience et organisa tout pour que Matthew devienne le tuteur légal de ses petites sœurs. Alors lorsque tout fut en place, elle sauta le pas. Elle laissa une lettre pour son Matthy dans laquelle elle expliqua son geste et à quel point la peine la rongeait depuis des années. Elle s’excusa mille fois pour son geste égoïste mais elle restait persuadée que son fils unique pouvait s’occuper à la perfection de ses petites sœurs, comme il le faisait déjà depuis dix ans. Pour épargner le désolant spectacle de sa mort à ses enfants, elle sauta du haut d’un pont juste après avoir avalé une boite entière de somnifères. Inutile de préciser que ce nouveau drame bouleversa le reste de la famille déjà brisé par la vie. C’en était trop. Matthew partit totalement en vrille pendant une semaine. Il s’accorda sept jours pour dérailler et pour évacuer toute cette peine qu’il avait accumulée depuis dix ans, depuis la mort de son père d’adoption, depuis Norah. Il buvait jusqu’à n’en plus pouvoir. Il jouait avec le danger, avec sa vie. Ce pétage de câble dura un peu plus d’un mois au final. Maeva finit par le convaincre de cesser ses conneries. Elle, la tête brulée de la famille. Ce mois de folie lui avait fait un bien fou et lui avait permis de se vider la tête pendant un temps. Un temps nécessaire pour le bien-être de tout le monde. Maintenant qu’il était le représentant légal de ses sœurs, il devait assumer ses responsabilités. Il avait l’argent pour subvenir à leurs besoins mais il devait se trouver un vrai travail de couverture. Plus facile à dire qu’à faire quand on n’a aucun diplôme. Il se mit à collectionner les jobs, il devint plongeur dans un resto, serveur dans un café, barman, cuistot chez McDo, livreur de journaux… bref, il toucha à tout. De l’autre côté, il monta dans la hiérarchie et devint un nom connu dans le milieu de la drogue. Il n’utilisait même plus son vrai nom pour faire des affaires, il était juste Peter le dealer. Il était devenu un véritable businessman qui menait ses petites affaires d’une main de maître. Sa clientèle s’est énormément agrandie et il fournit à présent les célébrités locales et les grosses têtes de la ville qui apprécient sa discrétion. Il n’est pas rare de le voir en bonne compagnie lors de certaines soirées où du bon monde est présent. Apprêté comme il faut, il se fond dans la haute société, même si son côté un peu ténébreux attire l’œil. Il sait y faire, il sait amadouer son monde pour parvenir à ses fins et obtenir de nouveaux clients. Il en a parcouru du chemin pour en arriver là et il est fier de pouvoir nourrir sa famille grâce à ses revenus mirobolants. Même s’il a percé dans l’illégalité, c’est une belle revanche sur la vie, de son point de vue.

(c) Niagara

_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Dexter S. Adler
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 834
FRIANDISES : 88
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG



FEAT : Chris Wood
AGE : 27 ans
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Célibataire
JOB : Vigile au "The Pink Door"
ADRESSE : 69 Downtown avec Rambo, mon poisson rouge

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.) & & Une lesbienne rebelle qui bosse dans un sexshop alias Vic (Ruby R.)

MAIS ENCORE ? :
RPs en cours; IvyElliottCharlie

RPs terminés:


MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:33

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!!

Quel choix inattendu ! Excellent choix de scénaaaa xD

Bonne chance pour cette nouvelle fichette xD

_________________
    Wanna build a snowman ?
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t102-dexter-est-ce-que-si- http://family-business.forumactif.com/t169-dexter-heureusement-mes-parents-n-etaient-pas-fan-de-dora#2013 http://family-business.forumactif.com/t168-dex-viens-jouer-avec-nous#2006 En ligne

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:43

Ouais je suis une personne imprévisible krr

Merciiiiiiiiiiiiiiii

_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Dexter S. Adler
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 834
FRIANDISES : 88
PSEUDO : TAG
CREDIT : TAG



FEAT : Chris Wood
AGE : 27 ans
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Célibataire
JOB : Vigile au "The Pink Door"
ADRESSE : 69 Downtown avec Rambo, mon poisson rouge

MULTITROGNES : Un rockeur avec un estomac d'ogre qui vis avec son meilleur ami alias Doug (Jensen A.) & & Une lesbienne rebelle qui bosse dans un sexshop alias Vic (Ruby R.)

MAIS ENCORE ? :
RPs en cours; IvyElliottCharlie

RPs terminés:


MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:44

Très xD

_________________
    Wanna build a snowman ?
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t102-dexter-est-ce-que-si- http://family-business.forumactif.com/t169-dexter-heureusement-mes-parents-n-etaient-pas-fan-de-dora#2013 http://family-business.forumactif.com/t168-dex-viens-jouer-avec-nous#2006 En ligne

avatar
Ivy K. Adler
ARRIVÉ(E) LE : 24/08/2018
MESSAGES : 468
FRIANDISES : 24
PSEUDO : Blondie
CREDIT : Blondie



FEAT : Margot Robbie
AGE : 27 ans
STATUT : en partenariat domestique avec mon lit
JOB : Barmaid et chorégraphe à « The Pink Door »
MAIS ENCORE ? :

MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 16:59

Re-bienvenue

_________________
RUN AWAY WITH ME LOST SOULS AND REVERIE RUNNING WILD AND RUNNING FREE LONG LIVE THE PIONEERS REBELS AND MUTINEERS GO FORTH AND HAVE NO FEAR (c) anaëlle.
we're renegades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t96-ivy-well-boy-i-don-t-g http://family-business.forumactif.com/t112-ivy-the-show-must-go-on

avatar
Elliott Davis
ARRIVÉ(E) LE : 27/08/2018
MESSAGES : 328
FRIANDISES : 42
PSEUDO : Cat
CREDIT : Tag ♥



FEAT : Alexander Calvert
AGE : 24 ans
SEXUALITÉ : les hommes, les femmes...aucune importance
STATUT : célibataire
JOB : youtubeur sur roulettes & étudiant en journalisme
ADRESSE : Fremont, dans une maison confortable avec ses parents et son demi-frère par alliance

MAIS ENCORE ? : RPs: DexterHallyEnaëlAaronJudith

MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 17:43

Rebienvenue krr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t139-elliott-o-even-in-dar http://family-business.forumactif.com/t173-les-petits-liens-d-elliott http://family-business.forumactif.com/t174-the-road-so-far

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 17:46

Merci à vous deux

_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Norah McCalls
ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2018
MESSAGES : 87
FRIANDISES : 16
CREDIT : Tag the best (vava)



FEAT : Eliza Taylor Cotter
AGE : 28 (03.06.1990)
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Collectionneuse
JOB : Agent artistique (pour la partie officielle)
MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 17:55

Toi

Tu connais déjà toute ma hâte et mon amour incommensurable

_________________
† I hate the way you make me feel. I hate the way you make me want you. I hate the way you make me love you. But most of all, I hate knowing there is no future.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t264-the-devil-wears-prada http://family-business.forumactif.com/t273-dont-call-me-bitch-please-i-m-madam-norah http://family-business.forumactif.com/t274-business-is-business-norah

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 18:11

Je connais mais j'aime les piqûres de rappel krr


_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Norah McCalls
ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2018
MESSAGES : 87
FRIANDISES : 16
CREDIT : Tag the best (vava)



FEAT : Eliza Taylor Cotter
AGE : 28 (03.06.1990)
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Collectionneuse
JOB : Agent artistique (pour la partie officielle)
MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 18:15

krr  Je suis en train de mourir en attendant de te lire et surotut de touuuuuut lire et je t'aime d'amour pour l'éternité toute entière

_________________
† I hate the way you make me feel. I hate the way you make me want you. I hate the way you make me love you. But most of all, I hate knowing there is no future.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t264-the-devil-wears-prada http://family-business.forumactif.com/t273-dont-call-me-bitch-please-i-m-madam-norah http://family-business.forumactif.com/t274-business-is-business-norah

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 18:28

Tu es gâtée en l'espace de deux jours entre ta cousine et ton sexy crush krr krr

Tu as déjà eu un avant gout du début, mais je fais au plus vite xD Je devrais avoir fini avant le week-end, techniquement xD

Moi aussi je t'aime d'amour pour toujouuuuuuuuuurs


_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non

avatar
Norah McCalls
ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2018
MESSAGES : 87
FRIANDISES : 16
CREDIT : Tag the best (vava)



FEAT : Eliza Taylor Cotter
AGE : 28 (03.06.1990)
SEXUALITÉ : Bisexuelle
STATUT : Collectionneuse
JOB : Agent artistique (pour la partie officielle)
MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 18:30

Oui, vous me gâtez

_________________
† I hate the way you make me feel. I hate the way you make me want you. I hate the way you make me love you. But most of all, I hate knowing there is no future.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t264-the-devil-wears-prada http://family-business.forumactif.com/t273-dont-call-me-bitch-please-i-m-madam-norah http://family-business.forumactif.com/t274-business-is-business-norah

avatar
Darcy K. Walker
ARRIVÉ(E) LE : 18/08/2018
MESSAGES : 1014
FRIANDISES : 75
PSEUDO : Niagara
CREDIT : Tag



FEAT : Nina Dobrev
AGE : 27 ans
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Célibataire
JOB : Professeure de fitness et cascadeuse de cinéma
ADRESSE : Appartement n°23 ❞ Dowtown

MULTITROGNES :

MAIS ENCORE ? :


australo-américaine ❞ née en Egypte, y a vécu 13 ans ❞ a vécu 5 ans en Inde ❞ a vécu 4 ans à Portland ❞ très sportive ❞ fait un jogging tous les jours ❞ adore les kebabs ❞ Allergique au pollen ❞ a consulté pas mal de psy dans sa jeunesse ❞ fume un paquet de cigarettes par jour ❞ cuisine plutôt bien mais très épicé ❞ parle couramment arabe égyptien, konkani. parle anglais avec un très fort mélange d'accent. se débrouille plutôt bien en français et en portugais ❞ peut se gaver comme elle veut sans grossir ❞ a des difficultés à lire ❞ suit un traitement contre l'hyperactivité

MATHILDA est ma meilleure amie. DOUG est mon ex' petit-ami. DORIAN est son meilleur ami avec qu je me suis toujours bien entendue. DALLAS et IVY sont des amies. HALLY est une bonne copine.



DISPONIBLE POUR RP

www. Doug
www. Mathilda
www. Dallas
www. Theresa
www.


MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 19:36

Rebienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue !!!

Excellent choix de scénario of course pervers

Éclate-toi bien avec ce perso

_________________
CARPE DIEM
Vis, même si tu comprends pas pourquoi, même si tu fais les mauvais choix, après tout ça ne tient qu'à toi. Vis, ne reste pas dans l'ordinaire, cherche en toi un peu de lumière et ne reviens jamais en arrière.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t64-darcy-j-ai-dans-le-coe http://family-business.forumactif.com/t65-darcy-avant-j-etais-schizophrene-maintenant-nous-allons-mieux#85 http://family-business.forumactif.com/t68-darcy-game-on#93

avatar
Matthew Halliwell
ARRIVÉ(E) LE : 25/10/2018
MESSAGES : 111
FRIANDISES : 56
PSEUDO : Elina
CREDIT : scarlett glasses



FEAT : Bob Morley
AGE : 29 ans (11.09.89)
SEXUALITÉ : Hétéro
STATUT : Papillon qui butine de fleur en fleur
JOB : Collectionneur de jobs, actuellement livreur de pizza, officieusement dealer
MULTITROGNES : Dorian Saltzman le grand dadais batteur des Toxic Shark (Jared Padalecki) et Rebekah E. Reynolds la voyante extralucide dévergondée (Holland Roden)

MAIS ENCORE ? : RP en cours
NORAH
MINA
MIRA



MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   Jeu 25 Oct 2018 - 20:11

Merciiiii

_________________

I wanted to touch the sun, but it burned me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://family-business.forumactif.com/t320-matthew-halliwell-non


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matthew Halliwell | Non, pas de sorcières dans la famille, du moins pas avec des pouvoirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bienvenue dans notre " Famille" !
» Un nouveau membre dans la famille
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Comment recadrer ses photos scannées ?
» Emission de Delarue ca se discute du 12 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family Business :: Show us who you are :: Identity Card :: Welcome-
Sauter vers: